Bouquiner : autobiobliographie d’Annie François (Points Seuil)

Bouquiner : autobiobliographie d'Annie François (Points Seuil) 1Il suffit de lire un bouquin par mois pour avoir des manies, ciel préférences. Tout est plaisir, tout fait problème. Préfère-t-on lire couché ou assis, dans un fauteuil sur une chaise ? User d’un marque-pages ? Emprunter ? Prêter, sans espoir de retour ? Se Fier aux critiques, n’écouter que ses amis ou son flair ? Engranger encore, toujours, au risque de devoir déménager ?


Le livre ne sollicite pas seulement l’intelligence, la vue, mais l’ouïe, l’odorat, le toucher. Les muscles, les nerfs. La mémoire et l’oubli. Le cœur, le temps et l’espace. Le livre peur envahir la vie domestique, amoureuse, familiale, amicale, professionnelle. Toute bibliothèque est une sorte d’autobiographie d’un couple, d’une tribu d’amis, d’une confrérie de lecteurs. Où chacun peut se retrouver.




Voici un livre qui ne laissera pas indifférent tous ceux qui, comme moi, ont la passion de la lecture.
Il est amusant de comparer les habitudes d’Annie François, ses manies et tics vis à vis du livre avec les nôtres. Le plaisir d’acheter, d’emprunter, de prêter, de caresser une belle reliure ou au contraire le rejet d’une illustration de couverture ratée. La peur d’être en manque (cette fameuse PAL à la fois nécessaire et haïe), les achats compulsifs, les flâneries dans les librairies, la fréquentation (ou pas) des bibliothèques…. bref tout ce qui fait la vie d’une lectrice pour qui le livre est aussi indispensable que l’air qu’elle respire est raconté ici avec humour et passion. En vérité nous ne sommes guère surpris et nous n’apprenons pas grand chose car… nous sommes de la même race. Celle des lecteurs fous.

BOUQUINER est un livre (forcément) sympathique qui nous conforte dans notre passion. Seule petite remarque, Annie François ne cesse de citer des titres et des auteurs. Certains que nous connaissons (on est content) et d’autres inconnus que nous ne pouvons empêcher de noter pour un achat éventuel. En cela BOUQUINER est un petit livre dangereux pour notre porte-monnaie et pour notre satanée PAL qui ne cesse de grandir, de grandir….

 305 Visites au total,  1 aujourd'hui

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *