137 vues

Toilettes WC en Croatie ; faire pipi coûte de plus en plus cher…

0


Comment trouver les WC en Croatie? Les toilettes publics sont-ils payants ou gratuits? Faut-il payer pour aller faire ses besoins quand on consomme dans des cafés ou des restaurants? Le sujet des toilettes en Croatie n’est pas le plus glamour qui soit, mais quelques précisions peuvent s’avérer utiles.

Lors de vos recherches sur le coût de la vie en Croatie, peut-être oublierez-vous de vous informer sur le prix du petit coin? Prévoyez le budget des pauses pipi.. et plus grosses commissions. Les WC en Croatie tendent à devenir payants partout. Y compris dans des sites reculés à l’écart des zones très fréquentées ou dans les sites touristiques pour lesquels on a payé un billet à un prix élevé. C’est peut-être choquant, mais c’est ainsi.


WC en Croatie publics et privés ; un service de plus en plus dispendieux

Comptez en moyenne 7 – 8 kn (un peu plus d’1€) et jusqu’à 15 kn pour accéder à des commodités et WC publics. Les prix les plus bas observés s’établissent autour de 5 kn. La plupart des systèmes de toilettes croates dans les villes et sites touristiques sont automatisés avec une barrière et un paiement qui exige d’avoir l’appoint car les appareils ne rendent pas la monnaie. Quelques rares sanitaires dans les villes ultra touristiques accueillant les croisiéristes peuvent accepter les euros (50 cts et 1€ uniquement).

Selon l’investissement réalisé par les villes, on peut trouver des toilettes modernes avec tout le confort voire une table à la langer ou des toilettes à la turque et un simple robinet, sans qu’il y ait de différence de prix entre les deux services. Cela peut être des sites “fixes” sans durée d’accès limitée ou des toilettes d’appoint, des sanitaires monocabines automatiques et autonettoyants où l’on peut passer quelques minutes pour faire ses besoins.

Les toilettes publiques à Dubrovnik sont sans surprise les plus chères du pays et coûtent en moyenne 12 kn, bien que l’on trouve dans la vieille ville les Javni Zahod u prix raisonnable de 7 kn. Elles rapportent la bagatelle d’1,2 millions de kunas par an aux autorités de cette ville ultra touristique, où le manque de WC publics est criant et entraîne de nombreuses incivilités. De nombreux visiteurs, souvent des touristes (mais pas toujours), frustrés de ne pas trouver assez facilement des toilettes, préfèrent faire leurs besoins sur les façades des maisons pour se soulager, afin de ne pas avoir à payer! Dubrovnik n’a pas le monopole de ces agissement inciviques, mais il suffit de se balader dans ses ruelles pour s’en apercevoir et comprendre le mécontentement grandissant des habitants, qui observent impuissants les dégradations et subissent les gênes odoriférantes.

Comment demander les WC en Croatie? Le terme est nužnik qui se prononce nuzhnyk. Mais presque tous les croates emploient le mot Zahod et parfois, klozet qui sera bien compris. Vous pouvez simplement dire
gdje je zahod? en Croatie ou demander WC prononcé Vae tsè ou toilet répandu aussi vu le nombre d’anglophones…


Où trouver les WC et toilettes publics en Croatie?

A retenir dans vos “favoris” car le site est très pratique : Pee Place. Ce site localisateur de WC en Croatie référence l’essentiel des toilettes publiques (environ 725) dans tout le pays et dans de nombreux pays du monde. Cela peut être très utile de consulter le site, en cas d’urgence pour ne pas avoir à trop chercher.

Les toilettes WC en Croatie sont repérables par l’indication WC Toilet Zahod (en croate) avec des symboles assez classiques qui identifient leur fonction. Ceux accessibles aux handicapés sont mentionnés avec un signe de fauteuil roulant. Il est rare de trouver des espaces de douches pour se laver. La présence d’un logo ressemblant à un pommeau d’où coule de l’eau indique que les toilettes sont nettoyées et entretenues automatiquement après chaque passage. Les wc en Croatie peuvent être tenus par des “dames pipi” qui s’assurent de la propreté et du paiement, mais ceux-ci disparaissent progressivement au profit de toilettes avec nettoyage automatique.

Malgré l’automatisation, la majorité des toilettes publiques dans les villes croates ne sont ouvertes en général que de 7h à 23h et le week-end normalement jusqu’à 2h.

Voici une carte interactive des toilettes publics croates :

On peut trouver des toilettes dans toutes les gares routières, ferroviaires et les aéroports, et à proximité des terminaux de ferry. Les wc sont gratuits sur les aires d’autoroutes et dans les stations services. On en trouve en général à proximité des bureaux d’informations touristiques et dans les rues proches de sites majeurs dans les diverses villes.

Il est possible que les toilettes soient aussi payantes dans les cafés (pas forcément dans les restaurants). Le fait de boire un café ne garantit pas de ne pas payer le passage par les toilettes. Sauf cas rares, souvent quand il s’agit d’enfants qui nécessitent une intervention en urgence, peu de propriétaires ou de personnels dans les cafés, se montrent conciliants et vous laisseront rentrer dans leurs toilettes sans vous faire payer. L’accès peut d’ailleurs être conditionné par une clé qu’on remet à la demande pour vérifier que les WC sont respectés et ne sont pas souillés ou utilisés à mauvais escient ou par des personnes qui n’auraient pas consommé.

Les toilettes publiques dans les villes touristiques croates

Quels sont les WC publics à privilégier à Dubrovnik?

Si vous choisissez de faire le tour des remparts à Dubrovnik, les toilettes publiques situées à l’intérieur des remparts sont gratuites. On ne prévoit pas une envie urgente, mais c’est bon à savoir dans une ville où tout est payant et augmente d’année en année.

Sur la carte de la vieille ville de Dubrovnik ci-dessous, vous identifierez les plus pratiques d’accès, autour de 7 kn avec le logo ci-contre. Il y a deux toilettes tout près des portes de Pile et Ploce ; un repère pratique pour trouver des toilettes à Dubrovnik. Les WC publics près de la porte Pile acceptent les euros. Cela peut être pratique pour les croisiéristes qui n’ont gère envie de s’embêter à changer pour une très courte visite.

Vous pourrez aussi trouver des wc à Peskarija ; le marché aux poissons de Dubrovnik ; ouverts de 7h à 2h.

Les WC à Poljana Paska Miličevića 3 sont assez bien entretenus et coûtent 7 kn.


Faire pipi en plein air ou dans l’espace public en Croatie peut coûter très cher aussi!

Les sanctions contre les contrevenants surpris par la police en train d’uriner en public en Croatie sont censées être dissuasives. Il n’y a pas des policiers ou du personnel urbain en nombre suffisant pour veiller à leur application. Les contrôles n’étant pas possibles en permanence, les amendes n’empêchent pas les abrutis de continuer à polluer les rues avec leurs besoins et aucune ville n’y échappe surtout pendant la haute saison. Pas même les petites… Hélas, malgré la prolifération des panneaux et écrits demandant le respect des lieux pour ne pas les transformer en urinoirs infects avec les odeurs nauséabondes amplifiées par la chaleur… les gens ne respectent rien… et optent pour l’air libre et se soulagent où ils peuvent : contre un arbre, contre un mur, entre deux voitures, dans la rue sans même essayer de se cacher…

Il peut vous en coûter jusqu’à 400€ (3000 HRK) si vous êtes attrapé en flagrant délit d’uriner et aucune excuse ne vous évitera l’amende. Sachez que ce n’est pas mieux si vous vous promenez en maillot dans les rues. Cela peut vous valoir une contravention jusqu’à 600€! Déambuler le torse dénudé dans les villes vous appauvrira aussi vu que la sanction s’élève à 500€.

Petite note d’humour balkanique pas toujours apprécié entre anciens pays d’ex Yougoslavie :

Si vous passez par la Slovénie, méfiez vous du terme Zahod qui signifie WC en Croatie, alors qu’en slovène, cela signifie “ouest”. Certains croates ne manquent pas de rire en traduisant Ljubljana Toilettes quand ils voient “Ljubljana Zahod” au lieu de comprendre “Ljubljana Oouest”. Le terme ouest en croate se traduit par Zapad. Certes, la Slovénie et la Croatie composaient la Yougoslavie, mais les langues se distinguent pour pas mal de mots.

Préparez au mieux votre voyage en Croatie

N’attendez plus pour télécharger gratuitement nos Ebooks dédiés à l’hébergement et aux conseils de voyage en Croatie et consulter le guide pratique et le forum si vous avez la moindre question.

Pour réserver vos vacances en Croatie au meilleur prix (séjour clé en main ou sur mesure, avion, transports, hébergements, activités sur place…) sans y passer un temps fou, accédez aux offres et comparateurs retenus pour leur sérieux et leur rapport qualité/prix.




Partager

A propos de l'auteur

Voyageuse dès le berceau, je nourris un amour viscéral pour les pays d'Europe centrale et orientale, avec une prédilection pour les Balkans (notamment l'Ex-Yougoslavie...). Dans ces terres, qui m'ont enseigné beaucoup de leçons, au fil de quinze ans de découvertes, de rencontres et de hasards… je me retrouve parfois… tant elles sont insoumises, contrastées, passionnelles et contradictoires. J’essaie de me montrer curieuse de tout, de mettre de côté mes idées reçues, de découvrir les pays depuis les sites incontournables jusqu’aux plus inattendus, insolites ou traditionnels quitte à me perdre pour mieux me laisser surprendre. Je privilégie les rencontres, repas et hébergements chez les habitants, pour explorer les traditions, les cultures, l’histoire et les plaisirs culinaires typiques. J'essaie de faire d'Ideoz un espace éclectique et tourné vers les échanges et la rencontre avec les différences. Historienne, anthropologue et ethnologue de formation.   Me contacter par mail? En savoir plus sur moi et sur le projet IDEOZ Voyage...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.