7 662 vues

Guide Evasion Prague : une expérience réussie et de bons conseils de voyage

8

Le Guide Evasion Prague m’a accompagnée lors de mon séjour à Prague et malgré quelques défauts, ce guide m’a donné de bons conseils de voyage, m’a permis de faire des choix de visite pertinents. Une expérience concluante.

Après lecture de quelques critiques négatives concernant les Guides Evasion, je me suis décidée à écrire un avis élogieux concernant cette collection car il me semble que les commentaires acerbes dirigés contre cette collection ne sont plus vraiment à l’ordre du jour si je me réfère au guide que j’ai choisi d’acheter le guide Evasion Prague pour partir à Prague, en complément du Routard que j’avais acheté plusieurs années auparavant, alors même que je projetais de ma rendre en république tchèque sans avoir eu malheureusement l’opportunité de m’y rendre…

 

Pourquoi visiter Prague avec le Guide Evasion Prague?

Il me fallait donc veiller à avoir des informations actualisées, car les pays de l’Est évoluent très vite, mais la vraie raison de mon choix a été dictée par l’envie de m’orienter et de repérer les principaux centre d’intérêt de la ville et de ses environs afin de programmer le plus intelligemment possible notre séjour afin de ne rien manquer d’intéressant et d’organiser nos journées par quartier, en fonction des horaires d’ouverture des sites et de l’éloignement de ceux-ci les uns par rapport aux autres…

A l’instar du Guide Evasion Prague, les Guides Evasion, qui répondent vraiment à ce type d’attentes, se décomposent de la sorte :

EMBARQUER avec le Guide Evasion Prague :


Que voir ? :
Une carte d’identité sommaire et un panorama du pays région par région ;
Un classement des sites par époque architecturale afin que vous puissiez effectuer une sélection des sites à privilégier si vous êtes particulièrement attaché à tel ou tel style, ainsi bien sûr que d’autres centres d’intérêt, culturels ou pas, comme la musique ou la peinture, ou encore le thermalisme…
Une proposition de programme selon la durée de votre séjour et vos centre d’intérêt, simplement pour se donner des idées, à ne pas suivre à la lettre, bien évidemment, à moins d’être particulièrement paresseux à mon humble avis !

Partir :

Principales formalités, les différents moyens de locomotion, le climat, le budget et les choses à emporter, ainsi qu’une brève sélection de sites Internet dédiés au pays.

Quotidien :
Les spécialités culinaires, les établissements de restauration , les us et coutumes diverses (pourboire, politesse, sécurité, transports…) : une rubrique toujours un peu superficielle et stéréotypée à mon goût mais qui peut donner une vague idée de la vie locale…


DECOUVRIR Prague :


Héritage :
J ‘avoue ne lire ces introductions historiques proposées dans le Guide Evasion Prague qui remontent plus ou moins loin dans le temps qu’en diagonale la plupart du temps bien que je soi intimement convaincue de leur utilité pour comprendre et connaître l’ « âme d’une nation et de ses habitants »…

Actualité :
Une petit mise au point du statut politique et religieux, ainsi que de la situation économique du pays ne sont évidemment pas des données négligeable, mais comme pour la genèse et l’histoire du pays, je n’accroche jamais bien longtemps. Il est cependant des pays pour lesquels ce genre de considérations s’avèrent plus intéressantes et plus importantes que pour d’autres, c’est le cas de la République tchèque je pense…

SUR PLACE :

prague welcome card
Ah, le cœur de l’ouvrage !
Prenons l’exemple du Guide Evasion Prague Prague : la visite de la ville de Prague est divisée par quartiers et centre d’intérêt respectifs, un petit encadré dans la page d’accueil de chaque quartier vous indiquant les monuments, musées et sites « à ne pas manquer ». Vérification faite, les incontournables du guide le sont bel et bien dans la réalité et si vous ne devez faire qu’une halte très courte dans la ville dont il est question, privilégiez d’abord la visite des lieux encadrés. Dans le cas des musées, les œuvres majeures peuvent également être facilement isolées, je trouve ce système vraiment très pratique.

Le guide a également un système d’évaluation qualitative de chaque monument : de zéro à trois étoiles, auquel peut s’ajouter un cœur pour marquer le « coup de cœur » justement de la rédaction, qu’il s’agisse de sites classés trois étoiles ou pas…

A chaque quartier correspond un plan en couleur, clair et relativement bien détaillé, et pour chaque site, le guide vous en indique les horaires, les moyens d’accès, avec l’adresse précise et les lignes de transport en commun pour y accéder.
Les photos sont très nombreuses et représentatives des différents centres d’intérêt et le texte est fort régulièrement ponctué d’encadrés d’ordre historique ou anecdotique. Sans compter les nombreuses doubles pages qui alternent avec les visites des quartiers afin de se pencher sur un trait particulier du patrimoine ou de la vie quotidienne du pays, avec encore une fois de jolis illustrations : « Les juifs de Bohème, « La bière tchèque », « Le pont Charles », « Prague baroque », « Coup d’œil sur Skodaland » etc.

Et le côté pratique me direz-vous ? Le logement, les restaurants, bistrots, discothèques et magasins de souvenirs ?
Ce genre d’informations figurent à la fin de chaque ville ou région traitée, dans une dizaine de pages vertes. Elles sont beaucoup moins fournies que dans le guide du routard évidemment, moins anecdotiques également mais l’essentiel est là me semble-t-il, à moins que vous ne vouliez vous enfermez dans un terrible carcan et ne vous installez que sous la table des endroits conseillés par les guides….
C’est d’un ennui (et d’une terrible difficulté pratique, j’ai souvent essayé de tester certaines adresses, mais faute de les avoir trouvées… !)

guide evasion prague carte

Les petits plus du Guide Evasion Prague:

Le vocabulaire de base, un glossaire d’architecture et des principaux mouvements artistiques (franchement une excellente idée pour les néophytes qui veulent s’initier à l’occasion d’un séjour dans une ville d’art réputée !), une bibliographie/discographie/cinématographie pour approfondir ses connaissances sur le pays ou sur ses habitants.

CARTES ET PLANS sur le Guide Evasion Prague :

Là où ce guide pêchait il y a quelques années est désormais devenu l’un de ses points forts !

Vous trouverez tout d’abord deux cartes pliables en couverture : celle du pays, avec les principales villes à visiter, classées selon un code couleur, d’intéressant à exceptionnel ; et celle de l’ensemble de la capitale, là aussi avec les principaux centre d’intérêt classés par couleur, idéal pour visualiser le nombre de kilomètres à parcourir chaque jour pour ne rien manquer et faire la connexion entre les différents quartiers présentés ensuite séparément….
Comme dit précédemment, vous retrouverez ensuite au fil des pages des plans très détaillées des quartiers principaux de la capitale et des autres villes présentées, avec tous les monuments, musées et places notables, sans classement visuel cette fois-ci.

Bref, ce guide Evasion Prague a pleinement répondu à mes attentes et il ne fait nul doute qu’il constituera un ouvrage de référence pour mes prochains voyages. Je trouve qu’il permet de se faire une bonne idée du séjour à venir et fait rêver grâce à ses superbes photos….

A chacun ensuite de respecter ou non certaines idées de parcours pour la journée selon ses goûts et ses aspirations…

Vous préparez votre voyage en République tchèque?

Des questions auxquelles n’ont pas répondu notre guide de voyage sur Prague ou les brochures officielles gratuites de l’office du tourismeLes voyageurs, expatriés et autochtones spécialistes de la République tchèque vous répondent!



Partager

A propos de l'auteur

8 commentaires

  1. C’est un argument que je peux comprendre. A mon retour de Roumanie, j’ai quand même ouvert le guide… pour voir ce qu’ils disaient des lieux que j’avais pu voir. J’ai trouvé les contenus très insatisfaisants pour la présentation des lieux dits incontournables dans les itinéraires. Mais bon, je n’ai fait que survoler. Je sais que de toute façon, le public ciblé est aussi dans une attente de ce type… et d’ailleurs, sur Internet, les attentes sont similaires et il faut s’y plier. En revanche, depuis, j’ai acheté un livre sur la Roumanie que je ne regrette pas et que je compte citer comme référence au cas où certains lecteurs voudraient préparer leur voyage autrement qu’à travers les normes des guides. Après, je comprends que le guide soit un outil utile et bienvenu. Les visites guidées sont souvent bien trop superficielles.

  2. Si je veux comprendre un pays, je lirai sûrement un ouvrage avant ou après… Mais pas un “guide” touristique au sens où on en parle en ce moment… J’avoue que je n’ai pas en effet ce goût du détail de l’architecture que tu as. Je comprends donc cette envie de plonger dans les détails (même en synthèse) d’un guide.

  3. Je comprends ça Sandrine, les gens savent te montrer des choses inattendues. Toujours est-il que pour comprendre mieux la construction d’un bâtiment, te signaler une curiosité méconnue des habitants eux-mêmes, t’aider à t’orienter quand tu ne piges rien à la langue, te détailler le programme iconographique d’une église, etc, etc… je ne pourrais me passer d’un guide, qui permet de préparer en amont (ce qui constitue pour moi une partie du plaisir: prévoir… tout en sachant que sur place ce ne sera jamais (et heureusement) exactement pareil!)

  4. Chacun ses références… comme on dit. Je pense que chacun a ses attentes. Pour moi, les meilleurs guides, c’est les habitants d’un pays… Je n’ai jamais utilisé un guide de ma vie et je pense que ça n’arrivera pas… J’ai failli le faire pour la Roumanie, car j’en avais emprunté un à la médiathèque de ma ville ; justement un Bleu Evasion assez ancien. Je ne l’ai même pas ouvert! Je ne prépare jamais mes voyages en amont… Je préfère me laisser porter par le hasard, les panneaux que je rencontre sur la route, m’indiquant tel ou tel lieu qui semble attractif. Et ainsi, j’ai eu toujours d’excellents souvenirs ! Je choisis une zone plus ou moins définie, et ensuite, j’improvise… Je sollicite les gens que je croise et je me laisse porter.

  5. Mouais, pour moi les meilleurs guides restent le Michelin pour guide de base: bonnes adresses mais pas trop, bonnes astuces, pas mal de contexte culturel et des monuments souvent bien décrits. La base.
    Ou alors, le guide bleu de chez Hachette, mauvais pour les côtés pratiques mais génial pour le fond historique et culturel. Un must.

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.