La route des Varègues aux Grecs, ou la naissance de la Rus’ de Kyiv


Le Récit des temps passés, dit Chronique de Nestor, du nom de ce moine (1056 – 1106) de la Laure des Grottes de Kyiv/Kiev qui l’a écrit, est la compilation des événements historiques qui sont survenus dans la Rus’ entre 862 et 1116. Il s’agit là des premières années de la construction de la Rus’ (dite parfois de Kiev) le long du Dnipro (Dniepr, Днiпро en ukrainien, appelé Borysthenes dans les temps anciens), fleuve qui donne son unité à ce vaste espace.
La route des Varègues aux Grecs, ou la naissance de la Rus’ de Kyiv 1
Le moine Nestor
Les tribus de Slaves orientaux, ancêtres des Bélarusses, Ukrainiens et Russes d’aujourd’hui, présentes dans la région, furent unifiées à la fin du IXe siècle par une dynastie installée à Kyiv et l’Etat ainsi constitué prit le nom de Rus’.  

Un des grands débats sur la Rus’ concerne le rôle des Varègues dans la création de cet empire kiévien. Les Vikings, explorateurs, commerçants, parfois pillards, s’offrant comme mercenaires, sont connus en Europe orientale sous le nom de Varègues. Divisés, les Slaves orientaux auraient fait appel à un groupe de Varègues, appelés Rus’, peut-être originaires du Danemark, pour venir mettre de l’ordre chez eux. Les chefs de tribus auraient eu recours à un étranger qui fut « vierge » des rancunes opposant les tribus slaves entre elles, et qui plus est à un Varègue car les Slaves étaient admiratifs du savoir de ceux-ci dans les domaines militaire et scientifique.
La route des Varègues aux Grecs, ou la naissance de la Rus’ de Kyiv 2


Ce chef Varègue, Riurik (Rørik en vieux norois) se serait donc installé vers 862 près de Novgorod et aurait étendu petit à petit son territoire. C’est sous son règne que se fait apparemment le passage d’une société tribale à une société féodale. Il créa une dynastie, les Riourikides, qui régna sur la Rus’ jusqu’en 1240. Cette origine de la Rus’ et plus tard de la Russie, fut celle en vigueur jusqu’en 1917. Par contre, à partir de la période soviétique, cette théorie est rejetée car il était impensable que l’Etat russe tire son origine de l’étranger. A contrario, elle avait un grand succès dans l’Allemagne nazie, car elle montrait l’incapacité des Slaves à se diriger eux-mêmes.  
La route des Varègues aux Grecs, ou la naissance de la Rus’ de Kyiv 3
La Rus’ atteint son âge d’or sous Vladimir le Grand (Володимир/Volodymyr en Ukrainien – 980-1015) et Iaroslav le Sage (Ярослав Мудрый – 1019-1054). Cet essor est dû aux voies commerciales qui reliaient la Scandinavie à Constantinople. C’est ce qu’on appelle la route des Varègues aux Grecs. Il y avait principalement deux routes :

Ø                      La route de la Baltique à l’Orient, passant par la Volga et la Caspienne ;
Ø                      La route de la Baltique à l’Empire byzantin, passant par le Dniepr et la Mer Noire.
La route des Varègues aux Grecs, ou la naissance de la Rus’ de Kyiv 4


Depuis 2003, un système de transport intermodal de conteneurs, appelé « Viking », relie le port lituanien de Klaipėda au port ukrainien d’Odessa, via le Belarus, avec des extensions vers la Géorgie et l’Arménie. On n’a donc rien inventé depuis les Varègues……   

Pour aller plus loin sur le sujet:
Ø        # Chronique de Nestor – Naissance des mondes russes, traduit du vieux-russe par Jean-Pierre Arrignon, Anacharsis éditions, 2008
Ø  # Rous’ : La Ruthénie kiévienne, histoire et civilisation, de Jaroslav Lebedynsky :    http://www.clio.fr/BIBLIOTHEQUE/rous__la_ruthenie_kievienne_histoire_et_civilisation.asp
La route des Varègues aux Grecs, ou la naissance de la Rus’ de Kyiv 5

Découvrir le blog de Gilles en Lettonie

Voyage sur mesure Lettonie

 877 Visites au total,  9 aujourd'hui

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *