449 vues

Kabul Backpackers Hostel Barcelone ; une auberge espagnole près des Ramblas

1




Où dormir pas cher à Barcelone en plein centre ville à deux pas des Ramblas? Le Kabul Backpackers Hostel Barcelona présente les avantages d’une position parfaite et de prix relativement intéressants au vu de ceux pratiqués aujourd’hui dans Barcelone.

Vous vous souvenez tous du film de Klapisch, l’Auberge Espagnole qui se déroulait justement à Barcelona? Et bien s’il y a une auberge de jeunesse qui peut servir d’exemple à ce film, c’est celle de la Plaza Real, Kabul Backpackers Hostel Barcelona.

Pourquoi choisir le Kabul Backpackers Hostel Barcelone?

La situation  du Kabul Backpackers Hostel Barcelona est impayable : plein coeur du quartier le plus touristique, le Bario Gotico, au milieu de la Rambla, une place fermée, longtemps malfamée, toujours un peu fréquentée par des drogués, des SDF, mais la police a renforcé ses effectifs, donc elle est désormais plus sûre. C’est aussi une manière d’être au coeur de la Barcelona qu’on prend plaisir à voir vibrer avec son ambiance inoubliable, chaleureuse et totalement libérée. Il y a quelques années, je vous aurais conseillé d’aller au Mare Magnum, mais les lieux sont aujourd’hui presque déserts le soir, il est donc préférable que vous alliez dans un pub du Bario Gotico, du côté de Diagonal (à quelques rues de là, du côté droit de la Rambla, vers le quartier gay, très vivant), ou encore au Port Olympic où sont les plus célèbres boîtes et bars animés! Pour apprécier votre positionnement, à 20 mètres, vous trouverez la station de Métro Liceu. 3 minutes suffiront pour que vous rejoigniez le Port.

plaza real barcelona

Chambres et dortoirs mixtes au Kabul Backpackers Hostel

Il y a 50 lits, les dortoirs mixtes ou pas ou chambres pour 2 à 6 personnes sont équipées pour certaines de bains, de douches, de toilettes. Sinon, la plupart exigent de partager la douche et baignoire et les wc communs, ce qui coûte moins cher, évidemment. Il n’y a pas de souci sur la propreté, les gens sont en général assez respectueux, chacun fait sa part du ménage pour laisser la pièce propre pour les suivants.

KABUL hostel barcelona

Les chambres sont petites, simples, décorées de manière basique, mais on s’y sent bien du moment qu’on est habitué à ce type d’hébergements. Question confort et propreté, la qualité des services est correcte, même si l’abondance de jeunes qui passent par là ne permet pas d’être très au calme pendant la nuit. Il y a beaucoup de bruits, des fêtes improvisées, des bamboulas comme on dit. Les lits sont refaits tous les matins entre 8 et 10h. Le service de chambres n’est bien sûr pas celui d’un hôtel classé, bien sûr.

Combien ça coûte de dormir à Barcelone au Kabul Backpackers Hostel?

Booking.com
C’est un lieu vraiment très connu, donc il est utile de réserver bien longtemps à l’avance. Plus de 3 ou 6 mois si possible. C’est beaucoup en effet pour ceux qui improvisent tout, mais si vous tentez la chance, vous risquez de ne pas avoir le moindre logement et compte tenu de la foule de touristes qui se pressent à Barcelona, la plupart des hôtels centraux *** (très chers et à la qualité parfois contestable) sont pris d’assaut trois mois à l’avance et pas beaucoup plus attractifs (80€ la chambre double en moyenne, 60 à 120 aux entrées et sorties de la ville). Pour trois fois moins (environ 25€ à 35€ selon vos besoins), vous pourrez dormir bien à Barcelone, qui est devenue une ville fort chère depuis que l’€ a débarqué. Difficile de trouver moins cher, si ce n’est dans d’autres auberges comme celles qui parsèment le Bario Gotico.

En revanche, évitez le piège de ce que vous verrez appelé “albergas” ou “pensions”. C’est le nom espagnol de la catégorie intermédiaire entre les auberges de jeunesse et les hôtels référencés. Vous en trouverez partout au centre, sur internet si vous faîtes des recherches, mais vous verrez que la différence de prix est très légère et le service n’est pas probant. Souvent, ce sont de vieilles bâtisses où l’intérieur est sordide, pas trop refait, à quelques exceptions près. Tout est peu convaincant dans ces pensions, ça manque de chaleur, contrairement à ce que l’on peut voir par rapport à l’accueil au Kabul Backpackers Hostel . On y parle plus de 5 langues couramment, le personnel de la réception peut avoir des notions dans des langues plus rares comme le russe, le japonais et même le chinois désormais.

picto attention

Attention : le Hostel Kabul est très souvent complet, réservez absolument à l’avance!

Réserver une chambre
  • Profil des clients : 18-25 ans
  • Période : 7j/7, 24h/24
  • Durée de voyage : court séjour
  • Type de voyage : en solo, sac à dos
  • Transports : métro, bus à monis de 100 m
  • Hébergements : auberge de jeunesse, hostel
  • Budget : économique (moins de 25€)

Trouver un autre hébergement?


Un petit plus pour choisir le Kabul Backpackers Hostel?

De plus, en face, pour 5 euros symboliques, des shows de flamenco tous les soirs dans une boîte qui s’appelle “Los Tarantos” .. Dans la plupart des autres lieux où vous pourriez découvrir le flamenco, il vous en coûterait en moyenne 30€. Vous n’êtes pas sans savoir que la Catalogne compte le plus grand nombre d’immigrés andalous et qu’aujourd’hui, Barcelona accueille les plus grands danseurs avant même l’Andalousie… Sinon, plus logique, vous irez écouter les concerts improvisés dans tous les styles le samedi soir sur la Plaça Cataluña ou vous irez découvrir les danses catalanes comme la Sardane…




Partager

A propos de l'auteur

Voyageuse dès le berceau, je nourris un amour viscéral pour les pays d'Europe centrale et orientale, avec une prédilection pour les Balkans (notamment l'Ex-Yougoslavie...). Dans ces terres, qui m'ont enseigné beaucoup de leçons, au fil de quinze ans de découvertes, de rencontres et de hasards… je me retrouve parfois… tant elles sont insoumises, contrastées, passionnelles et contradictoires. J’essaie de me montrer curieuse de tout, de mettre de côté mes idées reçues, de découvrir les pays depuis les sites incontournables jusqu’aux plus inattendus, insolites ou traditionnels quitte à me perdre pour mieux me laisser surprendre. Je privilégie les rencontres, repas et hébergements chez les habitants, pour explorer les traditions, les cultures, l’histoire et les plaisirs culinaires typiques. J'essaie de faire d'Ideoz un espace éclectique et tourné vers les échanges et la rencontre avec les différences. Historienne, anthropologue et ethnologue de formation.   Me contacter par mail? En savoir plus sur moi et sur le projet IDEOZ Voyage...

Un commentaire

  1. Pingback: Barcelone, ville d'exception et cosmopolite - IDEOZ Guide voyage en Europe

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.