2 367 vues

Notre périple à Tadjena (Wilaya de Chlef)

6

tadjaTadjena est le chef-lieu de la commune du même nom située sur le territoire de la wilaya de Chlef. Elle dépend administrativement de la daïra d’Abou El Hassan (Ex Fromentin). Elle est Située à une distance de  39 km du chef-lieu de la wilaya. La Commune fut créée en date du 04 décembre 1956, supprimée en 1963 puis rétablie de nouveau en 1984. Elle englobait lors du recensement de 1998, 22 155 habitants (25 538 h en 2004) qui sont répartis sur un territoire de 113, 08 km2 (soit une densité de 226 h au km2).

Nous pouvons rappeler qu’il y a eu une grande bataille sur le territoire de Tadjena en 1847, sous la conduite de Bou Maza contre les troupes coloniales. Un grand massacre fut perpétré par les groupes islamiques armés (G.I.A) à Oued Roumane dans la commune de Tadjena (wilaya de Chlef), le 8 Décembre 1998 sur des populations désarmées. Le bilan de ce carnage a été de 50 tués, tous des civils, entres femmes, enfants et vieillards. 31 janvier 1999–  Un autre massacre sanglant fut commis par les groupes armés du GIA à Oued Romane (Wilaya de Chlef). Le bilan de ce massacre a été : 20 personnes égorgées et 07 autres enlevées(généralement des femmes mariées et des jeunes filles).

Nous avons interviewé le Président de l’APC de Tadjena qui nous a donné les informations suivantes concernant sa commune :

La commune de Tadjena a été créée en 1984. Avant elle était annexée à la commune de Bouzeghaia. Elle s’appelait Fromentin et sa superficie est de 127 km2. Le nombre d’habitants est de : 24399 âmes. Elle est située à une hauteur de 600 mètres au-dessus du niveau de la mer.

Pour l’enseignement, nous avons 15 écoles primaires – Certaines écoles étaient fermées durant la décennie rouge, mais toutes ont rouvert leur portes actuellement. Il y a une seule école qui n’a pas encore ouvert ses portes actuellement. L’école Mohamed Madji comporte à elle seule 1300 élèves sur les 3664 que compte la commune de Tadjena.

Nous avons trois C.E.M se trouvant tous au centre ville. 1920 élèves demi-pensionnaires. Nous avons seulement un seul lycée avec 706 élèves. Le régime à internat pour les élèves de Herenfa et  Moussadek

Pour le transport scolaire, nous avons des minis bus pour les élèves des différents douars

Pour le secteur agricole, la majorité des gens vivent de l’agricole. La commune avait 3  unités agricoles (La ferme Nedjari (650) presque au centre de la ville de Tadjena, la ferme Haddouche (525 ha) à Ain Soltane, la ferme Khelfaoui (750 ha)

Dans le secteur de la santé nous avons un seul centre de santé qui étale ses services même pour les communes de Herenfa et Moussadek. Nous avons aussi deux salles de soins. Nous avons d’autres unités de soins qui n’ont pas ouvert leurs portes faute de personnel. Dans le secteur sanitaire nous avons un chirurgien, une doctoresse et trois dentistes. Pour les pharmacies nous en avons 5  privées dans la commune.

Dans le secteur du logement : Nous avons obtenu plus de 650 logements ruraux. Pour l’électricité, la commune en est dotée à 100 %. Pour l’eau potable, nous la recevons depuis El Herenfa.

Pour le sport, nous avons une équipe de football (une seule) qui est au milieu du classement. Nous avons un stade communal. Nous avons deux maisons de jeunes Pour l’emploi social, nous avons obenu100 postes. Pour l’emploi des jeunes 50 postes – L’intégration des jeunes 50 postes par contrat d’un an.

Pour ce qui est des routes, toutes les routes sont goudronnées ou en voie de goudronnage.

Le patron de la région est Sidi Ziane.

Jour de marché à Tadjena (Wilaya de Chlef)

Nous avons pris le départ de Chlef,  comme à l’accoutumée, et nous empruntions la route menant vers Ténès.  Nous avions auparavant acheté une bobine pour notre caméra vidéo tenues par Amari, notre caméraman attitré, qui est d’un respect et d’une gentillesse exemplaires, de son vrai nom Merrouchi Amari, qui est aussi spécialiste en informatique. Nous avons traversé La ferme, après avoir dépassé le pont du Chéliff, pour prendre l’autoroute qui devait nous mener vers la localité préfabriquée de Chettia. Une foule nombreuse vaquait à ses occupations ce jour-là. Il fallait rouler en vitesse réduite afin de ne pas porter atteinte aux piétons qui traversaient en tous sens.  La traversée se fit sans encombre Dieu merci et nous continuâmes notre route vers la localité d’Ouled Farès qui est un chef-lieu de Daïra. L’autoroute ne prend fin qu’à l’entrée du village d’Ouled Farès (ex-Warnier). Ouled Farès abrite actuellement plusieurs facultés et parmi elles, la faculté des langues étrangères.

Un autre coin du marché hebdomadaire de Tadjena (Chlef)
Un autre coin du marché hebdomadaire de Tadjena (Chlef)

Ce jour-là était un jour de marché hebdomadaire. Il y avait foule et un brouhaha monstre régnait à l’entrée du village où est situé le souk (marché hebdomadaire) de Tadjena. Les cris fusaient de haut-parleurs portatifs utilisés par les commerçants ambulants de visite à Tadjena pour vanter et vendre leurs marchandises. Nous avons été surpris de constater qu’il y avait presque tous les légumes et fruits sur les étalages des commerçants venus en nombre à ce souk. La diversité des fruits et légumes vous donne envie d’acheter car les couleurs chatoyantes des légumes vous prenait à bras-le-corps et vous suppliait de faire une dépense qui méritait qu’on la fasse pour le seul plaisir des yeux et de la bouffe aussi, bien sûr comme le rouge vif de la tomate, le vert-bouteille du piment doux, le rose éphémère de la pomme de terre (nouvelle cueillette), de la couleur orange de la belle carotte, la blancheur du navet agrémentée d’une fine touche de violet, le vert wagon des concombres, le vert pâle de la courgette de saison, l’oignon rose et l’ail blanc.  Tout était là et ne vous demandait qu’à vous servir. Il y avait aussi des bananes avec leur jaune tacheté et les abricots précoces d’une succulence au top niveau. Il y avait aussi des nèfles à peau très lisse qui vous invitaient à goûter leur succulent arôme. Les odeurs des fruits et légumes vous taquinaient les narines et vous houspillaient à aller au-devant de l’étalage, ne serait-ce que pour sentir ces doux parfums.

Vue Générale du Village de Tadjena (Chlef-Algérie)

Vue Générale du Village de Tadjena (Chlef-Algérie)

Après avoir rendu visite à  la Mairie de Tadjena pour nous annoncer, nous avons été reçu par le secrétaire général qui a été d’une courtoisie exemplaire et nous a introduits dans son bureau où il nous a convié à prendre des thés avec lui, en attendant la venue du Président d’A.P.C qui était retenu par d’autres obligations.

Après notre entrevue avec le secrétaire général et voyant que le Président d’A.P.C tardait à venir, nous avons sollicité du secrétaire général un véhicule et un chauffeur de la région qui pouvait nous indiquer les lieux et sites que nous pourrions photographier pour l’illustration de notre livre toponymique de la wilaya de Chlef en général et en particulier de chaque commune.

Notre vœu a été exaucé par le secrétaire général de la Mairie de Tadjena et il nous fut adjoint un véhicule avec chauffeur et un vice-président de l’A.P.C a tenu à nous accompagner sur les lieux de notre villégiature et de notre travail à la recherche de vestiges témoins des peuplades qui ont précédé les habitants actuels de Tadjena. Nous avons crapahuté une colline à plus de 650 mètres d’altitude afin de pouvoir photographier le village de Tadjena en entier.

Col surplombant Tadjena en allant vers le village de Moussadek

Col surplombant Tadjena en allant vers le village de Moussadek

Le cimetière de Taougnaout

D’après le vice-président de l’A.P.C  et du chauffeur de celle-ci, il paraît que le Saint Sidi Ziane n’est pas enterré dans l’un de ces mausolées mais c’est seulement d’autres saints (disciples de Sidi Ziane) qui y sont enterrés et qu’on appelle Ouled Benchaâ.

Choose from the most used tags in Post Tags



Partager

A propos de l'auteur

6 commentaires

  1. Bonjour,
    Je tiens a vous remercier particulièrement pour votre dynamisme et votre enthousiasme pour l’écriture et cela malgré votre âge avancé. J’ai eu l’occasion de vous voir à l’oeuvre. Moi aussi j’ai réalisé un reportage vidéo sur TADJENA et plus particulièrement sur la Ouaada de Sidi Ziane que j’ai mis en ligne sur la toile pour faire connaitre les traditions etc de la Wilaya de CHLEF.

  2. je suis un descendant directe de sidi benchaa et j aimerai en savoir plus sur mon ancetre je trouve votre reportage tres interressent pouvez vous me donnez plus de renseignement sur l histoire de la zaouia de sidi benchaa merci d avance

    • Bonjour ! Je vous prie de m’excuser pour le retard accusé à vous répondre car j’avais d’autre obligations qui ont fait que je ne puisse pas revoir mes articles que j’ai écrit sur IDEOZ. Merci pour votre encouragement !

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Besoin d'aide pour préparer un séjour ?

Remplissez le formulaire ci-dessous avec le plus de détails possible pour que nous puissions vous répondre dans les plus brefs délais.


Nous partageons nos expériences et conseils gratuits avec vous! Exprimez vos besoins!