IDEOZ Voyages > CROATIE > SE DEPLACER EN CROATIE > Est-il indispensable de louer une voiture en Croatie?

Est-il indispensable de louer une voiture en Croatie?

autoroute-en-croatie-A1-Highway-en-dalmatie

Est-il vraiment nécessaire de louer une voiture pour visiter la Croatie ? La question revient souvent quand on constate les pratiques douteuses et la mauvaise réputation de beaucoup d’agences de location et le budget nécessaire en haute saison, quand on n’a pas anticipé. Elle se justifie d’autant plus que les transports en commun sont bien développés nationalement et à l’échelle locale.


Bus, train, dans le nord du pays et jusqu’à Split, ferries et catamarans offrent pas mal de perspectives. Mais la voiture reste le moyen de transport privilégié des touristes surtout en famille ou chez les chauffeurs au-delà de 30-35 ans ; les moins de 25 ans étant plus souvent tentés par un voyage à petit budget. D’où le choix du bus et du bateau.


L’autotour, la solution idéale pour visiter la Croatie?

Pour les touristes venant en avion, la solution d’un autotour est évidente, du moment qu’on souhaite faire du tourisme et se déplacer en Croatie dans un rayon supérieur à 50 km depuis son point de chute. C’est selon moi le meilleur choix possible, quand on veut réaliser un road trip en changeant d’hébergement fréquemment ou un séjour en étoile avec des déplacements quotidiens, une amplitude horaire maximale pour profiter des journées.

Si en voyage solo ou à deux, la question du rapport qualité / prix se pose, dès qu’on est plus de 3 ou 4 personnes, la location de voiture en Croatie est souvent plus économique que le bus.

Les voyageurs qui aiment sortir des sentiers battus et ne pas se limiter aux destinations très connues choisiront aussi la location de voiture pour des raisons logiques, puisque ces lieux sont rarement desservis par les bus et le coût d’un transfert privé ou d’un taxi sera plus élevé que celui d’une voiture de location. Néanmoins, le transfert peut être considéré pour des excursions spécifiques hors frontières à la journée. Si vous louez une voiture avec l’obligation de souscrire à la sortie de frontières pour une seule journée, car vous avez envie de vous rendre au Montenegro dans les Bouches de Kotor ou à Mostar en Bosnie-Herzégovine depuis Dubrovnik, cela peut revenir presque aussi cher qu’un transfert privé ou partagé dans certaines configurations.

Quand faut-il louer une voiture en Croatie ?

Si vous voulez bouger et loger dans un village du littoral ou sur une île plutôt que dans les villes touristiques comme Split, Dubrovnik, Zadar, Trogir, Hvar, la voiture s’impose, car certains villages de la côte ou des îles ne sont pas bien desservis et cela limitera vos possibilités de visites. L’alternative du transfert privé est possible, mais onéreuse, tandis que la location de scooter limite les découvertes à un rayon de maxi 50-80 km/ jour.

En revanche, dans les principales villes dalmates, la voiture s’avère inutile et engendre un surcoût à cause des parkings publics payants ou des hébergements avec parking privé souvent plus onéreux. Les centres historiques sont totalement piétonniers. La plupart des navettes depuis les aéroports vous amèneront à proximité de ces centres pour 5 à 10€. Si vous n’avez pas trop de bagages, rien ne justifie de prendre votre voiture dès votre arrivée à l’aéroport, surtout si vous vous envisagez de débuter par la visite de Split, Trogir, Zadar ou Dubrovnik. Dans une moindre mesure Zagreb et Pula. C’est un temps de location inutile.

L’optimisation de votre séjour en Croatie peut aller plus loin encore, car depuis Split, on se rend souvent en escapade à la journée sur les îles voisines, où la voiture ne sera pas plus judicieuse, car vous aurez trop peu de temps pour vraiment visiter. D’ailleurs, au cas où vous en auriez besoin, louez une voiture directement sur l’île, ce qui vous évitera le coût du car ferry (à partir de 30-35€ pour les petites voitures) et celui de l’assurance pour prendre les ferries.

Quelles sont les alternatives à la voiture?

Le réseau de bus en Croatie est assez bien développé de jour comme de nuit pour permettre de relier les principales villes, et les villages les plus proches, ou les sites touristiques comme Plitvice ou Krka par exemple. Les grandes îles touristiques comme Krk, Cres, Pag, Dugi Otok, Hvar, Brac, Korcula, et même Mljet sont desservies par les bus locaux. Du moins, vous pourrez vous rendre depuis la capitale, ou la zone d’embarcadère jusqu’aux principaux sites stratégiques de l’île ou dans les gros villages.

Sur les îles, et dans les villes quand vous restez dans un périmètre de 30 à 50 km, un scooter peut être intéressant en voyage solo ou à 2. La location de scooter en Croatie en été coûte entre 30 et 35 € par jour pour les modèles de base.

Le vélo est également une option à envisager sur les îles disposant de pistes cyclables ou de sentiers relativement accessibles. Attention, ce n’est pas le cas de toutes les îles : Hvar, Brac, et même Vis malgré sa petite taille sont des îles assez sportives et exigeantes pour les cyclistes. Privilégiez le vélo sur l’île de Mljet ou à Solta, ou sur les petites îles comme Pasman, Ugljan dans l’archipel de Zadar. Comptez à partir de 10-15€ pour la location d’un VTT ou d’un vélo électrique par période de courte durée et autour de 20-25€ pour la journée.

Et Le covoiturage et la location entre particuliers en Croatie?

Le covoiturage et la location entre particuliers en Croatie ne sont pas du tout développés. Le marché n’est pas préparé à ces solutions, alors que beaucoup d’acteurs vivent du tourisme saisonnier (déjà réduit à quelques mois) et que le rapport à la confiance ne permet pas d’imaginer un changement dans les pratiques dans les prochaines années.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *