1 026 vues

Lac Ma Vallée près de Kinshasa : le sanctuaire des Bonobos

1

mavallee1bonobos1Depuis quelques temps on entend de plus en plus parler d’une espèce animale en voie d’extinction, les singes Bonobos, qui ne se retrouvent qu’en république démocratique du Congo.

Si ces singes sont menacés, c’est bien évidemment à cause des combats qui se sont déroulés dans leur région d’origine et surtout du braconnage.

Pas facile de se nourrir pour la population à l’intérieur du pays, alors les singes font les frais d’un braconnage très peu réprimé. Heureusement une association, les amis des bonobos au Congo, s’est attelée a un grand projet de sauvegarde de l’espèce. Ils ont ouvert un sanctuaire non loin de la capitale Kinshasa, où sont recueillis les bébés bonobos abandonnés par les braconniers après qu’ils aient tué leurs parents.

Vaste programme que de tenter de sauver cette espèce qui est bien plus proche des humains que toute autre espèce. Ils ont des comportements qui se rapprochent tout à fait des nôtres, une vie sociale très active, et une façon bien à eux de gérer les conflits entre les membres de leur groupe.C’est à quelques kilomètres de Kinshasa qu’on atteint cette réserve très hospitalière, un monde de verdure, d’arbres énormes, après avoir parcouru ce que eux appellent une route, nous une piste, et nos voitures une torture. Par temps sec ça passe, par temps de pluie il vaut mieux utiliser un 4X4.

C’est étonnant comme cette réserve est calme après être sorti des encombrements et de la foule de Kinshasa. Une destination de détente pour pas mal d’expatriés, car à 5 dollars l’entrée c’est abordable, même si le prix pour les congolais n’est que de deux dollars, il n’y a que les nantis qui peuvent se permettre le voyage et la journée de détente.Une longue promenade guidée dans la réserve, de trois kilomètres à sept kilomètres suivant le parcours, et on rencontre les petits groupes de bonobos, bien habitués a ces visites, qui vous attendent car ils savent que vous aller les nourrir. Un guide local vous expliquera leurs habitudes, qui risquent d’en intriguer plus d’un!

Le bonobo ressemble à un chimpanzé mais c’est une branche séparée de l’évolution. Il est très sociable, et gère les conflits internes par.. les rapports sexuels. Ca on peut dire qu’il est actif, autant les mâles que les femelles, les jeunes comme les vieux… Dès qu’une tension existe au sein du groupe, on règle ça par des câlins! Et le bonobo n’est pas contre les rapports avec un partenaire du même sexe… Les visiteurs ne manqueront pas de voir ces pratiques lors de la visite.Une fois le tour de la réserve effectué, deux possibilités s’offrent au touriste d’un jour, soit se restaurer au restaurant local, près d’une petite plage de sable le long d’une rivière; soit se rendre au lac Ma Vallée à quelques kilomètres de là.

Car le lac Ma Vallée est un des autres endroits de repos et de détente apprécié des expatriés kinois. Un endroit un peu “dingue” dans ce pays!Fruit des rêves d’un expatrié, le lac Ma Vallée est un lac artificiel sur une propriété privée. Un espèce de mini parc d’attraction style années 60 en Europe, avec des pédalos, des locations de cannes a pêche, un parcours de marche avec des coins de repos, des bancs, et un restaurant.

L’accès est déjà tout un voyage car il faut avec la voiture escaladé véritablement une colline par une route creusée dans la roche et bétonnée en grande partie. Puis on replonge de l’autre côté dans une vallée encaissée qui a servi à créer ce lac artificiel. Une descente par une piste de latérite entre des arbres gigantesques, la brousse en plein. Les nouveaux arrivés à Kinshasa n’en croient pas leurs yeux tellement la végétation est luxuriante, l’endroit est calme, plus rien a voir avec la capitale qu’on a quittée une demi heure plus tôt. Pas étonnant que ce soit le refuge dominical des européens.

Le personnel local est très accueillant, souriant comme la majorité des congolais, et toujours prêt a vous aider.Il faut du courage pour tenter l’expérience des pédalos car ils ne sont pas dans des conditions de fraicheur à nos normes. 9a ne m’étonnerait pas qu’un de ces jours l’un d’entre eux coule au beau milieu du lac.

La location de cannes a pêche fait de nombreux adeptes, même si il ne s’agit que de longs bambous avec une ficelle et un hameçon, les amateurs se laissent prendre au jeu et finissent par attraper du poisson! Oui j’en ai vu.Reste la balade autour du lac, ou son tour complet qui prendra bien une bonne heure de marche rapide pour les sportifs. Les autres se contenteront des coins détente proches du bar restaurant. Quelques coins plus à l’abri verront se retrouver comme chez nous els amoureux en quête de calme…

Incontournable quand on est à Kinshas, le lac Ma VAllée, et le sanctuaire des bonobos, tout proches l’un de l’autre, accessibles par la même piste, oups route congolaise, valent la journée. Une détente assurée après être passé par Kinshasa, cette capitale inracontable, personne ne nous croirait…Je compte bien y retourner bientôt, ne fut ce que pour aller revoir les sympathiques bébés bonobos portés sur leur dos par les gardiens qui les choient comme des bébés humains; pour aller manger des bananes plantas et du chicoing de manioc, et puis pour recompter les pédalos du lac, histoire de voir si un de ceux ci a finalement coulé.



Partager

A propos de l'auteur

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Besoin d'aide pour préparer un séjour ?

Remplissez le formulaire ci-dessous avec le plus de détails possible pour que nous puissions vous répondre dans les plus brefs délais.


Nous partageons nos expériences et conseils gratuits avec vous! Exprimez vos besoins!