58 vues

No More Parades de Ford Madox Ford: violence de la guerre (Littérature anglaise)

0

Litterature anglaise. Deuxième roman de la tétralogie de Ford Madox Ford, Parade’s End, No More Parades, est une immersion dans la première guerre mondiale avec tout ce qu’elle peut avoir de violent et d’extrême.


Ford  Madox no more paradesL’histoire se passe exclusivement en France, dans le camp où a été affecté Christopher Teitjens. Ce dernier doit gérer l’arrivée des recrues, leur approvisionnement et leur transport sur le front. Entre la grève des trains français, les problèmes de ravitaillement liés aux malversations de certains officiers et les changements répétés d’ordre de marche puis de contre-ordre, Teitjens ne sait plus à quoi il sert. Il est en plus affublé d’un officier brillant mais fou en la personne de McKechnie. Deux évènements vont encore plus compliquer la tâche de Teitjens: la mort d’un de ses soldats dans ses bras (alors qu’il lui avait refusé une permission quelques minutes avant) et l’arrivée de sa femme, Sylvia. Dans la deuxième partie du roman, Sylvia met en place sa machination pour nuir à son mari (en le faisant passer pour un socialiste), mais également pour le “reconquérir” (entre guillemet car ce n’est pas par amour qu’elle souhaite renouer avec lui, mais par un pur esprit de vengeance). La troisième et dernière partie du roman revient sur un épisode ayant eu lieu hors-roman (à la fin de la deuxième partie), quand Tietjens a dû exclure manu militari un supérieur de la chambre de sa femme. Menacé de passer en cour martiale, Teitjens se tait et ne veut pas expliquer son geste au risque de déshonorer sa femme. Il échappe
cependant au procès par l’intervention du général Campion, qui décide pour couper court à tout scandale d’envoyer Christopher sur le front.

Deux idées cheminent en filigrane dans le roman. La première concerne le comportement de certains officiers et des élites dirigeantes face au conflit. “The Game is more important than the players”. Christopher évolue dans un monde qui prend la guerre comme un jeu, n’y voit qu’un tremplin vers une autre carrière, sans se préoccuper des tas de morts qui s’accumulent dans les tranchées. La deuxième concerne les rapports humains: divorces et maîtresses sont maintenant le lot commun des couples. Teitjens lui-même envisage de se séparer de sa femme. Et s’il ne veut pas la déshonorer en public (en acceptant de s’expliquer lors du procès), il ne peut plus sauver les apparences. D’ailleurs les masques sont tombés, il n’y a plus rien à sauver, il n’y aura plus de parades. Le général Campion, avant de recevoir Teitjens pour lui signaler son transfert sur le front, réfléchissait déjà à une manière élégante pour l’armée britannique de se retirer de ce conflit.

1ere guerre mondiale cimetiere

La lecture de ce deuxième roman a été moins difficile pour moi que celle du premier roman Parade’s End. Probablement parce qu’il y a presque unité de lieu (France) et de temps (quelques jours au plus). Il n’y a donc pas comme dans le premier roman d’ellipses de plusieurs années, mais juste une ellipse entre la deuxième et la troisième partie du roman, qui est vite comblée. Le style de Ford Madox Ford est toujours aussi exigeant. Il y a de nombreux passages où le lecteur suit les pensées de Christopher, puis quelques lignes de dialogue font irruption, parce que ce dernier vient d’être interpellé par l’un de ses soldats. Perturbant au départ mais on s’y fait vite. Ford Madox Frod donne, dans ce roman, une image de la Première Guerre mondiale extrêmement violente: des officiers vaquent à leur occupation, font tout et son contraire dans un désordre perpétuel et envoie à la mort des milliers de soldats sans avoir la moindre idée de ce qu’ils font (et pourquoi ils le font). Le front n’est jamais décrit dans le roman, il s’agit d’un lieu où les officiers se refusent à aller, par crainte probable d’y voir les conséquences de leur action et de leur vacuité. Le roman se clôt par le départ de Teitjens vers le front, départ présenté comme une fin inéluctable, une mort assurée (et sans gloire).

Litterature anglaise

No More Parades de Ford Madox Ford
Relié: 300 pages
Editeur : Transaction Publishers; Édition : Large type edition (31 octobre 2000)
Collection : Transaction Large Print
Langue : Anglais
ISBN-10: 1560004681
ISBN-13: 978-1560004684
acheter

Découvrir le Blog des Boggans…



Partager

A propos de l'auteur

Découvrir le blog Les Boggans

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Besoin d'aide pour préparer un séjour ?

Remplissez le formulaire ci-dessous avec le plus de détails possible pour que nous puissions vous répondre dans les plus brefs délais.


Nous partageons nos expériences et conseils gratuits avec vous! Exprimez vos besoins!