11 vues

Apparences et certitudes en Thaïlande : la Thaïlande offre tout sans rien donner

0

Est-il nécessaire ou important de comprendre la culture thaïe lorsqu’on visite ou réside dans ce pays ?  « Comprendre »,  (เข้าใจ) « entrer dans le cœur » disent les thaïs, c’est-à-dire s’approcher au plus près de l’essentiel, de ce qui le fait battre – plus vite, plus fort – ou s’enflammer ou syncoper.

 

La Thaïlande offre tout sans rien donner. Et prend qui veut ou qui peut. Sa culture ne se résume pas à quelques stances, elle est complexe et quand on y met le petit doigt, soit on se laisse éblouir par sa seule et scintillante surface, tétanisé par sa grâce, soit on entre par la petite porte qu’elle entrouvre pour nous et on s’y engouffre pour une très longue exploration. Exploration qui à chaque pas, donne l’illusion d’avoir tout compris, mais qui en fait  mène à une autre porte et à une autre porte, et ainsi de suite…

 

Pour mieux comprendre il est utile parfois de faire des comparaisons, de faire un portrait en creux de ce qu’elle est par rapport à nous. Sa culture par rapport à la nôtre.

 

Quelqu’un me demandait récemment « mais les thaïs ne cherchent-ils donc jamais la solitude. Une solitude qu’ils doivent trouver en eux-mêmes ? » On peut être intelligent et poser des questions stupides. A cela je répondrai ce qu’un thaï demanderait à cette personne, s’il avait le goût des questions (qu’il n’a pas) « Et vous, farangs, individus seuls, vous n’avez donc pas besoin de vous plonger dans la délicieuse chaleur d’une famille, d’une communauté ? »

 

Cette personne qui s’étonnait de la non capacité de trouver la solitude en eux-mêmes des thaïs, avait insidieusement un peu de mépris pour ce peuple tout en surface alors que nous, occidentaux, nous sommes profonds n’est-ce pas !!!!

 

Comment répondre à quelqu’un qui a déjà implicitement décidé qu’elle “savait”.

 

Juste ces quelques lignes toutefois : « Nous, nous pensons en ligne continue, avec un point de départ et d’arrivée et un sens dynamique de la progression. Toujours faire mieux. (sauf quand la ligne se brise à force de rigidité et de lois, alors on est par terre, c’est le cas chez nous)… Les thaïs et les peuples d’Asie du Sud-Est, ne sont pas obsédés par des lois ou des mots abstraits comme « raison », « bonheur », « philosophie » auxquels ils  opposent  : « sanouk » (plaisir) – « riap roy » (convenable)  – « khit maak «  (trop penser)…. et ils ont, ce que certains appellent une « culture Mandala », une culture en cercle. Apparemment statique mais fonctionnant en mode circulaire (comme les saisons par exemple) et avec une grande facilité pour attraper une troisième dimension. Une culture avec un point central et des cercles tout autour : celui de la famille, des amis, des voisins, de la communauté, du village, de la région, de la langue ou plutôt du dialecte, différent quasiment dans chaque province et même chaque ville.

 

J’essaie de mettre mes certitudes à la porte à chaque fois que je reviens en Thaïlande. Pas facile. Et puis j’ai souvent envie de rire, franchement, les thaïs, n’attendent pas qu’on vienne leur apporter nos certitudes, nos abstractions (des mots intraduisibles dans leur langue), nos lois. Quand on voit où ça nous conduit !!

 

L6A6461

 

1L6A4413

 

R = IMG_9952

 

Is it necessary or even important to understand Thai culture when visiting or residing in this country? “Understanding ” ( เข้าใจ ) ” into the heart ” says Thai people, that is to say to approach closer to the essential of what makes it beat – faster , stronger – ignite or syncopate

 

 
Thailand offers everything without giving anything. And who wants to take, be pleased to take if you can. Thailand’s culture is not just a few stanzas, it is quite complex and if you happen to put a finger in it, whether you’ll be dazzled by its shimmering surface and paralyzed by his grace, or, if you enter through the back door ajar for you, you’ll then rush inside for a very long exploration. Exploration at each step that will give you the illusion of having understood everything, but in fact leads only to another door and another door, and so on

 

To understand Thai culture it might be useful to make comparisons, a hollow portrait of what it is in comparison to our own culture in order to compare them both.

Someone recently asked me: «Do Thais ever feel solitude? Solitude they should need to find within themselves?” You can be smart and ask stupid questions. My answer was what a Thai should have asked her, if by chance, he was curious (which he is not really) “And you, farang, you, as individuals, don’t you feel the necessity to dive into the delicious warmth of a family, community”?

 

That very person who was surprised to realise that Thai people had no ability to find solitude in themselves, insidiously had already some contempt towards this people “all on the surface”  ! while we, in the West, are cso onvinced to be people of “deep self”. Ha-ha!

 

How to respond to someone who has already implicitly decided that she ” knew”

 

Just these few lines: ” We function in a continuous line, with a starting point and destination and a dynamic sense of progression. We are condemned to always do better. (Except when the line breaks because of too much stiffness and too many laws, then we are on the ground, which is the case right now for us)…

 

Thai and Asian Southeast peoples are not obsessed by laws or abstract words like “reason” , “happiness” , “philosophy” to which they oppose ” Sanouk ” (pleasure ) – ” riap roy “( OK) – ” khit maak ” ( thinking too much ) …. And they have, what some call a “Mandala culture “, a circle culture. Apparently static but operating in circular fashion (like the seasons, for example) and so, catch more easily a third dimension. A culture with a central point and circles around:  family, friends, neighbors, community, village, region, language, or rather dialect, different one in almost every province and even each city.

I try to leave my convictions at the door every time I come back to Thailand. Not easy. And then I want to laugh, Thai people, do not expect us to provide them with our certainties, our abstractions (untranslatable words in their language) and our laws. When you see where it leads us!

 

michele jullian malee

 

Découvrez le blog de Michèle, une femme à la croisée des cultures …



Partager

A propos de l'auteur

Partage ma vie entre Thaïlande et Paris ... Intérêts: les voyages, la photo, l’écriture, vient d’écrire un roman "théâtre d'ombres" qui a pour décor la Malaisie et la Thaïlande__________________________________________________________________________________________________________________Le blog de Michèle, une femme à la croisée des cultures

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Besoin d'aide pour préparer un séjour ?

Remplissez le formulaire ci-dessous avec le plus de détails possible pour que nous puissions vous répondre dans les plus brefs délais.


Nous partageons nos expériences et conseils gratuits avec vous! Exprimez vos besoins!