15 vues

Les mystérieuses manœuvres russes en Mer Noire

0

Le 28 Mars, de retour d’Afrique du Sud où il avait participé au sommet des BRICS (Brésil, Russie, Inde ? Chine, Afrique du Sud), le Président russe Vladimir Poutine a lancé à 4 heures du matin locales une manœuvre impromptue en Mer Noire, en remettant une enveloppe scellée au Ministre de la Défense, Sergueï  Choïgou.  

Vladimir Poutine et Sergueï Choïgou

Selon le Ministère russe de la Défense, 36 navires basés à Sébastopol, base navale russe en Crimée (Ukraine / point violet sur la carte) et à Novorossisk (kraï de Krasnodar / point rouge), 7 000 hommes (notamment troupes d’intervention rapide et troupes aéroportées), 250 blindés, 50 pièces d’artillerie et 20 avions de combat ont été mobilisés. Il s’agissait officiellement de tester la préparation au combat des troupes du commandement militaire de la région sud, notamment leur capacité de réaction face à une situation d’urgence. Il s’est agi en fait d’une répétition à grande échelle d’une opération interarmées, comportant notamment un débarquement sur la côte caucasienne, impliquant un appui aérien et naval des troupes au sol.  

Bases russes de Sébastopol (Crimée) et Novorossisk

Un exercice comparable s’était déjà déroulé en région centre en Février dernier et avait démontré le manque de préparation des forces. Des inspections de la flotte de la Mer Noire ces derniers mois avaient également montré de nombreuses insuffisances. Il est d’ailleurs vraisemblable que de tels exercices deviennent la norme, afin de s’assurer du degré de préparation  des forces armées russes et le succès des réformes militaires.

Cet exercice en Mer noire a suscité quelques inquiétudes dans les pays voisins. La Russie n’a pas informé ses partenaires étrangers de ces manœuvres, argumentant que ce n’était pas nécessaire lorsque le nombre de militaires participant était inférieur à 7 000. Le Président de la commission des Affaires étrangères du Parlement géorgien a commenté que « la Géorgie {avait} sa propre expérience avec la Russie », faisant allusion à la guerre russo-géorgienne d’Août 2008, et le Ministre géorgien des Affaires Etrangères a fait part de sa vive préoccupation devant ce qu’il a considéré être une provocation. L’Ukraine n’a par contre pas réagi, sans doute parce qu’elle aurait été prévenue six jours auparavant. Mais il est vraisemblable que ce déploiement de forces avait aussi comme objectif de rappeler que la Russie entendait jouer un rôle géopolitique dans la région Mer Moire – Méditerranée, et de notamment souligner que la Russie considérait la Mer Noire comme une « Mare Clausum et Nostrum ».  



(On notera au passage que la base navale de Novorossisk bénéficie de travaux d’extension et de requalification, étalés sur la période 2004 – 2020. La base agrandie avait été prévue pour éventuellement accueillir la flotte de la mer Noire au cas où le bail de Sébastopol, qui arrivait à échéance en 2017, n’aurait pas été reconduit. Mais, depuis, il a été prolongé jusqu’en 2042).   

Extension (au milieu en blanc) de la base navale de Novorossisk 

Par ailleurs, et toujours dans la même logique, des navires de la Flotte russe du Pacifique ont été détachés pour former une escadre permanente de la marine russe en Méditerranée (Référence « La Voix de la Russie » du 5 Avril). Le groupe d’une dizaine de navires, avec à sa tête le grand navire anti-sous-marin « Amiral Panteleev », plusieurs grands navires de débarquement comme le « Peresvet » et l’ « Amiral Nevelski » et deux navires de soutien et ravitaillement, a quitté la Mer de Chine et devraient passer le canal de Suez à la mi-Mai. Il devrait être subordonné au commandement de la flotte de la Mer Noire.



Cette mise sur pied est conforme au « Plan pour défendre la Russie jusqu’en 2016 » approuvée par Poutine fin Février. Ce plan, doctrine militaire qui ne disait pas son nom, prévoyait entre autres de recréer une présence navale permanente en Méditerranée, présence qui n’était plus effective depuis 1992.

Depuis son retour au Kremlin en Mai 2012 (mais l’avait-il réellement quitté ?), Vladimir Poutine a décidé de procéder à un réarmement sans précédent de la Russie, avec un programme d’équipement de 550 milliards d’€ sur les dix ans à venir. Dans la région Mer Noire – Méditerranée, des moments « intéressants » sont sans doute à prévoir ……



Découvrir le blog de Gilles en Lettonie




Partager

A propos de l'auteur

Découvrez le blog Gilles en Lettonie : La Lituanie, la Lettonie, l'Ukraine et leurs environs, vus par un retraité Français, amateur d’Histoire...

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Besoin d'aide pour préparer un séjour ?

Remplissez le formulaire ci-dessous avec le plus de détails possible pour que nous puissions vous répondre dans les plus brefs délais.


Nous partageons nos expériences et conseils gratuits avec vous! Exprimez vos besoins!