Voyagez curieux à votre mesure! Préparez le séjour parfait en Europe grâce aux conseils et expériences des voyageurs sur le guide et forum IDEOZ

CouchSurfing ; conseils utiles pour bien voyager à la rencontre d’autres cultures


Si le CouchSurfing a fait ses preuves depuis qu’il a été créé il y a dix ans, nombreuses sont encore les personnes qui hésitent à se lancer dans cette façon de voyager autrement. Le CouchSurfing reste pourtant l’une des meilleures façons de faire connaissance avec les habitants d’un pays et de découvrir leur culture au jour le jour.

Qu’est-ce que le couchsurfing?

Le couchsurfing est un mode d’hébergement gratuit. La communauté de ses pratiquants, les couchsurfers, reçoit ou loge chez des habitants du monde entier. Au-delà de l’intérêt économique, le couchsurfing est une excellente opportunité de rencontrer la population locale et de s’immerger dans la vie quotidienne du pays.

 

L’accueil dans le couchsurfing

couchsurfingVous avez un peu de place à la maison, que ce soit dans un coin du salon où l’on peut déposer un sac de couchage ou dans le jardin où l’on peut installer une tente ? Alors vous pouvez héberger des gens ! Rappelez-vous qu’il n’est pas nécessaire d’avoir tout le confort d’un hôtel pour proposer un hébergement. Quand je suis allée en Croatie, nous avons par exemple dormi dans le jardin d’un Croate, et le plus important reste à mon sens de bien mettre les choses au clair sur son profil : aux voyageurs ensuite de décider si votre logement leur conviendra ou non.

S’il est bien évidemment plus intéressant de pouvoir passer du temps avec ses hôtes, rappelez-vous aussi que ce n’est pas une obligation. Si vous travaillez et que vous n’avez pas beaucoup de temps à accorder à une personne, vous pouvez l’héberger quand même et il vous suffit juste, comme toujours, de bien mettre les choses au clair au préalable. Mon ami et moi avons plusieurs fois laissé un double des clefs à nos invités au cas où ceux-ci rentreraient plus tôt que nous par exemple, mais ça n’est bien sûr pas une obligation, tout comme ça n’est pas une obligation de prévoir le couvert et tout le tralala.

Nous avons accueilli des gens très différents depuis que nous sommes inscrits sur le site et chaque expérience était donc unique : il y a eu des personnes avec qui nous avons passé des soirées mémorables, d’autres avec qui nous avons cuisiné tout en papotant, mais aussi une personne qui est restée dans son coin car elle avait du travail par exemple. Quand je suis allée en Hongrie, j’ai par ailleurs été hébergée chez un CouchSurfeur qui avait plein de choses à prévoir pour le lendemain et qui m’a donc laissée toute la soirée avec son colocataire qui, pas de bol, ne parlait que le hongrois : il y a toujours dans des cas comme celui-ci le regret de ne pas avoir vraiment pu faire connaissance, bien sûr, mais j’ai quand même passé un excellent moment et j’ai été bluffée par la générosité de Grego, même si je ne l’ai pas vu longtemps. Quant à son colocataire, j’ai passé une excellente soirée avec lui, même si l’on a dû user et abuser d’Internet et de mimes en tous genres pour se comprendre : ça n’était pas toujours facile mais c’était très amusant et je n’oublierai jamais cette soirée !

Couchsurfing : Le « surf »

Quand vous partez quelque part, n’oubliez pas de mettre les choses au clair dès le départ. C’est vraiment ce qui me semble le plus important avec le CouchSurfing, et ce d’un côté comme de l’autre. Vous pensez que vous serez en retard ? Alors prévenez ! Vous aimeriez bien repartir tôt le lendemain car vous avez un train à prendre ? Alors prévenez également !

En dehors de ça, il n’y a pas de règles spécifiques à mon sens. Vous pouvez très bien amener un cadeau à votre hôte si vous le souhaitez mais ça n’est pas obligatoire, bien sûr. Vous pouvez aussi participer aux courses, proposer votre aide pour la cuisine, mais ça n’est pas obligatoire non plus, et les expériences de CouchSurfing sont de toute façon, comme je l’ai dit plus haut, toutes très différentes les unes des autres.

Petits conseils pour utiliser le site Couchsurfing

Inutile de dire qu’il vaut mieux parler un minimum anglais pour pratiquer le CouchSurfing, surtout si l’on souhaite accueillir des étrangers et voyager ailleurs que dans son propre pays.

Si vous n’êtes pas disponible à une date pour une raison ou pour une autre, inutile de vous lancer dans des explications complexes : vous ne pouvez pas, vous ne pouvez pas, point barre, rien n’est obligatoire et tous les CouchSurfeurs sont de toute façon habitués aux refus. Si vous ne pouvez vraiment pas héberger, par contre, sachez que vous pouvez l’indiquer sur votre profil en faisant disparaître le petit canapé indiquant que vous avez de la place à la maison. Ce qui n’implique pas que vous ne pouvez pas surfer chez les autres, bien sûr, car il est tout à fait possible de ne faire que l’un ou l’autre. Mais ne pas pouvoir héberger ne signifie pas qu’on ne peut pas passer quelques heures en ville avec des voyageurs, et ça aussi vous pouvez l’indiquer si ça vous intéresse. Il m’est arrivé de ne pas pouvoir héberger un garçon tout droit venu de Russie par exemple mais je lui ai fait visiter la ville pendant quelques heures et nous sommes ensuite allés au musée ensemble, ce qui était très sympa également. Le site permet aussi de rencontrer des nouvelles personnes dans sa ville ou d’organiser des tandems linguistiques, ce qui est très pratique si l’on vient tout juste d’emménager quelque part ou si l’on souhaite faire des progrès en langues tout en sympathisant.

Ce qui me semble le plus important lorsqu’on envoie des demandes, c’est l’honnêteté. En ce qui me concerne, je ne supporte par exemple pas les personnes qui m’écrivent sans même avoir lu mon profil. Je me rappelle d’un garçon qui me disait vouloir rencontrer une « Autrichienne » pour découvrir ma culture : pas de bol pour lui, j’avais bien marqué que j’étais Française sur mon profil, et ça a donc été niet illico. On reçoit parfois des demandes étranges sur le site : c’est extrêmement rare mais personnellement je préfère toujours refuser des demandes quand j’ai un mauvais pressentiment. Il y a quelques jours, j’ai par exemple refusé la demande d’un type qui voulait venir en ville pour chercher du travail et qui demandait à ses hôtes de l’aider « pour gagner du temps ». Tout ce qui a trait à la culture, à l’humain et au simple plaisir de faire des rencontres était totalement absent de sa demande, ce qui m’a beaucoup déplu. Même chose quand un autre type a fait des remarques sur mon physique tout en ajoutant qu’il aimerait bien me photographier puisque c’est sa passion : je n’ai même pas regardé la date à laquelle il souhaitait venir et j’ai refusé aussitôt.

Je fonctionne de la même façon quand je m’apprête à partir quelque part et je pense que c’est le mieux : c’est très rare qu’un profil me déplaise mais si ça arrive, alors je passe à autre-chose. C’est ce que j’ai fait quand je suis tombée sur le profil d’une femme expliquant très lourdement que puisqu’elle était généreuse, alors il fallait l’aider avec la vaisselle, la cuisine et tutti quanti, car tout ça me semble tellement aller de soi que j’ai trouvé ça impoli d’insister de façon aussi agressive. J’évite aussi d’envoyer 15 demandes en même temps car je trouve ça désagréable de finalement devoir dire non à une personne qui a dit oui et je préfère donc faire mes demandes petit à petit : j’envoie généralement 3 demandes et j’en fais 2 ou 3 autres quelques jours plus tard si je n’ai aucune réponse ou si j’ai eu des refus.

Je n’ai eu un mauvais pressentiment qu’une seule fois en tant que Surfeuse et j’ai quand même tenté l’expérience, ce qui était une erreur. Je suis tombée sur un type qui ne s’intéressait qu’aux filles, qui m’a suivie toute la journée sans me demander mon avis et sans dire un mot et qui m’a clairement dit ne pas s’intéresser aux voyages, aux langues étrangères ou à la culture en général : j’ai alors préféré inventer un gros mensonge pour m’en aller illico presto et ne pas dormir chez lui. D’après les discussions que j’ai eues avec d’autres Surfeurs, les mauvaises expériences de ce type sont extrêmement rares et je sais donc désormais qu’il est important de se fier à ses pressentiments avec le CouchSurfing. Cette personne vous paraît louche ? Alors cherchez autre chose !

Les références des autres CouchSurfeurs sont de toute façon là pour vous rassurer et pour vous donner un aperçu de la personne que vous allez rencontrer. Le garçon avec qui j’ai eu une mauvaise expérience était nouveau sur le site, et il n’avait donc aucune référence, mais dans le cas où le CouchSurfeur a déjà des commentaires sur son profil alors il n’y a aucun souci à se faire. Et si vous avez eu une mauvaise expérience, rappelez-vous qu’il est de votre devoir de le préciser sur le profil de la personne concernée. C’est toujours difficile au début mais c’est ce que j’ai finalement fait avec le goujat évoqué plus haut et celui-ci s’est ensuite vu obligé de supprimer son profil, ce qui était une bonne chose pour tout le monde car c’est en prévenant les prochains qu’on évite à d’autres personnes de faire de mauvaises expériences.

Couchsurfing : Une expérience incomparable

Ça ne fait pas longtemps que je suis inscrite sur le site mais je ne peux déjà plus m’en passer, et nul doute que je continuerai à recevoir des gens régulièrement et à essayer de trouver des hôtes quand je partirai car le CouchSurfing est vraiment une expérience humaine sans pareille qui nous permet d’apprendre des tas de choses sur les autres cultures ainsi que de garder des souvenirs inoubliables. J’ai reçu bien plus de gens que je ne suis partie et j’aime toujours autant avoir des invités à la maison, d’une part pour le côté humain et d’une autre part pour l’aspect culturel. Car c’est un peu comme si l’on voyageait depuis chez soi quand on reçoit certaines personnes : on apprend énormément de choses et on comprend très vite que les livres et les guides ne remplaceront jamais ces échanges interculturels. Nous avons pour le moment reçu des gens d’Allemagne, d’Autriche, de Slovénie, du Royaume-Uni, de Taïwan, d’Israël et nous avons hâte d’accueillir la prochaine personne qui toquera à notre porte ou que nous irons rejoindre en ville !

Et rappelez-vous, surtout, que ça n’est pas la gratuité qui fait du CouchSurfing une expérience exceptionnelle mais bien tout le côté humain et interculturel. Les personnes qui se contrefichent de ces deux points et qui ne s’intéressent qu’à la gratuité du concept se remarquent vite, et personnellement je les fuis comme les autres personnes dont j’ai parlé plus haut car je trouve ça vraiment triste d’utiliser le site dans cette seule optique !

Pour en savoir plus sur le couchsurfing :

Couchsurfing.org

Partager

A propos de l'auteur

Passionnée de voyages mais aussi de cuisine et de littérature, je profite souvent de mes petites escapades et de mes lectures pour découvrir de nouvelles saveurs et les partager sur mon blog de cuisine : http://iciandailleurs.wordpress.com/

4 commentaires

  1. Laura Maillefert Emportlora on

    merci intéressant

Leave A Reply

Besoin d'aide pour préparer un séjour ?

Remplissez le formulaire ci-dessous avec le plus de détails possible pour que nous puissions vous répondre dans les plus brefs délais.


Nous partageons nos expériences et conseils gratuits avec vous! Exprimez vos besoins!


Besoin d'aide pour préparer un séjour ?

Remplissez le formulaire ci-dessous avec le plus de détails possible pour que nous puissions vous répondre dans les plus brefs délais.


Nous partageons nos expériences et conseils gratuits avec vous! Exprimez vos besoins!