1 565 vues

Vigur, la faune et la flore islandaises (Tourisme Islande nature)

0


Tourisme Islande… Découvrir les terres polaires, comme le Spitzberg est une expérience très intéressante. Mais il est un pays, l’Islande, qui offre encore plus l’image de la pleine puissance de la Terre en mouvement. Destination Islande et notamment l’île de Vigur, surnommée l’île du Paradis, tant sa faune et sa flore sont impressionnantes!
 

Nos étapes en Islande : Akureyri, Isafjordjup, avec la visite de la petite île de Vigur, et Reykjavik.

Tourisme Islande, Vigur, la faune et la flore islandaises

 
Au retour du Spitzberg, destination Islande. Plus de volcan en folie, mais une nature offerte à tous les amoureux de grands espaces. Passage dans l’île de Vigur, “l’île Paradis”, où vit une seule famille, principalement de la vente des duvets d’oiseaux pour faire les couettes, et du tourisme aussi, avec le plus petit bureau de poste d’Europe pour les tampons philatéliques exceptionnels ! et une pâtisserie-salon de thé aux gâteaux délicieux.
Mais ce qui est le plus fabuleux sur cette île ce sont les milliers d’oiseaux qui viennent nidifier, en particulier les macareux moines et les canards eiders.
Le macareux moine ou clown de mer, c’est un de ses surnoms,est un oiseau pélagique. Il passe le plus clair de son temps en haute mer. Seule la reproduction le contraint à se rendre sur la terre ferme. Il niche sur les pentes herbeuses et les falaises, sur les côtes insulaires ou continentales. Les populations les plus conséquentes se reproduisent en : Islande (2 à 3 millions de couples), Irlande, Ecosse, aux Shetlands, Scandinavie…L’aire de répartition du macareux moine est strictement nord-atlantique.
Les macareux moines 
Il y a quantité de sternes arctiques, que nous avions déjà trouvées au Spitzberg, attaquant les touristes à tout va en essayant de fondre en piqué sur les têtes pour protéger leur nid.

Mouettes et goélands nichent souvent en compagnie des sternes arctiques, profitant de leur protection efficace contre les prédateurs. Une colonie de sternes est en effet toujours surveillée par une sentinelle. A son signal, toutes les sternes s’envolent et attaquent vigoureusement l’intrus. La sterne arctique, comme son nom l’indique, passe l’été dans l’hémisphère nord, près de l’Arctique. Elle vole ensuite vers le sud, traverse de vastes étendues océaniques pour aller hiverner en Afrique Australe, en Australie et en Antarctique. L’espèce effectue le voyage en quatre mois environ et l’aller et retour peut couvrir 35 000 kilomètres. La route migratoire de la sterne arctique suit l’eau, ce qui lui permet de se nourrir tout au long du périple. En volant d’un pôle à l’autre, la sterne arctique bénéficie de plus d’heures de jour que tout autre oiseau, ce qui lui permet de manger plus longtemps et d’exploiter les sources de nourriture là où elles sont abondantes.

La sterne arctique en sentinelle ! 
Le guillemot à miroir au restaurant. Le zoom est appréciable ici !!
Pour la flore, le soleil de l’été est propice à l’éclosion de nombreuses petites fleurs, gentianes, thym et serpolet, silènes qui arrivent à sortir dans la lave des régions volcaniques, belles angéliques qui ouvrent leur parasol au bord des lacs…
Les petites silènes uniflores poussent sur les terrains volcaniques…



Partager

A propos de l'auteur

Amoureuse de l'Inde depuis 25 ans, j'accompagne également des voyages un peu hors normes pour faire connaitre ce pays et la vie de ses habitants. Passionnée par les coutumes, les façons de vivre, les problèmes sociaux, la vie des femmes...

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Besoin d'aide pour préparer un séjour ?

Remplissez le formulaire ci-dessous avec le plus de détails possible pour que nous puissions vous répondre dans les plus brefs délais.


Nous partageons nos expériences et conseils gratuits avec vous! Exprimez vos besoins!