3 355 vues

Histoire anglaise – Catherine Howard, reine d’Angleterre (1522-1542)

0

Née en 1522, Catherine Howard a tout juste 18 ans lorsqu’elle fut remarquée par le roi d’Angleterre Henry VIII. Ce dernier était alors marié à Anne de Clèves qui l’ennuyait horriblement. Plus rien ne semblait pouvoir distraire le souverain jusqu’à ce que le duc de Norfolk lui présente sa jeune nièce, Catherine. Henry VIII fut enchanté par la grâce de la jeune femme et ne pensa plus qu’à l’épouser bien qu’il ait 50 ans !

Il ne fut pas difficile de faire annuler l’union du roi avec Anne de Clèves : les deux époux ne se plaisaient pas et, ne parlant pas la même langue, ne communiquaient jamais. De ce fait, après seulement six mois de mariage, la quatrième union d’ Henry VIII prenait fin. Seulement, la principale intéressée, Catherine Howard n’éprouvait aucune attirance pour cet homme vieux et obèse. Elle fut contrainte de l’épouser car on ne peut dire « non » au roi. Catherine avait alors un autre prétendant, son cousin Thomas Culpepper qui était très amoureux d’elle. Il fut au désespoir lorsque sa bien-aimée devint reine d’Angleterre par son mariage, le 28 juillet 1540. Il se consolait cependant en se disant qu’à l’âge où était Henry VIII et au vu de sa mauvaise santé, Catherine serait bientôt veuve et pourrait devenir son épouse. La jeune femme avait elle aussi une forte attirance pour Thomas et si elle était une bien jolie reine, son époux ne lui inspirait que du dégoût. Cela n’empêcha pas Catherine d’avoir une certaine ascendance sur Henry qui adorait sa nouvelle épouse. La jeune reine le poussa même à se rapprocher des catholiques alors qu’il était chef de l’Eglise Anglicane.

Cette influence sur le roi déplaisait fort à Edouart et Thomas Seymour, frères de la défunte reine Jane Seymour. Thomas Seymour en voulait particulièrement à Catherine qui avait repoussé ses avances. Les deux frères rapportèrent à Cramner, archevêque réformiste de Cantorbéry, que la reine était infidèle. Devant le refus d’Henry VIII de croire à l’adultère de son épouse, Cramner apporta au roi des lettres de Catherine, écrites à Thomas Culpepper. Si les deux jeunes gens éprouvaient des sentiments très forts l’un pour l’autre, rien ne pouvait prouver que Catherine avait trompé le roi. Tandis qu’elle restait prisonnière dans ses appartements, son cher cousin était conduit à la Tour de Londres pour y être interrogé. Sous la torture il n’avoua rien. Il fut cependant condamné à être décapité. Alors que Catherine était elle aussi transférée à la Tour de Londres, Henry VIII ne savait s’ il la ferait mourir ou non. Finalement, sous la pression de Cramner et des Seymour, le procès de la reine fut accéléré. Celle-ci ne put confondre ses accusateurs et fut condamnée à mort. Catherine Howard fut décapitée le 13 février 1542. Elle n’avait pas 20 ans. Avec elle, fut exécutée Jane Parker, celle-là même qui avait fait condamné à mort son époux Georges Boleyn (frère et supposé amant de la seconde épouse d’Henry VIII, Anne Boleyn). Condamnée à être décapitée pour avoir aidé Catherine Howard à voir son amant en cachette (sans grandes preuves), elle dit avant de mourir  “Je suis innocente du crime dont on m’accuse mais je meurs justement car j’ai menti, jadis, en accusant d’inceste mon mari Georges et la reine Anne”.

Source : Histoire-et-secrets.com



Partager

A propos de l'auteur

Agée de 24 ans, je suis diplomée en Master d'Histoire Moderne. Mes deux Mémoires de Master concernent les favorites de Louis XIV et Louis XV. J'ai créé le site Histoire-et-secrets.com pour faire partager ma passion de l'Histoire.

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Besoin d'aide pour préparer un séjour ?

Remplissez le formulaire ci-dessous avec le plus de détails possible pour que nous puissions vous répondre dans les plus brefs délais.


Nous partageons nos expériences et conseils gratuits avec vous! Exprimez vos besoins!