Voila le genre d’histoires vraies que l’on aime et que l’on ne trouve qu’en Inde. Deux juges de la Haute-Cour de Bombay, P.B. Majumdar et Rajendra Sawant, viennent de rendre un verdict qui a du décevoir pas mal de monde. De quoi s’agit-il ?

 

Dancing Ganesha

Un Trust d’une association religieuse avait demandé à ouvrir des comptes de bourse au nom de 5 dieux hindous dont le fameux Ganesh. L’idée était quand même sympathique et en matière de choix d’actions, on pouvait penser qu’il y avait peu de chances pour que le dieu-éléphant Ganesh se trompe !

L’Association religieuse avait réussi à obtenir un numéro fiscal spécifique et même à ouvrir les comptes bancaires au nom de ces 5 dieux, ce qui ressemble quand même à un exploit bureaucratique !

Mais la Bourse s’y est opposée et a refusé d’effectuer la moindre transaction au motif que s’il y avait des irrégularités (délit d’initié par exemple !), il serait difficile de prendre des actions envers les dieux !

Les juges avaient donc un cas bien particulier à traiter. Mais ils n’ont pas fléchi et ont même précisé que les dieux étaient faits pour être adorés dans les temples et pas pour être mêlés à des transactions commerciales ou financières.

Le trust aurait pu faire valoir que sur les dollars américains, il y a cette phrase « in God we trust » ou que les dieux distribuaient bien (déjà) des actions de grâce !

Les juges ont estimé de leur devoir de chasser les marchands du temple !




Author

Nous sommes expatriés à Bombay depuis juillet 2008 et nous partageons sur notre blog notre découverte et maintenant notre passion pour l'Inde. Nous regard sur l'Inde est très varié : films, lectures, société, civilisation indienne, les français dans l'histoire de l'Inde, recettes de cuisines, insolite, vie quotidienne, bonnes adresses de Bombay.

Write A Comment

Pin It