562 vues

Limitless (Dark Fields) de Neil Burger

0

limitlessRobert de Niro et Bradley Cooper sont réunis devant la caméra de Neil Burger pour un film adapté du roman de Alan Glynn. Dans Limitless (Dark Fields), comédie dramatique, la vie d’un écrivain paralysé par l’angoisse de la page blanche bascule grâce à une étrange substance…
Eddie Morra est un raté: il veut être un écrivain mais n’arrive pas à écrire une seule ligne. Il vit seul, sa compagne l’a plaqué depuis longtemps et il compense son inactivité par l’alcool. Un vrai cliché. Jusqu’au jour où il retrouve son ex-beau-frère, qui lui propose une drogue révolutionnaire, le NZT, un produit pharmaceutique sensé décupler les capacités cérébrales.
Eddie devient rapidement sous l’effet de la drogue un génie. Il parvient à écrire son livre en quatre jours, et apprend ensuite le droit, le japonais et une multitude de langues étrangères. Il devient la coqueluche de New York. Il ne lui reste plus qu’à faire de l’argent. Étant très intelligent, il décide de devenir trader afin de se faire le maximum de pognon. Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes. Sauf que son ex-beau-frère a été tué et que, même si Eddie a pu retrouver chez lui les précieuses pilules, il est maintenant poursuivi par d’autres accrocs. Un malheur n’arrivant jamais seul, Eddie commence à ressentir des effets secondaires (il perd la mémoire immédiate) et son stock de pilules diminue drastiquement.

Eddie est un raté et le film aussi. La liste des ratages de ce film est longue. D’abord le scénario. Pourquoi un type hyper intelligent deviendrait un trader? Le livre écrit, Eddie se consacre rapidement à des choses plus sérieuse comme la bourse. Et après il se lance en politique. Parce qu’il faut être intelligent pour faire de la politique? Première nouvelle. Et après le scénario crée des problèmes pour les évacuer au plus vite. Eddie est accusé de meurtre, le témoin ne le reconnaît pas, affaire close. La drogue a des effets secondaires, Eddie s’aperçoit rapidement que s’il ne boit pas, il n’y a plus d’effets secondaires. How convenient. Il n’y a plus de pilules, pas de soucis, il parvient à synthétiser la molécule (rappel, il est super intelligent) et profite de l’occasion pour corriger un bug de la drogue et enlever ainsi l’effet de dépendance. How convenient. Et tout ça pour finir comment? Et bien Eddie après avoir corriger
et synthétiser la drogue, va tranquillement se présenter au Sénat américain. Morale de l’histoire: utilise plus de 20% de ton cerveau et tu seras élu sénateur. C’est une blague? Non, c’est un
film et c’est pire.

 

Découvrir le Blog des Boggans…



Partager

A propos de l'auteur

Découvrir le blog Les Boggans

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Besoin d'aide pour préparer un séjour ?

Remplissez le formulaire ci-dessous avec le plus de détails possible pour que nous puissions vous répondre dans les plus brefs délais.


Nous partageons nos expériences et conseils gratuits avec vous! Exprimez vos besoins!