336 vues

Huile tradition Tahiri vahine : secret de beauté de Polynésie à fabriquer

0

Je vous présente aujourd’hui ma participation au concours de la Cosmétic Académy saison 3… Il fallait choisir entre 4 types de formules cosmétiques, respecter une liste d’ingrédients, et proposer une création cosmétique en rapport avec le thème de Tahiti et ses îles!


L’histoire de la formule :

J’avais envie de créer un produit qui célèbrerait la beauté des femmes polynésiennes, mais plutôt que de m’arrêter au mythe de la vahiné sensuelle telle qu’on la connait ici, je me suis intéressée aux femmes qui avaient marqué l’histoire de Tahiti et j’ai immédiatement été frappée par une légende, celle de Tahiri vahiné, reine guerrière qui régnait jadis au fond de la vallée de Hamuta, à Pirae, dans les îles de la Société, et qu’on aperçoit de nos jours sous la forme d’une dame blanche. Un mélange de force et de féminité, empreint d’une grande part de mystère…En lisant le récit de Tahiri vahiné, je me suis imaginée cette femme…cheveux très longs, peau ambrée, parfum de fleurs et de fruits…

« C’est l’histoire d’une reine, une reine guerrière à la beauté inouïe portant une fleur d’hibiscus dans ses longs cheveux…

On raconte que Tahiri vahiné vivait dans la vallée de Hamuta à Pirae. Cette guerrière et ses troupes passaient d’une vallée à l’autre par des grottes, sous les montagnes, pour aller combattre.

Tahiri vahiné ne se séparait jamais, disait-on, de son éventail, y compris lors des guerres tribales. Une femme à ne pas contrarier…

De nombreux accidents, quelquefois mortels, ont eu lieu sur le vieux pont de la rivière Hamuta. Selon les dires, il semblerait que plusieurs passants aient vu une belle femme qui descendait de la montagne pour aller à la mer et que ceux qui s’opposaient à son passage étaient bousculés.

Cette personne serait Tahiri Vahiné qui se rendait sur la plage du Taaone pour essayer d’apercevoir son île natale, Fakarava, aux Tuamotu, lors de ses moments de nostalgie ».

Le choix de la formule :

Dans ma douce rêverie, je me suis représentée Tahiri vahiné en train de s’oindre d’une huile de beauté,  avant de partir au combat, pour se protéger du mauvais oeil*et sublimer sa beauté naturelle. Le choix du produit s’est donc imposé de lui-même : j’allais formuler une huile tradition. Une huile aux effluves obsédantes, qui rendrait hommage à cette femme de caractère, peu farouche…à laquelle nul homme ne résistait !

* Il faut savoir que dans la tradition tahitienne, le massage à l’huile est associé à un rite de protection, et que les odeurs agréables et délicates chassent les mauvais esprits.

La formule :

J’ai voulu à la fois une huile nourrissante pour le corps et les cheveux, qui apporte souplesse et douceur, et qui mette le bronzage en valeur en satinant délicatement la peau, sans laisser de film gras. J’ai donc utilisé des huiles fines et sèches qui pénètrent rapidement, et les fabuleux macérâts de monoï gracieusement mis à disposition par les laboratoires Hévéa, dont voici une petite photo :

J’ai construit le parfum autour de la fleur d’hibiscus, rappelant celle que Tahiri vahine arborait dans sa chevelure^^ avec en notes de tête des odeurs plutôt fruitées, une pointe de bambou et de frangipanier, sur fond de vanille addictive :

« et sa peau n’a cesse d’exalter le parfum des fruits et des fleurs odorants mêlé à celui du bambou, aux tonalités vertes et tendres, et à la vanille, délicieusement sucrée… »

Pour la couleur, j’ai incorporé du mica rose, ce qui donne à l’huile une jolie couleur rose orangé :

Voici la formule de mon huile :

Huile tradition « Tahiri vahine »

Huile végétale de fruits de la passion : 20%

Monoï de Tahiti à la fleur de tiaré : 15%

Monoï de Tahiti au miel : 15 %

Monoï de Tahiti au pamplemousse : 15 %

Monoï  de Tahiti à la vanille de Tahiti : 15 %

Monoï de Tahiti à l’ananas de Moorea : 15%

Huile végétale de macadamia :  5%

Extrait aromatique de vanille

Fragrances pastèque, ananas, hibiscus, frangipanier, bambou

Extrait aromatique de vanille

Mica

Vitamine E

Méthode :

Mélanger toutes les huiles. Ajouter le reste des ingrédients un par un en mélangeant bien entre chaque ajout. Transférer la préparation dans un  flacon stérilisé au préalable.

Cette huile  s’applique sur l’ensemble du corps et sur les cheveux. Bien agiter le flacon avant utilisation pour remettre les nacres en suspension. A consommer sans modération !!

Pour info une statue de Tahiri vahiné réalisée par Tunui Salmon en 2005 trône sur le rond point devant la mairie de Pirae, entourée de plantes venant de la vallée de Hamuta pour la garder dans son cadre naturel.. N’est-elle pas magnifique ?

StatuedeTahirivahiné

D’autre part, la vallée de Hamuta elle-même ressemble étrangement à une Vénus tenant dans sa main un éventail :

L’ombre de Tahiri vahiné n’a décidément pas fini de planer sur la vallée…

L’esprit de la vallée ne meurt pas.

Là réside la femelle obscure;

dans l’huis de la femelle obscure

réside la racine de l’univers.

Subtil et ininterrompu, il parait durer;

sa force ne s’épuise jamais.

(loa tseu)

Voilà, j’espère que ma créa et sa petite histoire vous ont plu ! je remercie toute l’équipe de la Cosmétic Académy et plus particulièrement Olivier de m’avoir donné la possibilité de participer à cette formidable aventure. Ce fut extrêmement enrichissant…et stressant aussi parfois !!

Excellente soirée !



Partager

A propos de l'auteur

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Besoin d'aide pour préparer un séjour ?

Remplissez le formulaire ci-dessous avec le plus de détails possible pour que nous puissions vous répondre dans les plus brefs délais.


Nous partageons nos expériences et conseils gratuits avec vous! Exprimez vos besoins!