Faire la fête à Novalja Zrce

Les discothèques en Croatie seront-elles ouvertes pendant l’été 2020?

Votre séjour en Croatie est unique ; notre expertise l’est aussi! Consultez le guide voyage et téléchargez les Ebooks gratuits : conseils pratiques, idées de visites et bonnes adresses

Pour beaucoup de fêtards, une question revient souvent à l’esprit pour confirmer ses vacances sur les bords de l’Adriatique : les clubs, boîtes de nuit et discothèques en Croatie seront-ils ouverts pendant l’été 2020? Et bien sûr, dans quelles conditions à cause de l’épidémie de covid 19? Rien n’est moins sûr aujourd’hui, même si les discothèques ont réouvert dès la mi mai. Eclairages.


Faire la fête en Croatie pendant l’épidemie de covid 19, c’est encore possible

L’impatience compréhensible de profiter de l’été 2020 après une période inédite de confinement, est très partagée par de nombreux jeunes (ou moins jeunes) en Europe. La Croatie est LA destination montante et encore économique en Europe du sud pour faire la fête. Il était difficile d’imaginer que cette considération ne soit pas retenue par les autorités croates pour répondre aux attentes des locaux et des visiteurs étrangers.

Chaque année, la station célèbre de Novalja Zrce, destination estivale numéro 1 en Croatie accueille festivals et DJ stars, mais Split, Hvar, Zadar, Zagreb ne sont pas en reste pour garantir un été très festif. A priori, les amateurs de fêtes 24h / 24 7 jours sur 7 pouvaient envisager leurs vacances en Croatie jusqu’à peu, avec la quasi certitude de pouvoir s’éclater. Mais depuis le 20 Juin, tout a évolué et les discothèques en Croatie pourraient fermer sur décision gouvernementale, si celles-ci ne sont pas plus rigoureuses avec l’application des mesures de prévention par rapport à la covid 19.

Clubs, Boîtes de nuit, discothèques en Croatie ouverts avec des mesures laxistes

Lors de l’annonce des conditions du déconfinement en Croatie et des mesures sanitaires préconisées par les autorités, il semblait clair que la vie nocturne en Croatie ne serait pas affectée par le coronavirus. La situation épidémiologique était favorable et la Croatie estimait en avoir fini avec l’épidémie après plusieurs semaines sans nouveaux cas détectés. Le protocole sanitaire a été souple et probablement insuffisant, d’autant qu’il est difficile de maintenir 2m de distance entre les clients et de porter des masques en milieu clos fermé.

Hélas, face à une accélération du nombre de contaminations parmi la population jeune, les autorités ont décidé à partir du 13 août la fermeture de tous les bars et discothèques à minuit. Des signalements dans des pays européens comme l’Allemagne de clusters importés depuis la Croatie suite à des fêtes sur l’île de Pag notamment ont entraîné cette décision actée le 12 août.

Sinon, les mesures conseillées pour les personnels travaillant dans les lieux de type discothèques, clubs, plages privées festives et yachts pour organiser des soirées semblaient un peu limitées pour rassurer complètement. Même certains festivals n’étaient pas encore annulés. Les Croates comptaient sur la responsabilité des habitants et des voyageurs étrangers en vacances pour respecter les gestes barrières comme la distanciation sociale et le port du masque.

Les personnels devraient être soumis à un contrôle de température quotidien, devraient disposer de gel hydro-alcoolique et de masques pour effectuer leur travail dans de bonnes conditions. Le port du masque en Croatie n’avait jamais été imposé jusqu’au 13 Juillet, mais fortement recommandé par les employés. Désormais le masque est aussi obligatoire pour les clients qui fréquentent les discothèques en milieu fermé, depuis qu’une alerte a montré. Il est demandé aux serveurs de nettoyer chaque table avant l’arrivée de nouveaux clients. Ceux-ci sont chargés de désinfecter les tables, les verres, les zones critiques comme les sanitaires où il y a beaucoup de passage. Néanmoins, les exigences n’ont pas été précisées et restent à la libre appréciation des propriétaires. Autant dire que si une discothèque est comble, ce qui n’est pas interdit par les dispositions, il semble impossible de faire respecter le protocole.

Libre aux clients de porter aussi un masque à l’extérieure, même si on imagine mal draguer avec un masque. Les contraintes de distance de 2 mètres entre deux personnes sont valides. Là encore, on ne peut pas dire que cela soit très pratique pour danser et tenter le moindre rapprochement avec des inconnus. Les clients des clubs sont soumis à la distanciation sociale de 2 mètres entre eux sur les pistes de danse. Il est possible de danser en respectant ces consignes.

icons8-protection-mask-48

Les consignes tiennent toujours plus de la recommandation que de l’obligation et c’est bien là le problème, car compter sur la responsabilisation de tous les publics fréquentant les discothèques et sur celle des patrons est un pari risqué. Le masque est obligatoire à nouveau à l’intérieur des discothèques depuis le 13 Juillet. ll ne l’est pas en extérieur, ni sur les plages.

Or, la situation a évolué rapidement depuis le 20 Juin, qui coïncide avec un apparent regain de l’épidémie de covid 19 en Croatie, en Bosnie Herzégovine et en Serbie.

Des contrôles renforcés

Le gouvernement croate a débuté une politique de contrôles des établissements nocturnes par la police et des équipes spéciales des services de la protection civile.

Sur 295 contrôles effectués par la police pour vérifier que les conditions imposées par la réglementation sanitaire étaient appliquées, 68 violations ont été observées dans divers clubs et boîtes de nuit. Ces constatations ont abouti à des sanctions financières et des fermetures provisoires selon le chef du siège national de la protection civile (sorte de ministère de l’Intérieur), Davor Bozinovic. Ce dernier indique l’intention de fermer les discothèques en Croatie pendant l’été 2020, afin d’éviter tous les risques de propagation de la covid 19 par des populations de jeunes, qui seraient pour beaucoup asymptomatiques ou peu malades, mais contaminants et à risque s’ils rentraient en contact avec des personnes fragiles. La décision n’ayant pas été confirmée, les mesures initiales précédemment citées prévalent.

La Slovénie menace-t-elle de refermer les frontières avec la Croatie à cause des boîtes de nuit?

Depuis le 29 Juin, la situation s’est tendue par rapport à la Slovénie, voisin vigilant qui souhaite éviter toute reprise de l’épidémie par importation, en acceptant des voyageurs en provenance de pays où la situation épidémiologique ne serait pas contrôlée.

Selon les Slovènes, la Croatie reste sur la liste “jaune”, car ils estiment que la reprise et le nombre grandissant de cas de covid 19 en Croatie depuis mi juin est préoccupant. Ils pointent l’absence de mesures plus strictes par rapport à certains comportements et lieux comme les boîtes de nuit. Ils ont prié les autorités croates de prendre des mesures pour garantir que les transits depuis la Croatie, l’arrivée de touristes croates et les retours des voyageurs obligés de passer par la Slovénie ne soient pas problématiques.

Toujours selon les autorités slovènes, leurs homologues croates auraient “promis” de fermer les discothèques en Croatie et tous les événements et lieux nocturnes de Novalja pendant tout l’été. L’information a été démentie par  Davor Bozinovic, qui confirme simplement l’augmentation et la régularité des contrôles des établissements.

Faire la fête à Novalja Zrce

Comment l’Adria tour et des contaminations dans une discothèque à Zagreb pourraient menacer la vie nocturne en Croatie

Tout a débuté avec la surmédiatisation issue de l’annonce de contaminations de plusieurs joueurs de tennis fameux lors de l’Adria tour. Ce tournoi d’exhibition de tennis organisé par le numéro un mondial Novak Djokovic devait se dérouler à Belgrade en Serbie, Zadar en Croatie, Podgorica au Montenegro et Sarajevo et Banja Luka en Bosnie-Herzégovine. Il avait pour but de promouvoir des actions philanthropiques pour les enfants des Balkans, en renouant avec la pratique du tennis en présence de public et notamment de beaucoup d’enfants venus jouer avec leurs idoles.

Les deux éditions de Belgrade et Zadar ont hélas été émaillées par la détection de cas de covid19 parmi les participants en Serbie et en Croatie, dont le jeune croate Borna Coric, le bulgare Dimitrov, Viktor Troicki, Goran Ivanisevic, pourtant négatif lors de deux précédents tests et même Novak Djokovic et son épouse. A partir de ces événements et des polémiques entretenues par les médias, les autorités croates ont reconnu la nécessité de renforcer les mesures à l’égard des croates et des visiteurs étrangers. Néanmoins, en dehors du port du masque obligatoire dans les transports en commun et du renforcement des contrôles dans les lieux comme les boîtes de nuit et les bars, peu de choses ont changé.

Les festivals de l’été à Novalja Zrce annulés en 2020

Reste à voir comment Novalja et sa plage de Zrce, qui attirent principalement pour leur animation estivale non stop, vont s’adapter par rapport aux habitudes des touristes du monde entier qui s’y rendent entre juin et septembre et n’ont aucune rigueur pour respecter la distanciation sociale préconisée.

A ce jour, bien qu’aucun cas de covid 19 ait été détecté sur l’île de Pag, les autorités ont décidé d‘annuler tous les festivals et événements de Zrce Novalja pendant l’été 2020 par précaution, en raison de la reprise apparente des contaminations en Croatie. C’est notamment dans une discothèque de Zagreb, où un foyer de plus de 30 personnes se seraient contaminées, que le signal d’alarme sur les risques aurait été donné. Mais les mesures n’ont pas dépassé la fermeture provisoire de cette discothèque.

 1,412 Visites au total,  2 aujourd'hui

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *