413 vues

Les confessions particulières de Pénélope Timiste

0


Apprendre à regarder, au-delà du voir. D’une ride on fabrique une histoire. Et l’œil battu sonne le glas d’un frémissement. L’âge est là qui imprime son sceau quand la jeunesse est l’image d’un bonheur promis. Le corps est culte. La parole est mise en scène. Que sommes nous devenus, sinon ces marionnettes agitées au mirage de l’apparence ? Piégés.

 

[end_tabset]




Partager

A propos de l'auteur

Les MURMURES de PENELOPE ____________________________________________________________________________________________________________________ Contactez Pénélope sur sa messagerie

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.