CHRONIQUES NOMADES

Voyager après “September ELEVEN” ; de la dure réalité de l’obtention d’un visa

Par Rached Trimèche, le Juil 5, 2014, mis à jour le Nov 4, 2018

Voyager après "September ELEVEN" ; de la dure réalité de l'obtention d'un visa 1Les pays ou le Tunisien peut voyager sans visa…


Le SEPTEMBER ELEVEN a définitivement partagé le monde en deux !
Les « autorisés à vivre et à voyager » et « les Autres » qui représentent 80% de la population mondiale !
N’a pas un passeport US, canadien, suisse, australien ou Schengen qui veut, mais qui peut !

Sur la liste des 247 pays et Territoires du CIGV, un citoyen tunisien a aujourd’hui (déjà) la possibilité de visiter une soixantaine de ces 247 pays sans visa ou simplement il aura le droit de demander un visa d’entrée à l’arrivée du pays lointain : Népal ou Maldives par exemple !

Malheureusement, pour d’autres pays, un visa ne suffira pas il en faudra deux ! Oui deux ! Prenons ces cas précis du Groenland ou des DOM (Départements d’Outre Mer) français : il faudra obtenir :
– Un visa Schengen au préalable, puis :
– Un visa DOM TOM ou un visa Groenland (dépendance danoise)

Ne parlons des pays où l’attente d’un visa peut durer 3 mois et où le plus proche Consulat est à 2 ou 3 heures d’avion de la Tunisie ! Visa pour l’Australie par exemple !

 358 Visites au total,  1 aujourd'hui

Rached Trimèche

Journaliste reporter : reportages socio-ethno-économico-politiques sur 185 pays, parus dans différents journaux de langue française dans plusieurs pays. Rédacteur en chef de la revue culturelle ASTROLABE diffusée dans 189 pays du monde par abonnement Membre du CIGV. Nombre de pays visités : 190 (août 2009). ____________________________________________________________________________________________ Le blog de El Greco

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.