6 289 vues

Pamukkale, Hiérapolis, les thermes et les sources chaudes (région de Denizli)

3

Que de souvenirs vécus lors de la découverte du site de Pamukkale entre exploration d’un site géologique unique au monde et retour dans le temps à l’époque de la cité gréco romaine de Hiérapolis! … Une superbe journée à Pamukkale qui vous permettra d’allier visiter culturelle, historique, découverte d’une nature unique et de sources de bien-être !

Pamukkale, qui dans la langue locale signifie château de coton, est une étape indispensable pour tout touriste en Turquie. Pamukkale se situe près de Denizli, une grande ville qui ne présente pas beaucoup d’intérêt, mais qui est assez commerçante et donc vivante, sauf la nuit. L’emblème est le coq. Il y a quelques hôtels corrects allant de 30 à 60€ la chambre pour 3 et des hôtels plus luxueux aux abords de Pamukkale où le tourisme de bien-être est privilégié avec les bienfaits des sources.

Pamukkale est à 20 km de Denizli, le site est bien indiqué. Impossible de ne pas le trouver.

 
Distances  pour rejoindre Pamukkale: comptez une moyenne de 50 km /h
Izmir -Denizli : 235 km : 3h30 à 4h30 selon que vous prenez ou non l’autoroute disponible
Istanbul – Denizli :  10 à 12h selon que vous prenez ou non l’autoroute soit 617 km
Denizli – Antalya : 227 km soit  4h à 4h30
 
Ce qui est appréciable, c’est que le site naturel de Pamukkale se conjugue à l’ancienne ville grecque puis romaine d’Hierapolis qui occupe au moins 2 à 3 h durant la visite. La visite est itinérante, bien que les groupes recourent à des guides. Le tout pour moins de 20TL liras (parking, visite de Pamukkale et de Hierapolis compris). Hierapolis est dédiée à Apollon, vous y apprécierez les vestiges du temple d’Apollon, la nécropole, le théâtre (environ 3 km de parcours à pied)…
 

hiérapolis

 

Pamukkale ; un site géologique unique au monde

Vraiment, la visite de Pamukkale est incontournable ; une attraction qui offre une patrimoine étonnant et très bien préservé grâce aux efforts réalisés en liaison avec l’Unesco… Pamukkale se caractérise par ses “piscines”, son eau chaude bouillonnante, ses ballades à travers les montagnes, recouvertes d’une surprenante couche blanche qui en fait une curiosité géologique unique.  Ces eaux sont en fait chargées de minéraux divers, qui ont creusé dans la terre des bassins circulaires par dizaines, lesquels sont de couleur blanchâtre en raison de la forte présence de calcaire.

De loin, le spectacle est étonnant, tant on croirait qu’il s’agit de petites banquises, de surfaces gelées improbables dans une zone essentiellement marquée par des paysages arides brûlés par les températures très chaudes surtout en été. Une fois à l’intérieur du site, le rituel des visiteurs venus du monde entier et surtout d’Europe de l’Est, d’Allemagne, de France et de Russie, mais aussi du Japon ou de Chine aujourd’hui, est de parcourir les piscines pour apprécier le bain de pied que vous pourrez compléter par un bain dans les thermes romains puis un bain de boue aux sources chaudes voisines, reconnues pour leurs vertus curatives!

Sur Wikipédia :

Pamukkale est une curiosité géologique extraordinaire, entièrement fabriquée par les eaux chaudes qui s’écoulent des entrailles de la montagne et, en libérant le dioxyde de carbone, fait précipiter le carbonate de calcium qu’elle contient. Certaines sources ont une température de plus de 45 degrés, et sont saturées de sels minéraux, qui lors de l’évaporation de l’eau se déposent et se pétrifient sur le flanc de la colline.

Ce phénomène naturel laisse des couches blanches sur la pierre, ce qui donne à la montagne une apparence de forteresse de coton ou d’une chute d’eau gelée.

Mais cet endroit est aussi un intéressant site archéologique, fondé au 2e siècle avant J.C. par un des rois de Pergame. La cité antique de Hierapolis se développa grâce à l’exploitation de ses sources thermales. Mais ce sont les romains qui construisirent le plus grand nombre de bâtiments, avant que la ville soit complètement reconstruite suite à un violent séisme en 60 de notre ère. La ville était dédiée au dieu Apollon, ainsi qu’au dieu Pluton qui avait un oracle dans les sous sol du temple d’Apollon. Au nord du site se trouve la nécropole, les thermes et la porte de Domitien, bel arc de triomphe à trois baies flanqué de deux grosses tours rondes. La nécropole compte plus de 1 200 tombes de différentes époques, puisqu’on y retrouve des tumuli circulaires, mais aussi des tombes grecques recouvertes de graffitis, et des tombes d’époque romaine.

Pamukkale peut également s’orthographier, dans une graphie francisée, Pamukalé.

 

Les thermes m’ont semblé en revanche très chers à 18 liras (10€) pour un bain avec une eau exquise et un jeu d’obstacles à parcourir. Divertissant et délassant malgré tout… C’est un lieu extrêmement couru des européens de toutes parts et des Russes!

En dépassant Pamukkale, il ne faut pas rater le site des eaux chaudes, où l’on observe les mêmes formations géologiques qu’à Pamukkale, mais avec une couleur ocre… Vous pourrez y expérimenter les bains de boue naturels, les bienfaits de cette eau jaillissante qui apaise les douleurs comme par miracle. L’eau qui sort de la source atteint les 80°C… Le village où sont situées ces sources est très agréable, il y a beaucoup de petits commerces, un marché typique, des restaurants à la turque, où vous mangez par terre, ce qui est une expérience très sympathique… Nous y avons d’ailleurs fait une rencontre avec une femme d’Istanbul avec qui nous avons sympathisé. C’est à 4 km à peine du site de Pamukkale…

Voilà pour les photos de Pamukkale

Thermes romains à Hiérapolis

A l’entrée du site, vous apercevrez sans mal les thermes romains ; signes de la présence et de la modernisation de la cité grecque une fois la région occupée par les Romains. Ils attirent beaucoup de touristes, même si le prix de la baignade est assez prohibitif par rapport aux autres activités et visites qui au vu de la qualité et de l’attractivité des lieux sont à prix dérisoire. Il vous en coûtera 15 euros(35 liras). Il est bien sûr possible de louer maillot et autres serviettes si vous n’avez pas le nécessaire dans vos valises. La piscine offre quelques activités ludiques avec des pierres parsemées en son fond…

Sources chaudes boueuses de Pamukkale

Une fois la visite de Pamukkale terminée, je ne saurais trop vous encourager à découvrir les autres sources chaudes boueuses, qui sont en réalité les véritables sources reconnues pour leurs vertus apaisantes et même curatives.  Elles ne se situent qu’à quelques minutes de Pamukkale dans un village encore préservé des flots de touristes. Les locaux et les Turcs de tout le pays n’hésitent pas à venir pour s’offrir un bain de boue d’autant que l’attraction est gratuite. Vous n’aurez à honorer que 2 liras pour garer votre véhicule. Les eaux de la source jaillissent à une température de 70 à 80° … Attention à ne surtout pas la toucher au risque de vous brûler. En revanche, en vous éloignant de la source, l’eau est moins bouillante et vous pourrez vous risquer à un bain de pied! La boue procure une sensation immédiate de bien-être et vous ne devriez pas hésiter à tester!

Le village des sources chaudes

Repas à la turque, un plaisir!

Excursions près de Pamukkale

Suggestions de visites à proximité de Pamukkale :

Les grottes de Kaklik, à l’image de Pamukkale, sont préservées à l’état pur et se situent à 30 km de Denizli. A voir absolument, j’ai adoré, mais il faut dire que je suis une grande fan des grottes et que je visite toutes celles à proximité des lieux où je fais du tourisme… L’entrée est de 5 liras par personne, une visite d’une 20 aine de minutes, sans guide… Atmosphère étrange pour un lieu inexploité…

Aphrodisias, site archéologique majeur, l’égal d’Ephèse, près de Geyre à 80 km de Denizli

 

Direction Culturelle et Touristique de Denizli (Pamukkale)
Téléphone : 00 90 (258) 264 3971
Pamukkale.gov.tr
turizme@pamukkale.gov.tr
Téléphone : 00 90 (312) 310 04 02

[cvg-gallery galleryId=’101′ mode=’playlist’ /]



Partager

A propos de l'auteur

Voyageuse dès le berceau, je nourris un amour viscéral pour les pays d'Europe centrale et orientale, avec une prédilection pour les Balkans (notamment l'Ex-Yougoslavie...). Dans ces terres, qui m'ont enseigné beaucoup de leçons, au fil de quinze ans de découvertes, de rencontres et de hasards… je me retrouve parfois… tant elles sont insoumises, contrastées, passionnelles et contradictoires. J’essaie de me montrer curieuse de tout, de mettre de côté mes idées reçues, de découvrir les pays depuis les sites incontournables jusqu’aux plus inattendus, insolites ou traditionnels quitte à me perdre pour mieux me laisser surprendre. Je privilégie les rencontres, repas et hébergements chez les habitants, pour explorer les traditions, les cultures, l’histoire et les plaisirs culinaires typiques.J'essaie de faire d'Ideoz un espace éclectique et tourné vers les échanges et la rencontre avec les différences. Historienne, anthropologue et ethnologue de formation.   Me contacter par mail? En savoir plus sur moi et sur le projet IDEOZ Voyage...

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Besoin d'aide pour préparer un séjour ?

Remplissez le formulaire ci-dessous avec le plus de détails possible pour que nous puissions vous répondre dans les plus brefs délais.


Nous partageons nos expériences et conseils gratuits avec vous! Exprimez vos besoins!