114 vues

Mille soleils splendides de Khaled Hosseini ; belle histoire dramatique, style sans passion

0
Mille soleils splendides est un roman de Khaled Hosseini, l’auteur révélé en France par “Les cerfs-volants de Kaboul”. L’histoire de son ouvrage se déroule en Afghanistan et outre la force dramatique du récit, on y apprécie un souci de la précision digne du documentaire…
 
Mariam, vit avec sa mère dans une misérable cabane à l’écart de la ville d’Herat, où son père, Jalil, est le riche propriétaire du cinéma. Pourvu déjà de trois épouses et de nombreux enfants, il n’a pas voulu reconnaître la fillette. A la mort de la mère, Jalil arrange un mariage entre Mariam et Rachid, un coordonnier de Kaboul, plus âgé qu’elle d’au moins trente ans. Rachid, qui souhaite avoir un fils, assure dans les premiers temps à Mariam des conditions de vie correctes, lui faisant découvrir la ville, bien nouvelle pour elle.
Mais très vite, l’impossibilité pour Mariam de mener à bien une grossesse réveille chez Rachid le mépris pour celle qui n’est qu’une “harami”, une bâtarde, et la vie de Mariam devient celle d’une esclave, soumise à la violence de son mari.
En 1978, alors qu’éclate le coup d’état communiste qui va renverser le régime de Daoud khan, nait une petite fille, Laila, chez des voisins de Mariam et Rachid. Cette enfant, peu aimée par sa mère dépressive, est choyée par son père, qui a une vision moderne de son avenir et souhaite qu’elle fasse des études. Laila est soutenue par la présence de Tariq, son ami d’enfance. Mais l’invasion soviétique et la guerre qui s’ensuit plonge Kaboul et tout le pays dans le chaos. Lors d’un bombardement, les parents de Laila sont tués et elle est gravement blessée. Mariam et Rachid la recueillent et la soignent. Rachid, qui à soixante ans, n’a pas renoncé à son désir d’un fils, propose à Laila de l’épouser. Pour se sortir d’une situation désespérée lorsqu’elle apprend la mort de Tariq, Laila accepte. Quelques mois plus tard, elle met au monde une petite fille. Au fil du temps, les relations difficiles entre les deux femmes vont s’apaiser et laisser place à une grande affection et à une solidarité face à un époux violent et haineux, d’une part, et à une existence de plus en plus précaire, dans la ville assiégée et affamée, d’autre part.

Mille soleils splendides ; entre histoire et documentaire

Comme “Les cerfs-volants de Kaboul“, Mille soleils splendides de Khaled Hosseini propose un aspect documentaire très intéressant sur l’histoire récente de l’Afghanistan, de l’ancien régime à l’invasion soviétique puis l’arrivée des Talibans. C’est aussi une démonstration appuyée de l’évolution de la condition féminine dans ce pays, qui suscite la compassion pour ces femmes meurtries et bâillonnées par des lois archaïques.
L’histoire qui est racontée dans Mille soleils splendides est d’une grande force dramatique, mais je l’ai trouvée affadie par un style plat et sans passion. Et le simili happy-end m’a laissée dubitative, comme si l’auteur n’avait pas su trancher sur la fin qu’il voulait donner à ce roman. La quatrième partie qui raconte le retour à Kaboul de Laila avec ses enfants et la reprise d’une vie “normale” est soit trop expédiée, car il aurait fallu y intégrer davantage l’aspect documentaire et politique, pour lui donner un intérêt, soit trop diluée si elle est seulement prétexte à terminer l’histoire de Mariam sur une note rédemptrice.Mille soleils splendides

En résumé, une petite déception pour Mille soleils splendides, même si l’intérêt documentaire est certain et le sujet poignant.

Le site des éditions Belfond propose de feuilleter les premières pages.
Des avis plus enthousiastes chez Ambre, Lili, et un peu moins chez Emeraude.

Mille soleils splendides – Khaled Hosseini
Éditions Belfond (2007)
Traduit de l’américain par Valérie Bourgeois.

» Découvrir d’autres livres de Khaled Hosseini



Partager

A propos de l'auteur

La rue de Siam est une des artères principales de ma ville natale, connue grâce au poème de Jacques Prévert, "Barbara". Anciennement Rue de Saint-Pierre, elle a été rebaptisée suite à la visite en France des ambassadeurs du roi de Siam en 1686, en réponse à l'invitation du roi Louis XIV. ____________________________________________________________________________________________________________________ Le blog de la Rue du Siam___________________________________________________________________________________________________________________Contactez Nanou sur sa messagerie

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Besoin d'aide pour préparer un séjour ?

Remplissez le formulaire ci-dessous avec le plus de détails possible pour que nous puissions vous répondre dans les plus brefs délais.


Nous partageons nos expériences et conseils gratuits avec vous! Exprimez vos besoins!