107 vues

Les désarrois de l’élève Törless de Robert Musil (Litterature autrichienne)

0

Le jeune Törless, fils d’une famille aristocrate autrichienne, rejoint une pension pour enfants de bonnes familles et doit couper le cordon avec ses parents et son pays pour vivre un huis clos initiatique avec ces nouveaux amis. Il découvrira alors le monde des adultes sans trop bien comprendre ce qui lui arrive et surtout sans pouvoir l’expliquer ce qui le perturbe pas mal. 


Les désarrois de l’élève Törless  ; le sens des rites de passage

«  Je ne veux pas faire comprendre, mais faire sentir » annonce Musil dans une lettre mise en préface dans l’édition que j’ai lue. Il veut nous faire sentir tout ce que ressent ce jeune aristocrate autrichien que ses parents place dans une école réservée aux fils de bonnes familles tout là-bas aux confins de l’Autriche, vers l’Est.

Le jeune Törless débarque dans cette pension où il ne connait rien ni personne et doit faire le deuil de son passé, couper le cordon ombilical avec son pays, sa famille, son enfance et toutes les cajoleries dont il a été l’objet dans une famille aimante et attentionnée. Il doit faire face à une nouvelle vie avec des amis dont beaucoup sont ses aînés, dans une forme de huis clos où il devra trouver sa place en s’affranchissant de son enfance. « Il voulait se débarrasser ainsi de son ancien bagage, comme s’il s’agissait maintenant de porter son attention, libre de toute gêne, sur les pas qui lui permettraient de progresser. » Je n’ai pu, à cet endroit du livre, éviter de penser à Julien Green et au héros de « Moïra » que j’ai lu récemment, qui doit lui aussi s’intégrer dans un monde universitaire qui lui est totalement étranger.

Et, dans cet univers de jeunes mâles en pleine maturation, Törless découvre des notions et des sensations qui ne faisaient pas partie de sa vie antérieure, la sexualité, l’obscénité, le désir, la tentation, la culpabilité mais aussi la compétition, l’amitié, la tromperie, la trahison, … toutes notions qui contribuent à affirmer sa personnalité et sa place dans la meute où se manifeste un véritable attrait pour la virilité allant jusqu’à la brutalité et même au sadisme.

Ces rites initiatiques qui marquent le passage à l’âge adulte perturbent le jeune étudiant qui ne comprend pas ce qu’il va devenir, comment il va le devenir et avec qui il va le devenir. Il a l’impression de ne pas comprendre ce qui lui arrive et de ne pas trouver d’explication aux mécanismes qui règlent la vie. Il manque de repères et s’interroge sur l’éducation qu’on lui prodigue. « De tout ce que nous faisons ici, toute la journée, qu’est-ce donc qui nous mène quelque part ? » Interrogation d’un adolescent qui mute vers l’âge adulte, mais aussi interrogation d’une génération qui a bien conscience d’appartenir à un monde en voie de disparition, à une civilisation qui s’éteint comme on peut le voir dans les œuvres de Schnitzler notamment.

Mais, le vrai sujet du roman, à mon sens, réside dans les interrogations de Törless sur l’origine de nos comportements et de ce fait sur ce qui gouverne les êtres et le monde plus généralement. Il ne sait pas interpréter ce qu’il ressent mais il sait que cela contribue à sa prise de conscience des phénomènes qui le dirigent. La sensualité qu’il ressent dans les contacts physiques lui apporte des certitudes que les mathématiques ne peuvent pas démontrer et que même les théories de Kant ne peuvent pas expliquer. « Il y avait des moments où il avait si vivement l’impression d’être une fille qu’il jugeait impossible que ce ne soit pas vrai. » Et, c’est là que siège son désarroi dans cette impression qu’il y a une source de certitude qui ne provient ni de la science, ni de la connaissance, ni de la raison mais d’un ailleurs qui pourrait-être l’âme.

Alors dans son esprit germe une théorie qui mettrait en opposition un monde extérieur matériel et monde intérieur spirituel, le rationnel et l’irrationnel, la connaissance et le ressenti, l’acquis et l’inné, la raison et la croyance, la  science et la prescience. « Une grande découverte ne s’accomplit que pour une part dans la région éclairée de la conscience : pour l’autre part, elle s’opère dans le sombre humus intime, et elle est avant tout un état d’âme. » C’est la raison pour laquelle, il faut associer l’âme à la raison et ne pas oublier que des initiés, même si Musil n’emploie pas le terme, ont apporté beaucoup à la connaissance du monde et des hommes.

Dans ce roman dont Musil dit que ses contemporains on vu comme «l’affirmation d’une « génération » nouvelle ; une contribution essentielle au problème de  l’éducation ; enfin le coup d’essai d’un jeune écrivain dont on pouvait beaucoup attendre», moi, j’ai surtout senti cette explication essentielle sur la complémentarité entre la science et la prescience dans un texte un peu fin de siècle qui traîne encore quelques relents de romantisme. Le malaise, la nausée, l’écœurement font encore très jeunes filles qui défaillent bien que nous soyons au milieu de jeunes mâles en ébullition. Je reviendrai aussi sur les intentions de Musil qui prétend nous faire sentir plutôt que comprendre mais, pour ma part, je trouve que le roman est trop rationnel, trop cérébral, trop intellectuel, pas assez charnel, pas assez sensuel, pas assez sentimental, pour que l’objectif soit pleinement atteint.

Et malgré tout, je trouve que la transgression comme rituel initiatique donne plus d’humanité à ce roman, « quelque chose en est resté à jamais : la petite dose de poison indispensable pour préserver l’âme d’une santé trop quiète et trop assurée et lui en donner une plus subtile, plus aigüe, plus compréhensive. »

Commandez des brochures touristiques gratuites sur l’Autriche
Remplir le formulaire en cliquant ici

Commandez des brochures gratuites sur l'Autriche ou contactez Natalie Lantos

natalie lantos office du tourisme d'autricheNatalie Lantos est la représentante francophone de l'office du tourisme d'Autriche et anime le forum IDEOZ.

Nous vous rappelons que notre partenaire l'office du tourisme d'Autriche s'autorise à ne pas donner suite à votre requête et à ne pas vous adresser de brochures, s'il le souhaite et sans motivation .


(5 choix maximum)
(5 cases au maximum)
(3 choix maximum)
ATTENTION !!! Cette étape est indispensable pour que la meilleure aide vous soit fournie ; posez vos questions, évoquez vos besoins, goûts et recherches en détails.

Conformément aux exigences du RGPD (règlement général de protection des données dans l'Union européenne), en cliquant sur "Envoyer ma demande" ci-dessous, vous acceptez sans réserve les CGU d'IDEOZ : Pour en savoir plus : https://voyages.ideoz.fr/cgu/

- Vous reconnaissez avoir pris connaissance des conditions d'utilisation du site Ideoz et en accepter l'intégralité (*)

- Vous acceptez de recevoir des informations par email, d'être contacté(e) par l'office national du tourisme, l'administrateur Ideoz et leurs partenaires.
- Vous acceptez que vos questions et commentaires soient publiés sur la plateforme IDEOZ si l'administrateur le juge nécessaire,
- Vous acceptez de recevoir les lettres d'informations sur la destination et profiter pleinement des services d'IDEOZ.

- Vous disposez d'un droit de modification et de suppression des données en nous contactant sur https://voyages.ideoz.fr/contact/.

Nous vous rappelons que notre partenaire l’office du tourisme d’Autriche s’autorise s’il le souhaite et sans motivation à ne pas donner suite à votre requête et à ne pas vous adresser de brochures.

 

Besoin d’aide pour préparer votre voyage en Autriche?

natalie lantos onat autricheDes questions? Natalie, membre de l’office du tourisme d’Autriche à Vienne, et les voyageurs spécialistes de l’Autriche partagent leurs connaissances et expériences et vous répondent en vous donnant des conseils personnalisés!

Postez vos questions sur le forum et consultez le guide voyage pratique ou contactez nous par email et sur le chat.

» Accédez au forum Autriche…

Consultez les dernières discussions sur l'Autriche - Posez vos questions voyage ici?

13 sujets de 1 à 10 (sur un total de 80)
Créer un nouveau sujet dans “AUTRICHE”
Vos informations:








Partager

A propos de l'auteur

Retraité depuis juin 2007, je suis un dirigeant sportif très impliqué mais surtout un passionné des littératures du monde. "La littérature pour passion, le sport pour engagement" De formation historienne, maîtrise, que je n'ai jamais utilisée dans mon job que j'ai exercé pendant plus de 33 ans dans une institution qui se préoccupe de l'économie et de la vie des entreprises.

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Besoin d'aide pour préparer un séjour ?

Remplissez le formulaire ci-dessous avec le plus de détails possible pour que nous puissions vous répondre dans les plus brefs délais.


Nous partageons nos expériences et conseils gratuits avec vous! Exprimez vos besoins!