Voyagez curieux à votre mesure! IDEOZ, le forum et blog voyage collaboratif qui vous aide à préparer un séjour en Europe parfait grâce aux conseils et expériences des voyageurs

Visiter Vérone : Automne à Verona, Mantoue et Vicence

0

carrefour voyages dernieres minutes

L’automne à Vérone est tout sauf monotone. Voilà une ville où il y a beaucoup à découvrir, et qui permet aussi de rayonner aux alentours. Je vous propose en prime deux escapades : à Vicence, la palladienne, et à Mantoue la méconnue.

Visiter Vérone ; un mélange d’influences

Visiter Vérone est aisé. Vérone se parcourt facilement à pied : la ville est blottie dans une boucle de l’Adige, boucle que l’on peut parcourir en moins d’une heure tout en flânant le nez au vent. Quel plaisir de contempler les fenêtres et d’y retrouver les influences des siècles passés : antique, florentine, vénitienne… Beaucoup de rues sont piétonnes, ce qui ajoute vraiment au plaisir de la balade.

Verone fenetres

Ne pas hésiter à franchir l’Adige, de préférence en empruntant le pont de pierre (Ponte pietra), qui date de l’époque romaine. Bien qu’il ait subi des reconstructions majeures à plusieurs reprises, et notamment lors de la dernière guerre, où il fût nécessaire de récupérer ses pierres dans le fleuve, ce pont réservé aux piétons vous transporte des siècles en arrière.

Une petite grimpette au Castel San Pietro et de sa terrasse, on découvre toute la ville de Verone:

Vérone-vue générale

Toujours sur la rive gauche, il est possible de visiter les jardins Giusti, où Goethe aimait à méditer. Au fond des jardins, au-dessus d’une grotte, une terrasse vous offre une vue magnifique.

Verone jardin giusti

De retour au centre, impossible de manquer les arènes, aussi imposantes de l’extérieur que vertigineuses à l’intérieur. De l’enceinte extérieure, il ne reste plus que quatre arches, que l’on peut voir sur la photo ci-dessous; les autres ont péri suite à un tremblement de terre. Ce qui reste ne manque pas de grandeur. Imaginez-vous en gladiateur, sous le regard de 20 000 spectateurs déchaînés …

verone arenes

Impossible également de ne pas se rendre à la « maison de Juliette ». Je vous épargnerai la vue du célébrissime balcon, lequel est si haut que l’on se demande comment les deux amants pouvaient seulement se toucher du bout de l’ongle de l’index… mais il est vrai que Shakespeare n’a jamais mis les pieds à Vérone ! Quel talent… Le plus étonnant se trouve peut-être dans le passage de l’entrée, où deux murs sont entièrement couverts de graffitis amoureux :

verone graffiti

Au centre du centre, se trouvent deux magnifiques places : d’abord, la piazza delle Erbe, qui comme son nom l’indique hébergeait le marché aux légumes. On peut encore y dénicher quelques étals parmi les stands de souvenirs. Tout à côté, la majestueuse piazza dei Signori, où veille la statue de Dante qui à l’inverse de Shakespeare,  n’avait pas l’air d’être un rigolo… Quelques pas vous amèneront aux arches Scaligere,  tombeaux gothiques absolument délirants qui abritent les restes de membres de cette illustre famille.

verone nuit

Revenons sur l’Adige, pour jouir d’un autre pont : celui du Castelvecchio. Ses créneaux à la forme particulière indiquent qu’il fut construit par des partisans des gibelins, lors du conflit qui aux 12 et 13ème siècles, les opposa aux guelfes dans le conflit pour le trône du Saint Empire romain germanique. Il est amusant de voir dans toute l’Italie du Nord des palais et monuments dont les créneaux diffèrent, parfois face à face…  

vérone pont du castelvecchio

Depuis le Castelvecchio, il faut absolument pousser jusqu’à l’élégante église San Zeno,l’une des plus extraordinaires de toute la chrétienté.

Vicence (Vicenza) ; LA ville de Palladio

Vicence, c’est LA ville de Palladio, et son théâtre antique vaut à lui seul le voyage. Premier à devenir couvert, il marque le passage de l’Antiquité à la Renaissance. Le décor de l’arrière-scène reproduit en perspective l’ancienne cité de Thèbes, sur une bande étroite de quatre mètres de profondeur.

vicenza theatre

En ville, ne pas manquer la superbe basilique, qui comme son nom ne l’indique pas, n’a absolument rien de religieux. Ce bâtiment était destiné à abriter différents services publics. Il n’est pas sans rappeler l’ancien hôtel de ville de Cracovie…

Flânez au hasard des rues piétonnes, poussez quelques portes, et vous ne manquerez pas de motifs d’admiration.

vicence patchwork

Un petit creux ? dégustez une – ou même plusieurs – délicieuses pâtisseries de chez Virgilio, accompagnés d’un expresso ou d’un capuccino. Vous trouverez facilement cet établissement, il se trouve juste en face de la basilique.

vicence salon de thé

Mantoue (Mantova) ; des joyaux méconnus

Mantoue est relativement peu fréquentée, et pourtant elle ne manque pas de grandeur. Elle se blottit dans un cul-de-sac constitué par 3 lacs contigus, en réalité un fleuve  devenu très large, le Mincio. L’arrivée en train depuis Vérone permet d’en prendre toute la mesure.

Mantoue possède plusieurs joyaux dont le plus imposant est certainement le palais ducal des Gonzague. Il est impossible de le visiter en entier, il compte environ 500 pièces, et pas moins de 15 cours ou jardins intérieurs. Sa construction s’est étalée sur cinq siècles, et pourtant son unité architecturale est absolument remarquable.

mantoue palais

L’entrée du palais se situe sur la piazza Sordello, où il fait bon siroter son Apérol au soleil d’automne.

mantoue piazza sordello

Quelques infos pratiques:

Vérone possède son aéroport, mais nous avons préféré atterrir à Venise et y passer une journée… il n’y a pas de mal à se faire du bien ! Venise est mieux desservie , on a donc plus de choix et des prix plus bas.

Vérone, Vicence et Mantoue proposent des “pass” pour les visiteurs; cela peut s’avérer intéressant si vous êtes fans de musées. A Vicence c’est quasiment incontournable, commencez par le théatre antique, on vous y vendra la Vicenza card qui pour une dizaine d’euros, vous permettra d’entrer gratuitement dans tout un tas d’édifices.

Pas besoin de voiture pour visiter ces trois villes, elles sont très bien desservies par train. Attention toutefois: les prix du trajet peuvent varier du simple au quadruple selon que vous choisirez l’omnibus ou les rapides « freccabianca ».

Pour l’hébergement, à Vérone, nous avions choisi de louer un appartement via VRBO, et nous en avons été très satisfaits : vue sur l’Adige, balcon où nous avons pu déjeuner fin octobre… je donne l’adresse à qui le souhaite. 



Partager
A propos de l'auteur

Pourquoi voyage t’on ? Par curiosité, par goût de l’inattendu ? Pour se faire surprendre, ou bien pour vérifier que la réalité est conforme à ce que l’on avait imaginé ? Sans doute tout cela à la fois. Le voyage, cela se prépare, mais il faut laisser aussi un peu de place à l’inconnu, ne pas hésiter à se laisser déstabiliser, à sortir de notre quotidien si prévisible. Et vous, pourquoi voyagez-vous?

Besoin d'aide pour préparer un séjour ?

Remplissez le formulaire ci-dessous avec le plus de détails possible pour que nous puissions vous répondre dans les plus brefs délais.


Nous partageons nos expériences et conseils gratuits avec vous! Exprimez vos besoins!