99 vues

La lettre à Helga de Bergsveinn Birgisson ; nostalgie du temps passé (Littérature islandaise)

0

La littérature offre souvent l’occasion de voyages très instructifs surtout pour ceux qui n’ont pas forcément l’habitude de voyager. Avec la Lettre à Helga de Bergsveinn Birgisson, le lecteur embarque pour l’Islande et découvre à quel point traditions, confinement et rudesse peuvent peser sur la vie des gens…

J’ai choisi aujourd’hui de vous emmener en Islande pour vous montrer que la littérature peut fleurir sous le pire des climats et dans les pires conditions à l’image de La Lettre à Helga de Bergsveinn Birgisson. Dans ce pays où la langue n’a pas été altérée par des apports extérieurs, où la tradition est encore très prégnante, où le confinement pèse lourdement sur les mentalités, les belles histoires d’aujourd’hui perpétuent avec bonheur les sagas ancestrales.

 La lettre à Helga de Bergsveinn Birgisson

…une nostalgie du temps passé et des traditions sur la banquise

la lettre a helga Bergsveinn BirgissonAu soir d’une longue vie d’éleveur de moutons, un vieux paysan islandais écrit une lettre à celle qui fut son vrai et unique amour même s’il dut un jour lui dire non. Il lui raconte sa vie avant elle, sa vie avec elle, sa vie après elle, son indéfectible amour pour elle,  et toute la douleur qu’il a supportée de ne pas pouvoir vivre avec elle comme il l’aurait voulu.  Marié avec une femme qui ne pouvait pas lui donner l’enfant qu’il désirait tant et qui ne pouvait pas satisfaire ses désirs suite à une malheureuse intervention chirurgicale, il n’a pas pu résister longtemps aux avances de la belle Helga et l’inévitable arriva bientôt sous la forme d’une adorable fillette. Helga voulait divorcer, lui ne voulait pas la suivre à la ville où il pensait ne pas pouvoir vivre heureux, il préférait la nature hostile et souvent ingrate du nord-est de l’Islande où sa famille avait toujours vécu dans la même ferme.

« La terre où l’on a vu le jour

N’est-elle pas chère à notre cœur ?

Où la lumière est pleine de vie,

Où le petit devient grand. »

Encore une histoire d’amour impossible comme la littérature nous en livre régulièrement, cette fois le héros ne peut pas épouser sa belle qui est déjà mariée et refuse qu’elle divorce pour l’arracher à sa terre, à son milieu, à son histoire. Une belle évocation de l’Islande la plus austère, là où le climat est très rude, la mer très souvent hostile et la terre peu généreuse mais elle est la terre du héros, il l’aime autant qu’il aime la belle Helga. Dans ce texte empreint de l’esprit des sagas islandaises, les esprits, les êtres et les animaux vivent dans une très grande proximité et les rapports entre les humains ne sont pas très éloignés de ceux qu’ils ont avec les animaux. Mais sous ces apparences rustres, les sentiments entre les amoureux n’en sont pas moins tendres et affectueux comme dans toutes les belles histoires d’amour. Et les belles histoires d’amour sont toujours contrariées.

 

« L’amour le plus ardent

Est l’amour impossible.

Mieux vaut donc n’aimer personne. »

 

Si le narrateur, l’amoureux, l’auteur de la lettre, évoque avec tant de conviction la nostalgie du temps passé, les traditions, les méthodes agricoles des ancêtres, ce n’est pas pour rester figé dans le temps des sagas mais simplement pour dénoncer avec véhémence le manque de respect actuel pour la nature, la malnutrition, la recherche du profit pour le profit, la puérilité qui s’installe au détriment de l’authenticité… Un cri de rassemblement pour réunir  ceux qui croient encore en l’avenir de la planète, en Islande comme ailleurs. Même si son amour a été déçu, le vieil éleveur pense avoir eu une belle et honnête vie et nous laisse ce message d’espoir avant de rejoindre le pays de ses ancêtres.

  Bergsveinn Birgisson, un auteur à découvrir…

Denis BILLAMBOZ

Acheter La lettre à Helga de Bergsveinn Birgisson?

la lettre a helga bergsveinn



Partager

A propos de l'auteur

Retraité depuis juin 2007, je suis un dirigeant sportif très impliqué mais surtout un passionné des littératures du monde. "La littérature pour passion, le sport pour engagement" De formation historienne, maîtrise, que je n'ai jamais utilisée dans mon job que j'ai exercé pendant plus de 33 ans dans une institution qui se préoccupe de l'économie et de la vie des entreprises.

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Besoin d'aide pour préparer un séjour ?

Remplissez le formulaire ci-dessous avec le plus de détails possible pour que nous puissions vous répondre dans les plus brefs délais.


Nous partageons nos expériences et conseils gratuits avec vous! Exprimez vos besoins!