Aller au contenu

Casse du siècle au paradis

Votre séjour en Croatie est unique ; notre expertise l’est aussi! Pour mieux préparer vos vacances, consultez le guide voyage Croatie et téléchargez les Ebooks gratuits : conseils pratiques, idées de visites et bonnes adresses.  

 

Les 1800 habitants de la petite île d’Aitutaki, petit paradis insulaire situé aux îles Cook, sont traumatisés.
La petite île d’Aitutaki, dans les îles Cook, est le genre paradis.


Une population de 1800 habitants, accueillante et pieuse.

L’île attire les touristes et ses plages sont identiques aux cartes postales vantant les mérites du sable blanc et des cocotiers.

C’est aussi un paradis pour la Chrétienté. Pas moins de 20 églises/temples/lieux de culte sur ses 17 kilomètres carrés. Ces édifices accueillent les fidèles catholiques, protestants, témoins de Jéhovah, Bahaï, Adventistes du septième jour, Mormons, apostoliques…L’île est la première en Polynésie à avoir accueilli les missionnaires.

Aucun bateau ou avion ne peut arriver ou partir le jour du Seigneur.

Depuis la semaine dernière, les habitants de la petite île sont traumatisés par le premier cambriolage de banque jamais survenu sur son territoire, qui a causé la disparition de toutes les économies de la population. Traumatisés? sans doute. Tristes? sans nul doute.

Des voleurs se sont introduits dans l’agence locale de la Banque des îles Cook au milieu de la nuit, la semaine dernière, et ont fait main basse sur un butin de 116.000 euros, représentant l’essentiel des économies des 1800 habitants d’Aitutaki, a précisé John Baxter, le maire de cette île de l’archipel des îles Cook, cité par l’AFP.

Selon le maire, la police a d’ores et déjà écarté l’hypothèse d’un acte commis par des jeunes de l’île.

« Nous sommes une communauté de 1800 personnes. Tout le monde se connait plus ou moins. Si ça avait été l’œuvre d’un gars d’ici, on l’aurait su et l’affaire serait réglée », a déclaré John Baxter sur une radio néo-zélandaise.

Ce vol a profondément choqué la population, a ajouté John Baxter. « La banque des îles Cook appartient à tout le monde. Tous les habitants, des vieilles grand-mères jusqu’aux écoliers, y ont mis leurs économies », a-t-il dit. « Que quelqu’un ait pu commettre un tel vol est durement ressenti ici ».

Ce qui est triste finalement, c’est d’apprendre que la banque n’était protégée que par un cadenas.

C’est dire si les gens faisaient confiance au système de l’île, basé sur la confiance et l’entraide, la Foi et ses valeurs, dont le commandement « tu ne voleras point ».

Les îles Cook sont un paradis fiscal, même si les pressions internationales ont un peu émoussé le zèle des pêcheurs d’argent. Chaque année, le pays est épinglé pour sa désinvolture concernant l’argent sale qui y serait déposé.

On se demande où va cet argent. Certainement pas vers la population de l’île d’Aitutaki. Par habitant, les voleurs n’ont emporté que 64,5 euros.

Toutes leurs économies.

(Source AFP/AAP) – Merci à M1 de m’avoir signalé l’événement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

 

  1. Home
  2. /
  3. Derniers articles
  4. /
  5. TRIBUNE
  6. /
  7. CHRONIQUES NOMADES
  8. /
  9. Casse du siècle au...