82 vues

Souffles couplés de Gérald Tenenbaum

0

Un drame s’est produit dans un hameau de montagne, dans le Val d’Aoste, auquel Alex, 11 ans, a été mêlé. Les gendarmes l’ont ramené du côté français, où il a été placé en foyer. Du drame et de son existence antérieure, Alex a tout oublié, même la lecture et l’écriture. En revanche, il est depuis doté d’une mémoire exceptionnelle. Il est même capable de reproduire un texte aperçu quelques secondes en dessinant les lettres, sans comprendre le sens de ce qu’il a vu.



Vingt-sept années ont passé. Alex est barman à Grenoble, au café des Deux Mondes et il ne sait toujours pas qui il est, essayant de retrouver le fil du passé dans des bribes de souvenirs et d’impressions qui hantent son esprit.
Maguy, capitaine de police et cliente du café fait quelquefois appel au formidable don d’Alex pour résoudre ses enquêtes de police.
Sandra, psycholinguiste à l’université, a trouvé en Alex un sujet d’étude et tente de l’accompagner vers sa vérité.
Un jeune homme est assassiné dans le parc Mistral, à proximité du café. Alex reconnait son écharpe et se rappelle que la victime avait fréquenté le café et s’entrainait dans un petit club de boxe, dirigé par un italien. près d’Échirolles. Sandra, à qui il raconte cet épisode, identifie le propriétaire du club de boxe : Il s’agit d’un ami, Fulvio, un ancien membre des Brigades Rouges, qui a fui l’Italie et vit clandestinement en France depuis de longues années. Il faut éviter que la police s’intéresse à Fulvio et l’éloigner vers un endroit sûr. Grâce à ses amis, Alex trouve un refuge en montagne et y accompagne Sandra et Fulvio. En chemin, ses souvenirs le remettent sur la route de son enfance et vont permettre à la vérité de resurgir.

Voilà rapidement résumée une histoire bien plus complexe, pleine d’émotion et d’impressions fugitives, où les existences se croisent, chacune avec ses failles et ses silences. Le personnage d’Alex est poignant, homme privé d’enfance et empêché de vivre pleinement sa vie d’adulte, sans cesse replongé dans le passé par des réminiscences qui l’assaillent comme des flashs. Sandra, confrontée à l’incertitude dans sa vie de couple, trouve dans son voyage avec Fulvio et Alex une parenthèse bienvenue et l’occasion d’exercer son empathie.

A la lecture de ce roman, je me demande ce qui a pu inspirer son auteur, tant l’univers recréé semble maitrisé bien que peu exposé. plutôt suggéré qu’expliqué en détail. Gérald Tenenbaum installe une ambiance mystérieuse et impalpable, et livre petit à petit des indices qui laissent percevoir le drame passé, qui s’explique dans les dernières pages. Mais il en dit très peu, finalement, et cette économie donne tout son charme à cette histoire toute en retenue.
Un beau moment de lecture…

Merci aux éditions Héloïse d’Ormesson pour l’envoi gracieux de ce livre qui m’a permis de continuer ma découverte de Gérald Tenenbaum, après L’ordre des jours lu l’année dernière.

Souffles couplésGérald Tenenbaum
Éditions Héloïse d’Ormesson (2010)



Partager

A propos de l'auteur

La rue de Siam est une des artères principales de ma ville natale, connue grâce au poème de Jacques Prévert, "Barbara". Anciennement Rue de Saint-Pierre, elle a été rebaptisée suite à la visite en France des ambassadeurs du roi de Siam en 1686, en réponse à l'invitation du roi Louis XIV. ____________________________________________________________________________________________________________________ Le blog de la Rue du Siam___________________________________________________________________________________________________________________Contactez Nanou sur sa messagerie

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Besoin d'aide pour préparer un séjour ?

Remplissez le formulaire ci-dessous avec le plus de détails possible pour que nous puissions vous répondre dans les plus brefs délais.


Nous partageons nos expériences et conseils gratuits avec vous! Exprimez vos besoins!