contrôles aux frontières en autriche à cause de l'épidémie de coronavirus

Peut-on aller en Croatie cet été: comment et dans quelles conditions?

Votre séjour en Croatie est unique ; notre expertise l’est aussi! Consultez le guide voyage et téléchargez les Ebooks gratuits : conseils pratiques, idées de visites et bonnes adresses

Bonne nouvelle! A la question pourra-t-on aller en Croatie cet été?, on peut répondre OUI, sans conditions et sans restrictions depuis le 1er Juillet. Cela taraudait les esprits des voyageurs qui préparaient leur projet ou avaient déjà effectué leurs réservations. Les annulations de nombreux vols vers la Croatie ne rassurait pas. Mais la reprise de plusieurs liaisons depuis Paris ou Nantes, ou des pays frontaliers, la réouverture des frontières terrestres permet d’envisager des vacances sur les bords de l’Adriatique.


Les informations sur les mesures de restrictions d’accès en lien avec le covid 19 en Croatie sont susceptibles d’évoluer constamment en fonction de l’éventuelle aggravation des taux de contamination, de la gestion de la crise sanitaire, la saturation des services hospitaliers et des conséquences économiques mondiales, liées à la virulence du coronavirus en Europe. Celles communiquées dans cet article ne sont donc pas des vérités absolues, mais reflètent les décisions gouvernementales croates ou des pays de transit prises au moment de la rédaction de cet article par rapport aux touristes français uniquement.

Pour les belges, les suisses, les canadiens, merci de vous reporter sur les consignes de l’ambassade de Croatie dans votre pays, ce qui reste variable en fonction de chaque situation épidémique nationale. A noter que les décisions étant à la fois européennes, bilatérales, nationales, il peut y avoir des choix contradictoires pour un même pays. La Belgique envisage la réouverture de ses frontières le 15 Juin ce qui confirme l’hypothèse favorable d’un séjour.

Vacances en Croatie cet été sans restriction, même s’il y a des conditions lors du retour de voyage

Si vous envisagiez un voyage en Croatie pendant l’été ou le début de l’automne, vous vous demandez sûrement si ce séjour sera possible.

Malgré une forte réduction du nombre de vols et des aéroports de départ et d’arrivée, un séjour touristique en Croatie en avion est envisageable à partir de juillet et août, alors que c’était très compromis en juin. Aller en Croatie en voiture ne pose plus de difficultés depuis la réouverture des frontières de l’espace Schengen à partir du 15 Juin. Les transits sont possibles sans conditions ni quarantaine en Allemagne, Autriche, et même en Slovénie. En revanche, l’Italie impose un test négatif au covid de moins de 72h à tous les étrangers et italiens revenant de Croatie, même s’ils ne sont qu’en transit!

Le tourisme en Croatie représente 25% du PIB croate. 80% des touristes viennent de l’étranger. Face à ce constat, des actions urgentes sont toujours en discussion ; le gouvernement croate s’efforçant d’allier mesures sanitaires et relance économique pour sauver la saison touristique.

La bonne nouvelle ? La Croatie espère vivement attirer de nombreux touristes sur son sol et ne fermera les frontières à aucun pays a priori. Les autorités discutent avec les pays voisins et les pays d’où proviennent les touristes les plus fidèles à la Croatie pour obtenir des accords de principe sur le transit et le passage des frontières. Contrairement à la Grèce qui ouvre ses portes en imposant un test avant d’entrer et un délai de 24h pour pouvoir profiter du pays si le test à la covid19 s’avère négatif, la Croatie a choisi de laisser rentrer les touristes ressortissants de l’Union européenne sans condition ni restriction.

Déconfinement en Croatie en trois phases ; un retour à la normale rapide

Les conditions du déconfinement en Croatie ont été très rassurantes jusqu’à mi juin et le nombre de nouveaux cas de covid19 ou de victimes confirmait ces perspectives favorables sur le plan sanitaire. Depuis le 11 Mai, les Croates ont retrouvé une relative liberté de mouvement, à l’issue de deux mois de confinement. La réouverture des cafés, restaurants, hôtels, boutiques et magasins et des marchés annonce la perspective d’un retour à une quasi normalité, très rapide, d’autant qu’il ne sera plus nécessaire de remplir des attestations de sorties et il n’y aura plus de risques de mise à l’amende en cas de sortie non impérieuse.

Les Croates pourront également rentrer en Croatie ou sortir du pays sans avoir besoin d’autorisation spéciale. Les déplacements entre les régions croates sont rétablis sans restriction, ce qui permet de circuler librement désormais, alors qu’il était impossible de sortir de sa région (sauf motif d’urgence) lors du confinement.

La Croatie a supprimé toute mise en quartorzaine automatique des touristes étrangers en provenance des pays touchés par l’épidémie et prévoyant un séjour cet été. Ils envisageaient de demander un certificat de non contamination pour les pays “à risque” et de maintenir des contrôles (notamment de température) aux frontières terrestres, aériennes et maritimes. Néanmoins, cette condition a également été éliminée.

Depuis la réouverture des frontières croates, les entrées d’étrangers sont de plus en plus nombreuses et ne semblent pas faire l’objet d’interdictions du territoire pour les éventuels touristes.

La Croatie devrait annoncer la fin officielle de la pandémie de covid19 d’ici début Juin.

Compte tenu des phases de déconfinement qui semblent très progressives voire trop prudentes selon certains en France, on peut estimer que les autorités croates ont procédé à un plan certain progressif aussi mais plus rapide et moins contraignant.

Dans les grandes lignes sous condition de respect des règles de distanciation sociale avec une distance de 1,5 mètres entre les personnes :

  • Ouvertures des cafés, boutiques, restaurants à partir du 11 Mai : possibilité de manger et boire à l’intérieur et à l’extérieur
  • Ouverture des hôtels et des hébergements privés d’ici fin mai
  • Ouverture des salles de sport
  • Levée de l’interdiction des rassemblements
  • Accessibilité aux plages sans restriction
  • Ouverture des sites touristiques et parcs nationaux
  • Ouverture des boîtes de nuit mais heure de fermeture à minuit à partir du 13 août


Qui peut entrer ou voyager en Croatie depuis la fin du confinement lié à la covid19?

Ces apparentes nouvelles optimistes en Croatie sont contrariées voire contredites par les décisions réglementaires mises en place. C’est un peu quitte ou double de passer la frontière en tant que touriste français ou ne venant pas d’un pays frontalier et le libre arbitre sera laissé aux douaniers. En gros, les autorités croates fixent des restrictions sans forcément contrôler les frontières, mais disent à ceux qui voudraient venir en vacances en Croatie cet été qu’ils peuvent essayer de rentrer et que les douanes ne s’opposeront pas forcément…

La réouverture des frontières en Croatie a débuté le 10 Mai, tout en privilégiant pour la sortie des croates les motifs économiques et d’urgences familiales. Mais cela ne signifie pas le rétablissement de la libre circulation des personnes entre Etats de l’Union européenne. Au contraire, elle a mis en place un contrôle de ses frontières, alors qu’en général, les touristes pouvaient passer quasiment sans vérification des formalités comme la carte d’identité ou le passeport.

La Croatie ne faisant pas partie de l’Espace Schengen, elle a fixé ses priorités sur les négociations avec les pays frontaliers et avec les principaux pays d’où viennent ses principaux touristes. Les ressortissants de pays de la Zone Schengen ne sont donc pas traités de la même façon en fonction de leur situation sanitaire. Les Français, Belges et Suisses ne font pas partie des pays jugés sans risque, même s’ils peuvent prétendre à des vacances sous conditions.

Les conditions strictes imposant un titre de propriété d’une maison en Croatie ou la possession d’un bateau ou le statut de résident croate ont évolué. Il n’est plus nécessaire d’attester d’une urgence ou bénéficier d’une invitation ou d’un impératif professionnel… Rassurez vous, les croates ont trouvé une solution pour permettre aux voyageurs venant d’autres pays d’accéder aux charmes de l’Adriatique dès juin, sans avoir besoin de changer de nationalité ou d’acquérir une propriété!

 A ce jour, seuls les voyageurs provenant des 10 pays suivants peuvent rentrer sans restriction en Croatie : République tchèque, Slovaquie, Hongrie, Autriche, Estonie, Lettonie, Lituanie, Pologne, Slovénie et Allemagne.

Pour les autres voyageurs : tout visiteur étranger de l’Union européenne peut entrer en Croatie du moment qu’il dispose de réservations d’hébergements déjà payés dans des hôtels, des chambres d’hôtes ou des campings… Il suffit de présenter un document attestant de la réservation (ou une lettre d’invitation des hébergeurs) ou la facture auprès des douanier à la frontière. Vous devrez également vous être enregistré en ligne sur le formulaire de demande d’entrée pour faciliter le passage de la frontière. Rien ne permet d’assurer que vous rentrerez sans ce genre de réservations. Tout dépend des contrôles forcément aléatoires. On peut simplement espérer que la fin de l’épidémie sur le territoire croate bientôt annoncée officiellement rende les douaniers de moins en moins regardants.

Des informations complémentaires seront communiquées dans les prochains jours et semaines, mais les prévisions vont dans le sens d’une normalisation pour que les touristes étrangers soient accueillis dans de bonnes conditions à partir du mois de juin.


Les Français peuvent-ils envisager de partir en vacances en Croatie à l’été 2020 ?

A la mi mai, il est toujours impossible de répondre à cette question légitime des voyageurs français prévoyant un séjour en Croatie au cours de l’été. Faut-il réserver les vols, hébergements ou voyage vol + hôtel ou séjour organisé pour les prochains mois? On rappellera simplement que cela dépend aussi beaucoup des services auprès desquels vous réservez. La Croatie a affiché clairement son intention d’ouvrir les frontières et d’entamer au cours des prochaines semaines des négociations avec les divers pays voisins et d’où proviennent les principaux touristes terrestres. Elle se montre optimiste sur les accords, mais comme vous l’imaginez bien, le bât pourrait bloquer dans votre pays ou dans des pays par lesquels il faut obligatoirement transiter.

Sur un plan théorique en France, les voix officielles dans le gouvernement émettent une recommandation à l’adresse des Français – et non une obligation -, qui consisterait à éviter les déplacements à l’étranger et même de limiter les déplacements au maximum en dehors de votre région. Des projections et de la baisse du niveau de contagion du virus et de l’occupation des services hospitaliers dépendent les décisions gouvernementales, mais techniquement, elles ne semblent guère favorables à la possibilité d’un séjour à l’étranger.

Une position française floue tournée vers le patriotisme économique

Ce 14 Mai, le premier ministre français a annoncé le plan de sauvetage du tourisme en France et a indiqué qu’il serait possible de voyager partout en France et en Outre-mer sans restriction de 100 km à partir de juillet ce qui était prévisible pour sauver un secteur très touché. Cela signifie-t-il que le tourisme n’est officiellement autorisé seulement en France? Tout est dans l’ambiguïté et dans le fait d’éliminer toutes les destinations étrangères même chez les voisins européens dans les perspectives. Comprenez donc que vous n’avez ou ne devez pas à sortir de France si vous voulez voyager pour des motifs touristiques. C’est implicite, officieux.

Edouard Philippe n’a jamais fait mention de cette possibilité de déplacement pour faire du tourisme à l’étranger, pour mieux donner l’impression que l’autorisation portait sur la France et qu’il fallait comprendre que la seule destination touristique envisageable devait être la France, pour soutenir précisément l’économie locale, alors que la France enregistre plus de 27000 morts (et tous ne sont pas comptés), des zones encore très sévèrement touchés, une circulation du virus active malgré une baisse du nombre de personnes en réanimation. Des parcs d’attractions et espaces verts vont donc réouvrir dans des zones en rouge vif en France, mais vous ne pouvez pas aller dans des pays où l’épidémie est beaucoup moins virulente!

Le contexte sanitaire de la Croatie ne justifierait pas que la destination ne soit pas accessible pour des touristes français et si l’impératif économique est audible pour les entrepreneurs du tourisme français, il ne fait pas oublier que le pays reste encore dans une situation délicate. Pour rappel, la Croatie a finalement très bien géré l’épidémie à son échelle, enregistre 90 décès pour plus de 7000 cas déclarés et malgré quelques cas repérés tous les jours et une prolongation de la quarantaine sur l’île de Brac, on peut espérer que le pire soit derrière les croates par rapport à l’épidémie de coronavirus. Mais en France, la politique du patriotisme économique est en marche et politiquement, c’est la seule position qui était imaginable. Légalement, il ne peut pas y avoir d’interdiction de sortie du territoire si les frontières sont officiellement ouvertes sans restriction comme l’Allemagne l’indique dès le 15 Juin. Mais tout est fait pour inciter les français à rester en France….

Les autorités françaises ne semblent pas pouvoir imposer une interdiction officielle de sorties hors des frontières terrestres et aériennes pour les mois de juillet et août sur un plan juridique. Le maintien de l’état d’urgence sanitaire permet de maintenir un contrôle des frontières et une restriction des déplacements. Sauf à disposer d’un motif impérieux familial ou professionnel, jusqu’au 2 juin, une interdiction de déplacement au-delà d’un rayon de 100 km de son lieu de résidence est en vigueur. Cette limitation sera supprimée à partir du 2 juin, permettant de se déplacer librement sans avoir besoin d’une attestation.

Le ministre de l’Intérieur Castaner a annoncé le 3 Mai que les frontières de l’Espace Schengen restaient fermées “jusqu’à nouvel ordre”… Certes, cela peut évoluer, mais la France et l’Allemagne semblent favorables à les conserver fermées pour limiter les tentations des habitants de quitter les frontières pour de longs déplacements. La Croatie ne fait pas partie de l’Espace Schengen et n’est donc pas concernée, puisqu’elle envisage d’ouvrir ses frontières, mais le problème reste entier pour la rejoindre en voiture…. ou en avion.

La France indique le maintien de l’état d’urgence sanitaire (jusqu’au 23 Juillet) avec une limitation des déplacements des Français dans un rayon de 100 km à vol d’oiseau ou supérieur à 100 km sans attestation à condition que cela reste dans les limites du département (jusqu’au 30 juin). En revanche, elle a renoncé à la mesure de mise en quatorzaine de toutes les personnes venant de l’étranger (quel que soit le pays) … Mais les gouvernements partout dans le monde ne sont pas à une contradiction près par rapport à leur gestion de l’épidémie de coronavirus. Ainsi, le gouvernement français justifie la restriction de déplacement grâce à l’état d’urgence sanitaire et l’a repoussé à la fin juillet pour se donner une meilleure latitude, mais donne l’accord pour circuler dès le 1er juillet dans tout le pays et en outre mer sans restriction, y compris dans les zones classées rouge. On peut donc aller dans une zone à risque en France, mais ne pas aller dans un pays où l’épidémie est déjà passée et sous contrôle total.

carte de l'espace schengen

La méconnaissance sur l’évolution du coronavirus et les craintes de seconde vague empêchent de faire des pronostics réalistes, alors que les pays d’Europe sont touchés avec un certain décalage qui pourrait compliquer la donne et empêcher toute visibilité pour les mois à venir. Un report de votre séjour en Croate en 2021 semble plus prudent.

La difficulté pour émettre un avis tient au fait que tous les pays de l’Union Européenne n’envisagent pas les mêmes stratégies et n’ont pas le même rythme face à l’épidémie de coronavirus. Mais la plupart des pays actuellement très touchés par le COVID19 vont dans ce sens d’une limitation des accès aux touristes étrangers. Par principe de précaution, dans la mesure où l’évolution de la situation sanitaire est toujours imprévisible, et que les risques de nouvelles vagues sont dans tous les esprits, alors que l’épidémie n’est pas encore sous contrôle en Europe. Autant dire que peu de nouvelles sont encourageantes dans la perspective d’un séjour en Croatie cet été.

Une seule note d’optimisme pour les routards prévoyant d’aller en Croatie pendant l’été : l’Allemagne a annoncé la réouverture de toutes ses frontières avec la France à partir du 15 juinsans restrictions (comme aujourd’hui où il faut un motif d’urgence ou professionnel), ni contrôle systématique. L’Italie a également déjà réouvert ses frontières dès le 3 Juin. Cela signifie donc en théorie que si vous respectez la réglementation du pays, et des autres pays que vous traverserez, il ne devrait pas être interdit d’envisager un séjour touristique à l’étranger dans les limites de l’UE. L’assouplissement d’accès en Allemagne avait déjà été négocié par les élus des régions françaises frontalières et les Länder voisins pour permettre aux familles, aux proches, de se voir plus facilement et aux frontaliers de revenir faire leurs courses comme ils en ont l’habitude.

La France ne peut pas empêcher la sortie de territoire légalement à partir du 15 Juin, mais les douaniers français ont renforcé les contrôles à la frontière italienne et allemande. Ils seront toujours en droit de ne pas permettre l’accès. Je n’imagine pas qu’ils le fassent. Déjà qu’en pleine crise, il n’y avait pas de contrôles de la part des douanes françaises pour se rendre en Italie ni en Allemagne et empêcher d’accéder aux pays, c’étaient les douaniers des pays étrangers qui bloquaient. Ce n’est pas maintenant que l’épidémie semble faiblir et que les pays réouvrent leurs frontières sans restriction, que la France va bloquer ses frontières pour interdire les français de sortir, alors qu’elle autorise l’accès à la France à tous les ressortissants de l’UE.

Actualisation du 27 Mai : les français seront autorisés à quitter le pays à partir du 15 Juin en raison de l’ouverture des frontières allemandes et italiennes. Mais attention, la Croatie n’a toujours pas placés la France dans la liste des destinations sans restriction pour le tourisme.


Faut-il réserver vos vacances en Croatie cet été, malgré l’épidémie de covid 19 ?

Concernant les risques qu’il y aurait à réserver pour vos vacances estivales en Croatie en fonction de la situation actuelle liée au covid 19 :

Les agences de voyage “physiques”, contrairement aux agences en ligne, peuvent avoir des pratiques de remboursements en cas de risques d’annulations pour des motifs du type coronavirus. Ce n’est pas le cas de nombreux sites de réservation prisés des itinérants en raison de leurs prix attractifs pour les billets d’avion, les hébergements, ou les vols + hôtels trouvés sur des comparateurs de prix par exemple. C’est encore moins le cas des billets d’avion, puisque beaucoup de compagnie préfèrent donner un avoir pour reporter son départ que de rembourser d’emblée. Le remboursement n’intervient donc qu’à l’issue des 18 mois (date limite) si vous n’avez pas utilisé votre avoir.

Concernant les hébergements, privilégiez les centrales de réservation ayant une politique de vente et de remboursement qui prend en compte des risques comme l’épidémie de coronavirus. Veillez à réserver auprès de sites qui prévoient l’annulation gratuite jusqu’à la veille ou J-3 comme peut le faire Booking ou Hotels.com.

Les réservations auprès des hébergeurs en direct comme sur des sites comme Airbnb sont toujours aléatoires, car elles dépendent du bon vouloir du propriétaire qui a demandé des arrhes pour couvrir les risques de non présentation. Les hébergeurs privés sont en droit de ne pas rendre l’acompte (et de proposer un report), en dépit des circonstances exceptionnelles justifiant un remboursement. Avant toute confirmation de réservation, n’hésitez pas à demander des précisions par écrit auprès des interlocuteurs qui vous réclament un acompte afin de vérifier que vous pourrez être remboursé s’il y a une circonstance le justifiant.


De gros doutes sur les vols vers la Croatie depuis la France

aller en avion en croatie

Les nouvelles ne sont pas forcément bonnes pour les touristes français ayant prévu de se rendre en Croatie en avion… Le rétablissement des liaisons aériennes entre France et Croatie n’est à l’ordre du jour et ne devrait pas l’être d’ici la fin de l’été.

Si la réouverture des frontières des Etats membres de l’Union européenne devrait être quasi généralisée à compter du 15 Juin, cela ne signifie en rien que vous pourrez trouver un vol au départ de la France. Il est bien question là des frontières terrestres. Les frontières aériennes sont encore gérées au cas par cas avec des accords bilatéraux entre les pays qui reçoivent les voyageurs, les éventuels pays dont ils accepteront les voyageurs et les compagnies nationales.

La Croatie travaille à relancer son économie et discute activement de ponts aériens en vol direct avec les touristes des pays voisins et des pays les plus fidèles à la Croatie et dans lesquels l’épidémie de coronavirus semble sous contrôle (Autriche, Allemagne, République Tchèque, Slovénie, Hongrie…). Sont visés des pays qui ne sont pas forcément très sévèrement touchés par l’épidémie (hormis l’Allemagne) et dont les touristiques risqueraient d’entraîner une reprise après l’éventuelle fin de la première vague (pas encore à l’ordre du jour). Croatia Airlines a annoncé la reprise des vols entre la Zagreb et Amsterdam et Francfort en Allemagne à partir du 25 Mai.

 5,936 Visites au total,  3 aujourd'hui

1 réflexion sur “Peut-on aller en Croatie cet été: comment et dans quelles conditions?”

  1. Petite précision, j’ai une plaque croate ! ça aide ! Car aux frontières Autriche-Slovénie et Slovénie-Croatie, les contrôles sont importants. En Slovénie ils ont carrément activé le feu avant le dernier tunnel pour éviter les files à l’arrêt dans le tunnel. Temps d’attente aujourd’hui : +/- 1h, mais c’était congé donc depuis hier énormément de monde sur les routes ! Pour entrer en Croatie, temps d’attente +/- 30 min. Je ne peux que vous conseiller de préremplir le document à présenter à la frontière (pour le moment !) https://entercroatia.mup.hr/ .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *