124 vues

Un soupçon légitime… de Stefan Zweig

0




Il y a quelques mois déjà paraissait cet inédit de Zweig et en fidèle lectrice de ses œuvres je m’étais précipitée dans la lecture de cette nouvelle angoissante. « Un soupçon légitime » qui est l’histoire d’un homme  John Limpley dont les passions vont causer le malheur de son entourage. Il s’installe à la campagne avec son épouse et adopte un chien, Ponto. Adulé par son maître, l’animal se transforme en tyran…jusqu’au jour où il est délaissé, lorsque sa jeune femme tombe enceinte. Le drame qui suit est d’autant plus tragique qu’il reste inexpliqué.

La nouvelle débute par ces mots :
« Pour ma part, j’en suis tout à fait certaine, le meurtrier c’est lui – mais il me manque la preuve ultime, irréfutable »
Comme à son habitude avec son style :
La lune voguait haut dans le ciel, force sereine, comme poussée par un vent invisible à travers un corridor de nuages qu’éclairait sa lumière argentée, et chaque fois qu’elle surgissait, pure et opalescente, tout le jardin s’illuminait comme drapé de neige.page 66/67
et sa finesse dans l’analyse psychologique :
“Désormais je comprenais aussi que ce n’était pas du tout par manque d’affection que sa femme accueillait son absence avec une satisfaction si sereine. Car c’était elle la vraie victime de ses excès. Bien entendu, il l’aimait passionnément, comme il aimait passionnément tout ce qui lui appartenait ou lui importait…page 21

Il dépeint les conséquences funestes de l’obsession et de la démesure des sentiments, sans jugement avec une distance bienveillante en vrai connaisseur de la nature humaine.
Il crée l’angoisse autour d’une incertitude qui n’est jamais complètement levée.
Bien que  ce petit bijou de psychologie, d’écriture soit dérangeant, glaçant, la magie de son écriture opère. J’espère qu’on retrouvera encore dans quelques tiroirs oubliés des pages d’écriture de Stefan Zweig .

Un soupçon légitime , Stefan Zweig
traduction Baptiste Touverey
Editions Grasset




Partager

A propos de l'auteur

“Malcontenta” ; Amoureuse de la vie… Clin d’oeil à Palladio, à l’architecture , à l’art, à la création… De nature espiègle, j’aime la vie, trouver le pourquoi de chaque chose, j’aime les mots, leur pouvoir sur mon imaginaire , souvent je me laisse emporter par eux vers un ailleurs qui est mien aussi…“Double je” car changeante dans la continuité…------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- Mes centres d'intérêt : la nature, les grands espaces, la mer, la montagne, le désert, la musique, la lecture, l’écriture, l’art sous toutes ses formes... ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- Lire, apprendre toujours et encore, rêver, créer, regarder, écouter, goûter, donner…Le blog DOUBLE JEU

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.