3 353 vues

Andrei Loubianov, « le peintre des catastrophes navales »

1

Andrei Loubianov est un artiste peintre et historien ukrainien, que l’on surnomme « le peintre des catastrophes navales »… Rencontre avec un autodidacte dont l’oeuvre raconte une partie de l’histoire soviétique, de l’histoire de la Crimée également et bien sûr de l’Ukraine au travers des constructions navales et de leur destinée souvent tragique…

Andreï Loubianov est né à Sébastopol. Après des études à l’Institut d’architecture navale en 1978, il part pour pour les chantiers navals de Severodvinsk, au bord de l’Arctique, où il participe à la construction des sous-marins atomiques de la 3ème génération dont la célèbre classe Akula/Typhoon. De retour dans sa ville natale il enseigne la construction navale dans le même institut.Lors de son cursus étudiant, Andreï s’intéresse aux Arts plastiques. Ses premiers travaux de pyrogravure reproduisent des pans de l’histoire de la marine russe.

Apprenant en autodidacte il expose bientôt ses gravures, aquarelles et tableaux à l’huile. D’abord dans des salles de cinéma, puis des collèges d’enseignement supérieurs, des musées et au cœur de la « Maison des officiers », le centre culturel de la marine.

Toujours avec le même souci de la précision acquis dans le cadre de son métier, Andreï s’applique à reproduire les moindres détails dans ses créations. Lorsqu’il reproduit des évènements historiques, des combats navals représentant des navires, des sous-marins, des avions ou encore des épaves avec des scaphandriers, sa devise reste l’exactitude poussée à son maximum tant dans la partie technique que dans l’aspect historique, des atouts appréciés des spécialistes et des historiens les plus exigeants.
Sébastopol, la mer et les épaves sont ses sujets de prédilection. Ses œuvres sont tout naturellement imprégnées, au-delà de son activité de peintre officiel de la marine russe, d’une touche artistique et émotionnelle dans laquelle transparaît la sensibilité de l’artiste.

Andreï est également un historien maritime renommé. Avant chaque toile il réalise en amont un important travail d’études en archives et s’adonne à la recherche de témoignages auprès des marins, aviateurs et au sein des chantiers navals. Comme beaucoup de peintres, il reste fidèle à son époque en reproduisant les évènements qui marquent la société dans laquelle il vit. On le surnomme parfois « le peintre des catastrophes navales » mais il déclare préférer peindre la vérité pour faire réfléchir le monde sur les origines des tragédies.

A l’époque soviétique la plupart des catastrophes étaient passées sous silence, on n’en tirait guère de leçon et les tragédies continuaient. Pourtant Andreï prêtait rarement attention aux interdits en créant ses œuvres. De cette façon naquirent plusieurs de ses tableaux :
– le projet « Jennifer »

la tragédie du K-219
– le naufrage du Komsomolets
– La perte de la cannonière Otvajniy
– la fin du cuirassé Novorossiysk
– le drame du Koursk, et bien d’autres encore.

Andreï a créé plusieurs cycles dans sa peinture : les bateaux héroïques de la défense de Sébastopol durant la guerre de Crimée, le développement de l’arme sous-marine atomique soviétique, l’aviation navale, les scaphandriers, les appareils de sauvetage sous-marins, les cuirassés, les grands voiliers à travers le monde, les paquebots vainqueurs du ruban Bleu sur l’Atlantique…

Artiste et ingénieur talentueux, Andreï ne s’arrête pas à la peinture. Il a également publié plusieurs livres faisant autorité sur l’histoire de la marine russe et des centaines d’articles et d’essais sur le passé et l’actualité de la flotte de la mer Noire. En plus de son activité de peintre de la marine russe il exerce le métier de journaliste au sein de la rédaction du magazine naval « Le Drapeau de la Patrie



Partager

A propos de l'auteur

Découverte de la CriméeA la confluence de l’Europe de l’Est et de l’Asie, au sud de l’Ukraine se projette une presqu’île dans la Mer Noire. C’est la Crimée, une republique autonome de l’Ukraine mais parlant essentiellement le russe. Ayant fait partie historiquement de l’Empire ottoman, puis de l’Empire russe suivi de l’USSR, en 1991 la Crimée devient liée à l’Ukraine lors de l’indépendence de celle-ci.Quels sont les atouts de la Crimée?Un climat méditerranéen du printemps à la fin de l’automne, qui favorise le tourisme de groupe aux périodes estivales, mais aussi individuelles pour les autres périodes. L’été, les températures flirtent avec les 35 °, mais toujours supportables, et celle de la mer aux alentours de 25.Pourquoi venir en Crimée?Terre de légende et de mythes, terre de civilisations. Réserve naturelle unique avec ses montagnes grandioses, sa côte fabuleuse, ses vallées pittoresques, sa mer d’un bleu profond et son soleil généreux. Pays de l’infinie steppe au charme si particulier, inconnue en France, et dont la lecture de Tchekhov peut donner un petit aperçu.Un étrange voyage dans un pays méconnu où l’alphabet nous est totalement étranger. Au fil des siècles les différentes invasions ont laissé de multiples empreintes de leurs passages. Sur Sébastopol, Chersonèse, berceau de la civilisation grecque en Crimée ; site d’ailleurs classé au patrimoine de l’Unesco. Le Panorama retraçant la guerre de Crimée, où les français furent très présents. Balaklava avec sa base navale, créée lors de la guerre froide, devenue aujourd’hui un musée naval; mais aussi son port hautement stratégique. Baktchissaraï, l’orient dans l’occident, avec le palais des khans de Crimée, mais encore Yalta connue pour ses fameux accords. ______________________________________________________________________________________________________________________ Contactez Tamadier sur sa messagerie

Un commentaire

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Besoin d'aide pour préparer un séjour ?

Remplissez le formulaire ci-dessous avec le plus de détails possible pour que nous puissions vous répondre dans les plus brefs délais.


Nous partageons nos expériences et conseils gratuits avec vous! Exprimez vos besoins!