193 vues

Chronique Inde : Le désir des hommes

0

Cette chronique Inde pour évoquer la femme en Inde et le désir des hommes… Depuis mon arrivée en Inde, j’ai été essentiellement en contact avec la « gente » masculine. Pour des tas de raisons… culturelles. Dont une – essentielle – les femmes courent des dangers lorsqu’elles travaillent, lorsqu’elles sont en ville, lorsqu’elles sont en contact avec des étrangers. En fait, lorsqu’elles sont livrées au regard des hommes. A leur concupiscence. D’où le voile…Il se trouve qu’au Rajasthan, il est léger et gracieux – limite coquin parfois – car il laisse deviner le feu du regard et la douceur du sourire derrière sa transparence, rien à voir avec la burka ou autre, éteignoirs horribles qui enferment la femme, l’emprisonnent, l’isolent, la barricadent. Bref, autre débat.

Cette volonté de cacher la féminité –  quitte à la rendre plus trouble, donc plus tentante – m’a toujours fait sourire.  Décision d’homme. Mensonge d’homme. Protéger la femme des regards de convoitise de qui ? Des hommes. Ce sont donc eux qui ont des problèmes, pas les femmes.  Ont-ils si peur d’eux-mêmes, qu’il leur faille imposer cette loi de l’effacement de la personnalité et de la féminité ?  La femme risque donc de succomber a leur regard ? mais elle a autre chose a faire… toutes les corvées sont pour elles, de l’enfantement jusqu’à l’entretien de la maison, des soins au mari jusqu’à son asservissement à sa belle mère après son mariage. Le temps de batifoler ?  Une fois mariée (mariage arrangé par les familles), elle passe de la surveillance d’un père et de frères à celui du mari et du beau-père. Le temps d’aller sur internet ?  il faudrait qu’elles soient allées à l’école (le taux d’alphabétisation est plutôt bas au Rajasthan), le temps de parler aux touristes ? Ils voyagent en groupes. Je suis l’exception quasi absolue. Etre voyageuse solitaire ici est le meilleur moyen d’attirer les regards (bon pour l’égo, pas négligeable), mais surtout parce que cela invite aux confidences. En couple, on forme déjà un groupe… et des confidences, j’en ai reçues, elles occuperont quelques chroniques prochaines avec photos à l’appui.
Je n’ai jamais appartenu à aucun mouvement féministe, ni aucun mouvement tout court, et cette déclaration n’engage que moi, mais je voudrais renvoyer ce problème de soi-disant protection de la femme à la face des « mecs ». Ce n’est pas la femme qu’ils cherchent à protéger, mais plutôt leur faiblesse, leurs tentations, leurs obsessions. J’aimerais les inviter à prendre leurs responsabilités plutôt que d’accuser les femmes en général. La leur en particulier. Et de surmonter leurs peurs. Leur peur de voir les femmes devenir indépendantes. De s’occidentaliser.

Cette indépendance prise, volée par la femme c’est un peu de leur pouvoir aux hommes qui diminue, qui s’envole, c’est la remise en question de leur suprématie, de leur masculinité, de leur virilité.

Pour la perte de virilité, ou plutôt de fertilité, y’a qu’a lire les journaux indiens… « Les couples rencontrent de vrais problèmes en Inde. Ils ont beaucoup de mal à procréer. » Qu’ils s’intéressent donc a ce vrai problème !  Et qu’ils regardent du côté de la pollution. Mais ceci est un autre débat.



Partager

A propos de l'auteur

Partage ma vie entre Thaïlande et Paris ... Intérêts: les voyages, la photo, l’écriture, vient d’écrire un roman "théâtre d'ombres" qui a pour décor la Malaisie et la Thaïlande__________________________________________________________________________________________________________________Le blog de Michèle, une femme à la croisée des cultures

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Besoin d'aide pour préparer un séjour ?

Remplissez le formulaire ci-dessous avec le plus de détails possible pour que nous puissions vous répondre dans les plus brefs délais.


Nous partageons nos expériences et conseils gratuits avec vous! Exprimez vos besoins!