684 vues

Voyage Ouzbekistan – Boukhara sur la route de la soie

0

Un voyage en Ouzbekistan, c’est une aventure sur la route de la soie. Boukhara en est l’une des étapes incontournables et l’une des plus belles villes du pays au charme fou au milieu du sable….

La traversée du désert Kizyl Koum (sables rouges) me permet de poursuivre mon rêve. Je suis installée sur le dos d’un vaisseau du désert qui me mène à Boukhara, la caravane est chargée de tissus, d’ambre… Le caravansérail est en vue, un repos bien mérité pour la caravane et moi-même. Aïe, la route est pavée d’ornières, ouïe mon dos !


boukhara voyage ouzbekistanUne nuit de repos m’a rendu des forces. Boukhara au milieu des sables a conservé un grand charme. On pense qu’elle a abrité un monastère bouddhique car son nom sanscrit « vihara » signifie monastère, à moins que cela ne vienne du mot persan « boukhar » source de connaissance, ou encore du sogdien « buxarak » lieu heureux. Au VIIIe siècle elle était composée de deux cités : l’Ark ou citadelle, située sur une butte s’appelait Bumjikal ; de l’autre côté d’un canal, sur le site de la mosquée Kalian se dressait le chakhrestan (ville haute), elle aussi entourée d’une enceinte.

Flâner à pied dans Boukhara

Une promenade à pied est un excellent moyen pour prendre contact avec la ville. Avicenne dit Abou Ali ibn-Sina (980-1037) philosophe, astrologue, poète, médecin ; Roudaki Farid ad Din né vers 954, premier grand poète persan de l’époque des Samanides, Al-Berouni (973-1048) mathématicien, astronome, historien, auteur de plus d’une centaine d’ouvrages diffusaient leurs savoirs dans les medersas. On peut imaginer cette cité prospère, peuplée de 300 000 habitants avec de nombreuses et belles constructions, ayant bénéficié d’importants travaux d’urbanisation et d’irrigation, foyer de culture arabe et perse. Mais, comme les autres villes de la route de la soie Buxoro eut à subir maints outrages et destructions. Boukhara est appelée aussi Buxoro, ou le Pilier de L’islam. Au XIe siècle les Karakhanides, au XIIIe siècle Gengis Khan, en 1370 les troupes de Tamerlan déferlent sur la ville. Sous les Chelbanides au XVIe siècle naît un nouvel âge d’or. En 1500 apparaît le khanat de Boukhara qui durera jusqu’à l’invasion russe à la fin du XIXe siècle.

L’Ark de Boukhara, une ville dans la ville

L’Ark est la citadelle de l’Emir. Sur la colline artificielle de vingt mètres de hauteur, constituée d’empilements des ruines des palais et citadelles détruits et reconstruits au même emplacement, au gré des conquêtes et des pillages de la cité, le palais s’élève. De puissantes murailles crénelées entourent le palais. L’Ark est une ville dans la ville, un lieu de refuge pour le pouvoir, un lieu de contrôle du commerce environnant.

boukhara-minaret-kalian.1276676580.JPGPo-i-Kalan (mosquée et minaret Kalian) est une magnifique place vue dans de nombreux films. Le minaret haut de 49 m, (Kalian signifie grand en tadjik) est de forme légèrement conique, décoré d’anneaux de briques cuites dont les motifs géométriques sont tous différents. Il repose sur 10 m de fondations. Il se termine par une série de fenêtres dans des arcs en carène, surmontés par une corniche de mukarnas. Cette magnifique construction fut épargnée par Gengis Khan en personne qui, tandis que ses troupes ravageaient la ville, donna l’ordre de ne pas la toucher. Surnommé le « minaret de la mort », il fut construit en 1127, et ne servait alors qu’à appeler les fidèles à la prière. Mais, au XVIIIe siècle, depuis son sommet élevé on jetait les condamnés. Point d’observation le jour, la nuit le voyait devenir phare car on allumait une bassine remplie d’huile au centre de la rotonde aidant ainsi les caravanes à cheminer jusqu’aux portes de la ville. L’ensemble comprend également la Mosquée Kalan et la medersa Mir-i-Arab.

L’ensemble Liab-i-Khaouz (le bord du bassin) est un vaste réservoir de 45 m de long sur 36 m de large, entouré de mûriers centenaires. Des vieux à tioubetek (calotte brodée portée par les hommes Ouzbeks) jouent aux dominos en sirotant du thé vert dans les tchaikhana (maison de thé). Ils sont installés sur un takhta ou karava (sorte de lit de bois surélevé) sur des kourpatcha (tapis de couleurs vives molletonnés) ! Trois édifices entourent le bassin : la medersa Koukeldash, la plus importante medersa-mosquée de Boukhara, et le khanaka  Nadir-Divan-Begi. Sur le portail de la medersa Nadir-Divan-Beg, deux immenses oiseaux fantastiques au plumage bleu et vert tiennent une biche dans leurs serres et semblent s’envoler vers un dieu-soleil à visage humain. Cette décoration rappelle celle du portail de Chir Dor à Samarkand. Les cellules de la medersa sont transformées en boutiques de souvenirs et ateliers d’artisans. Dans l’une d’elle, des marionnettes en costume national sont fabriquées, marionnettes très expressives.

boukhara cour-interieure medersa

Boukhara de merdersa en mosquées…

boukhara chor minorLa medersa d’Ulug Beg, datant de 1417, fut construite par Ulug Beg, le prince-astronome de Samarcande. Sur la porte d’entrée, il a fait graver : « Aspirer à la connaissance est le devoir de chaque musulman et de chaque musulmane ». A méditer, surtout de nos jours où l’ignorance littérale règne. Surtout obéir aux spécialistes du Livre, ne pas lire par soi-même, ne pas oser penser.

La mosquée Magok-i-Attari fut construite au IXe siècle sur les ruines d’un temple bouddhique et d’un temple zoroastrien dédié à la lune. Il était d’usage à l’époque de recouvrir les lieux saints antérieurs par les lieux saints nouveaux. Une manière de marquer son territoire.

La medersa Abdu Aziz Kan, de 1654, est remarquable pour ses décorations. La mosaïque du pishtak (portail plus haut que les murs adjacents avec iwan  d’entrée (volume architectural ouvert d’un côté) ainsi que celle des tails donnant sur la cour intérieure sont un enchevêtrement végétal d’un jaune lumineux. Des simorgh (oiseau divin fabuleux des légendes iraniennes) y volètent comme si de rien n’était. L’Avesta, le livre sacré des Zoroastriens, lui attribue des fonctions symboliques. L’oiseau est l’emblème de l’Esprit saint, peut-être à l’origine de la colombe des chrétiens. Devenu l’emblème de l’Ouzbékistan, il orne aujourd’hui son drapeau. La décoration des coupoles intérieures est remarquable. A noter que les souverains du 16e siècle faisaient fi de l’interdiction coranique de représenter des êtres vivants.

boukhara voyage ouzbekistanIl y a tant à voir dans cette ville que j’y resterais plusieurs jours. Chor Minor est appelé ‘les quatre minarets’. Un riche marchand turkmène permet grâce à ses dons la construction en 1807 de Chor Minor et de la medersa Turkménia, aujourd’hui détruite. Les Boukhares ont donné le nom de minarets à ces quatre tours coiffées d’une calotte de faïence bleue. Ces tourelles symboliseraient Termez (Ouzbékistan), Denau (frontière Tadjiskistan), Kounia Ourgench (Turkménistan) et la Mecque (Arabie Saoudite). Dans l’une des tourelles, un escalier en colimaçon mène à une salle voûtée.

Serait-ce la vodka, la mauvaise route ou la visite de Boukhara? Il y a des malades… Il y a pourtant tant et tant à voir ici, il faut visiter encore et encore. Le tourisme n’est pas le farniente ! Une petite sortie hors la ville, la visite du palais d’été de l’émir apporte un peu de fraîcheur. Avant de quitter Boukhara la secrète, nous est offerte une soirée musicale classique dans la cour d’une médersa. Un vrai délice.

Mais il faut quitter Boukhara pour Samarkand, encore par une route défoncée du socialisme réel.

boukhara voyage ouzbekistan

boukhara marionnettes

Sabine

voyage sur mesure ouzbekistan voyage sur mesure ouzbekistan



Partager

A propos de l'auteur

Voyageur aux semelles de vent, curieux du monde et de ses habitants.Explorateur des pays, des questions et des humains, épris de liberté et d’anti-privilèges, amoureux des êtres et des chats. Centres d’intérêt:Trekking et voyages, archéologie, économie politique, voile, cuisine en gourmet, littérature et philosophie, histoire toujours, un peu de poésie et les amitiés précieuses.___________________________________________________________________________ Découvrir le blog : Explorer le monde et les Idées

Comments are closed.

Besoin d'aide pour préparer un séjour ?

Remplissez le formulaire ci-dessous avec le plus de détails possible pour que nous puissions vous répondre dans les plus brefs délais.


Nous partageons nos expériences et conseils gratuits avec vous! Exprimez vos besoins!