130 vues

Séjour à Paris : Interlude parisien

0
Je suis parisienne depuis huit mois déjà, que le temps passe vite, j’ai encore l’impression que je suis rentrée d’Asie il y a à peine quelques semaines… Comme vous le savez peut-être, je ne suis pas originaire de Paris et cette ville m’adopte pour la deuxième fois, j’y avais vécu près de deux ans avant de partir vivre en Chine.
 
A l’époque, je vivais et travaillais entre les 5ème, 6ème et 13ème arrondissements. Aujourd’hui, j’ai mis le cap au nord et ma vie s’articule entre les 9ème, 10ème et 18ème. Et, beaucoup plus que je ne le pensais avant d’y vivre, j’ai eu et j’ai à nouveau une vie de quartier. J’aime faire un maximum de déplacements à pied, et tant que mon but se situe à moins de 45 minutes à la ronde, je me refuse métro, bus et autre Vélib…

Petit préambule pour en venir au fait de mon article: je me suis récemment aventurée dans des endroits en dehors de mes régulières balades et je suis tombée sur quelques pépites que je voulais partager avec vous.

La première est la visite de l’Opéra de Paris. Certes, je suis encore dans le 9ème, mais même si je passe très souvent devant, je ne savais pas qu’on pouvait de visiter, et il me faut une visite parentale pour pénétrer cet antre de la culture. Pour la petite histoire, la construction de cet opéra fut décidée par Napoléon III dans le cadre des grands travaux de rénovation de la capitale menés par Haussmann. L’Opéra fut mis au concours et Charles Garnier remporta l’épreuve. Les travaux durèrent quinze ans, de 1860 à 1875.

Je suis tout simplement bluffée par la poésie et la majesté de l’endroit.

Les foyers, espaces de balades prévus pour le spectateur pendant les entractes, sont notamment splendides. Je me crois dans un château et ne serais pas étonnée de voir un emperruqué pourvu de grises anglaises pointer le bout de son chausson!

Et, plus encore, ce qui me touche et me surprend au plus haut point est la coupole de la salle de représentation qui fut dessinée par Marc Chagall, sur demande d’André Malraux, alors ministre de la culture. Un assortiment de couleurs, de bonne humeur et de poésie là où je m’attendais à un plafond tristement classico-doré!

Et pour finir ce premier interlude: une sympathique labyrinthe sur lequel je tombe au centre Pompidou. Les souris sont animées au grand bonheur des enfants qui leur courent après. Simple jeu de lumières, j’aime beaucoup l’idée et passe un bon moment à observer ces jeunes chats d’un jour !

(plus d’infos sur l’Opéra Garnier ici)

Du beau Paris à l’Est…

646d3 paris1 450x337 Interlude parisien #2

En ce second samedi de mars, je traverse le « Beau Paris ». Paris la belle, l’expression ne sied guère à ces quartiers. Ce qui m’entoure est fier, haussmanien, chic, presque viril. Je passe près du Grand Palais. En le contournant par la gauche, je trouve une sorte de parc qui mène à une promenade le long de la Seine. J’ai l’impression d’être à l’étranger: architecture massive, oiseaux qui chantent bruyamment dans les arbres, je ne reconnais en rien les ruelles du 18ème…

La balade est agréable dans ce côté de la ville que je connais si peu. Je suis dans l’Est Parisien, entre les 8ème et 16ème arrondissements. La Dame Eiffel se dresse près de moi en permanence. Un phare. Une inspiration. Une compagne, comme une amie connue dans ces trop chics quartiers.

Sur le parvis du Trocadéro, bonne humeur communicative des touristes qui se font photographier en son pied. Tant d’idiomes étrangers sont ici entendus, au moins une dizaine différents en autant de minutes.

Je me pose ensuite du côté du Palais de Chaillot, avec une vue hors du commun. Splendide demoiselle de fer qui de nuit s’habille de lumière, et même de mille étoiles, lorsque les heures sont pleines. Derrière ma tasse, j’ai l’impression d’être à la hauteur de cette tour. Ces ferreries semblent de dentelles. Uniques fééries de ferrailles toutes illuminées…

646d3 paris3 450x337 Interlude parisien #2

Le bon plan*
Etre à 19h pile au bar du théâtre Chaillot / s’installer à une table face à la Tour Eiffel / se régaler d’une petite soupe maison pour 5€ seulement avec une vue inégalable ! (infos ici)

 

Drôles de sons au pied du Sacré Coeur

Je partage avec vous ici quelques sons bruts, sans aucune retouche ni artifice, qui reflètent bien cette matinée du début du printemps.
Le ciel est bleu, nous nous baladons du côté du Sacré Coeur.
Mon parti pris est bien sûr de garder un oeil voyageur, que dis-je une oreille voyageuse

C’est une première, j’espère pouvoir évoluer et vous apporter des sons plus travaillés – mais ceux-ci me plaisent déjà un peu, et j’espère qu’ils vous toucheront aussi !

Drôle de son #1: Montmartre, arrivée au pied de la butte en version multilingue

Montmartre-multilingue.mp3

Drôle de son #2 : Là où une harpe croise de drôles de langues (wolof en tête…), des rires d’enfants et la bonne humeur d’un dimanche ensoleillé

Montmartre-harpe.mp3

Drôle de son #3 : En descendant la butte… avec des oiseaux, des Sénégalais, des rires, et même un hakuna matata au milieu !

Montmartre-enmontant.mp3

***

Qui est l’auteur?

ye liliBlogueuse curieuse et plume voyageuse, mon nom emprunté à la Chine est Ye Lili. Pendant 4 ans j’ai côtoyé la Chine, de près ou de loin, dans mon travail, mes voyages et mes loisirs. Je partage ici mes expériences en Chine, mes impressions, mes questions, mes vues et entrevues, subjectives inévitablement, mais toujours sincères. “Si la beauté est dans l’oeil de celui qui regarde, le voyage est dans l’esprit de celui qui le vit…”

Visiter le blog Curieuse voyageuse…





Partager

A propos de l'auteur

Pendant 4 ans j'ai côtoyé la Chine, de près ou de loin, dans mon travail, mes voyages et mes loisirs; je suis devenue "voyageuse sédentaire" en Chine. Je souhaite partager ma passion, mes impressions, mes vues et entrevues. Subjectives inévitablement, mais sincères aussi.N'hésitez pas à laisser vos commentaires dans les billets, ils seront toujours les bienvenus !Ye Lili----------------------------------------------------------------------------------------------------------- Le voyage pour moi, ce n'est pas d'arriver, c'est partir. C'est l'imprévu de la prochaine escale, c'est le désir jamais comblé de connaître sans cesse autre chose, c'est demain, éternellement demain. (Roland Dorgelès)--------------------------------------------------------------------------------------------------------- Curieuse Voyageuse

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Besoin d'aide pour préparer un séjour ?

Remplissez le formulaire ci-dessous avec le plus de détails possible pour que nous puissions vous répondre dans les plus brefs délais.


Nous partageons nos expériences et conseils gratuits avec vous! Exprimez vos besoins!