592 vues

Voyage en Argentine : Pigüe, Sierra de la Ventana et lac de Pigüé

0
Du 8 au 16 Mars. Le Mardi 9, il pleut des cordes et c’est sous une pluie battante que nous arrivons à Pigüé. Gil est un peu déçu qu’on ne l’attende pas avec tambours et trompettes lui qui attend Pigüé depuis si longtemps  mais bon, un tour au camping municipal détrempé bien que dans un cadre bien agréable nous décourage. Nous élisons donc domicile en plein centre ville sur le parking face à la municipalité, à l’angle de la rue …de Rodez !!! On n’y croit pas !!!Le lundi 8, on reprend la route pour …. Pigüé. En cours de route on s’arrête à une station YPF espérant avoir un peu de Wi-Fi mais rien.
Le mercredi 10 mars
Un beau soleil et tout change ( enfin pour moi, soleil = vision plus que trouble mais bon…)
En se promenant, on voit un magasin arborant fièrement un blason de l’Aveyron, on rentre et là, on est accueillis à bras ouverts. Le patron téléphone à sa mère qui vient nous rencontrer, téléphone
aussi aux divers contacts que nous avait donné Nathalie Auguy, la Maire de Saint-Côme d’Olt, et tout ce monde, malgré que ce soit en pleine semaine, s’interrompt dans son travail pour venir nous
saluer. Etre Aveyronnais à Pigüé est un véritable laisser passer. En nous promenant l’après-midi dans ces jolies rues accueillantes propres, et bien ombragées, devant une boutique d’artisanat, nous
entendons parler français. Il s’agit d’un couple Lozérien, ici, à Pigüé, la nuance est importante  qui sont chez le
couple de profs dont Nathalie Auguy nous avait donné les coordonnées et plus tard, alors que je sors du camion pour aller faire une course, je vois notre Lozérien qui arrive avec François. Lui et
son épouse, habitent à deux pas et nous invitent à aller chez eux.  On bavarde…d’Aveyron et d’Argentine un bon moment puis François nous améne, d’un coup de voiture sur la colline voisine
admirer Pigüé de haut, et  la Serra de la Ventana au loin . “Le massif le plus ancien d’Amérique” nous dit-il.

PigüéPigüé, Vue sur la Sierra de la Ventana depuis le haut du calvaire.

Je ne sais si c’est exact mais le fait est que la semaine précédente ils ont retrouvé les restes d’un dinosaure en construisant un chemin pour aller à une hacienda. Ensuite, il nous amène
voir le cimetière délirant que ces Aveyronnais qui ont fait fortune, ne sachant que faire de leurs sous, se sont construit . Ca ne vaut pas Shar-I-Zindar  a Samarcande  mais c’est étonnant.
Pigüé
Pigüé le cimetière.



Partager

A propos de l'auteur

À propos de moi : De nous plutôt ! Donc, Gil, c'est lui, Catherine et bien,c'est elle, et Zébulon, c'est le camping car. Ensemble, ils partagent la passion du voyage et maintenant que Gil et Catherine sont à la retraite, Zébulon ne va pas chômer.Les carnets nomades de CatherineGil, c’est le récit en photos et bavardages de nos voyages,en Roumanie, Bulgarie Slovaquie, Ouzbékistan, Ukraine & Crimée, Maroc. Et notre voyage de 12 mois en Amérique du Sud. __________________________________________________________________________________________Un commentaire fait plaisir! Merci pour vos lectures et vos messages.Le blog de CatherineGil ________________________________________________________________________________________

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.