Aller au contenu

Est-il indispensable de louer une voiture en Croatie?

  1. Accueil
  2. /
  3. CROATIE
  4. /
  5. SE DEPLACER EN CROATIE : Quel est le meilleur moyen...
  6. /
  7. Est-il indispensable de louer une voiture en Croatie?
autoroute-en-croatie-A1-Highway-en-dalmatie

Est-il vraiment nécessaire de louer une voiture pour visiter la Croatie ? La question revient souvent quand on constate les pratiques douteuses et la mauvaise réputation de beaucoup d’agences de location et le budget nécessaire en haute saison, quand on n’a pas anticipé. Elle se justifie d’autant plus que les transports en commun sont bien développés nationalement et à l’échelle locale.

Bus, train, dans le nord du pays et jusqu’à Split, ferries et catamarans offrent pas mal de perspectives. Mais la voiture reste le moyen de transport privilégié des touristes surtout en famille ou chez les chauffeurs au-delà de 30-35 ans ; les moins de 25 ans étant plus souvent tentés par un voyage à petit budget. D’où le choix du bus et du bateau.


L’autotour, la solution idéale pour visiter la Croatie?

Pour les touristes venant en avion, la solution d’un autotour est évidente, du moment qu’on souhaite faire du tourisme et se déplacer en Croatie dans un rayon supérieur à 50 km depuis son point de chute. C’est selon moi le meilleur choix possible, quand on veut réaliser un road trip en changeant d’hébergement fréquemment ou un séjour en étoile avec des déplacements quotidiens, une amplitude horaire maximale pour profiter des journées.

Si en voyage solo ou à deux, la question du rapport qualité / prix se pose, dès qu’on est plus de 3 ou 4 personnes, la location de voiture en Croatie s’avère souvent plus économique que le bus en moyenne saison (et parfois en haute saison, si vous avez réservez très à l’avance, dès janvier – février).

Les voyageurs curieux qui aiment sortir des sentiers battus dépendront aussi de la location de voiture pour des raisons logiques de manque de moyen de transport public. Pour ne prendre que quelques exemples que je recommande souvent aux amateurs de beaux paysages : des lieux comme le canyon de la rivière Krupa, ou de la rivière Zrmanja, l’intérieur des terres du parc de Krka ou la source de Cetina, le parc de Velebit nord qui sont magnifiques et méconnus ne sont pas desservis par les bus. Le coût d’un transfert privé ou d’un taxi sera plus élevé que celui d’une voiture de location. Néanmoins, le transfert peut être considéré pour des excursions spécifiques hors frontières à la journée. Si vous louez une voiture avec l’obligation de souscrire à la sortie de frontières pour une seule journée, car vous avez envie de vous rendre au Montenegro dans les Bouches de Kotor ou à Mostar en Bosnie-Herzégovine depuis Dubrovnik, cela peut revenir presque aussi cher qu’un transfert privé ou partagé dans certaines configurations.

Quand faut-il louer une voiture en Croatie ?

Inutile

Si votre objectif est de visiter la Croatie en privilégiant les villes touristiques, les transports en commun sont envisageables sans problème, quelle que soit la saison.

Attention, hors saison (hors juin, juillet, août et septembre), des destinations comme Krka ou Plitvice ne sont pas forcément desservies par les bus ou s’il y a un bus, ce ne sera pas possible de visiter les parcs en excursion à la journée, il faudra loger à Plitvice. Vous devrez prévoir une excursion organisée incluant bus et guide, ou mieux encore un transfert privé ou partagé vers les lacs de Plitvice depuis Split ou depuis Zadar (également disponible avec Jean Claude Zuza, le meilleur guide francophone pour découvrir ce parc) ou une voiture de location pour une journée. Les liaisons de bus sont souvent inexistantes ou très restreintes jusqu’en Juin (même depuis Zadar ou Split). Une situation aggravée par l’épidémie de covid.

Vous prévoyez de visiter la Dalmatie en allant de ville en ville Zadar, Sibenik, Trogir, Split, Makarska, Dubrovnik et en ajoutant éventuellement une destination phare sur une île comme les villes de Hvar ou Korcula ?

La voiture n’est pas indispensable du moment qu’on séjourne dans les villes principales, puisque ces destinations sont bien reliées par le réseau de bus locaux et vos ambitions sur les îles sont limitées à une balade dans la capitale et pas une exploration plus approfondie de ces territoires. Vous pouvez vous rendre à Hvar en escapade à la journée depuis Split ou découvrir Korcula depuis Hvar.

Entre mi mai et fin septembre, les catamarans opèrent au quotidien et facilitent les déplacements entre Split et Dubrovnik par la mer, presque comme si vous étiez en croisière, en mode économique.

Vous pouvez localement louer une voiture à la journée sur les îles : ou choisir des modes de transport alternatifs : scooter, de préférence, si vous avez des ambitions limitées à 10 ou 15 km : trottinette, vélo électrique

Impératif

Si vous voulez bouger et loger dans un village du littoral ou sur une île que vous avez l’intention d’explorer, plutôt que dans les villes touristiques, la voiture s’impose en toutes saisons. Du moment que vous voulez optimiser vos journées, en intégrant plusieurs destinations au cours d’une même journée, et donc voir le plus de choses possibles en un temps réduit, la voiture sera la seule à vous offrir une latitude complète

Certains villages de la côte ou des îles ne sont pas bien desservis et cela limitera vos possibilités de visites. L’alternative du transfert privé est possible, mais onéreuse, tandis que la location de scooter limite les découvertes à un rayon de maxi 50-80 km/ jour.

Impératif

Si vous privilégiez le tourisme hors des sentiers battus, à l’intérieur des terres ou des îles, la randonnée, la découverte de la nature, des beaux paysages hors parcs nationaux comme Plitvice, Krka (à condition de se limiter au sentier de Lozovac et à la chute de Skradinski buk ce qui reste dommage vu l’ampleur des visites possibles dans ce parc) ou à Mljet

La découverte de l’Istrie verte, de la Slavonie, de la Croatie centrale et de la Dalmatie intérieure exige d’avoir une voiture, car il y a peu ou pas de liaisons vers les villages, si touristiques soient-ils (comme Motovun). L’exploration de la route des villages perchés en Istrie est incontournable pour comprendre le terroir et les produits culinaires qui font la réputation de l’Istrie.

Comment visiter la Croatie sans voiture ?

En revanche, dans les principales villes dalmates ou istriennes, la voiture s’avère inutile et engendre un surcoût à cause des parkings publics payants ou des hébergements avec parking privé souvent plus onéreux.

Si vous choisissez de les relier en bus, aucun problème, même hors saison. Les centres historiques sont totalement piétonniers. La plupart des navettes depuis les aéroports vous amèneront à proximité de ces centres pour 5 à 10€. Si vous n’avez pas trop de bagages, rien ne justifie de prendre votre voiture dès votre arrivée à l’aéroport, surtout si vous vous envisagez de débuter par la visite de Split, Trogir, Zadar ou Dubrovnik. Dans une moindre mesure Zagreb, Rovinj et Pula. C’est un temps de location inutile.

L’optimisation de votre séjour en Croatie peut aller plus loin encore en créant un itinéraire entièrement sur mesure, où vous n’utiliserez la voiture que pour répondre à des besoins bien déterminés.

Depuis Split, on se rend souvent en escapade à la journée sur les îles voisines comme Brac, Solta, Hvar (à condition de ne vouloir visiter que Hvar vieille ville ou de prendre un taxi pour se rendre dans les environs immédiats et de terminer par quelques heures à Hvar). Louer une voiture à Hvar ne sera pas plus judicieux, car vous aurez trop peu de temps pour vraiment visiter et cela sera plus pratique de prendre un taxi. Si vous optez pour la liaison la plus matinale avec le car ferry de Jadrolinija qui relie Split et Supetar sur Brac (départ à partir de 5h15, 6h15, 7h30) et Split – Stari grad sur l’île de Hvar (départ 6h30 ou 8h30, pas plus tard, sinon mieux vaut prendre le catamaran et limiter ses ambitions.

error

Pour rappel : il n’est pas possible d’aller d’île en île en Dalmatie avec une voiture, sans repasser par le continent.

Le circuit d’île en île en catamaran, une option méconnue et très pratique

En cas de budget limité ou si vous voulez éliminer les contraintes et coûts des car ferrys qui vous obligent à repasser toujours par le littoral pour aller d’île en île en Dalmatie, il sera préférable de réaliser un boat trip en catamaran.

Grâce à la ligne Krilo star, vous pouvez vous rendre directement dans les villes et sites les plus attractifs. Séjournez sur chaque île de votre choix pour évoluer comme vous le feriez lors d’un road trip, sans avoir à toujours revenir vers Split par exemple pour reprendre un bateau et devoir rayonner depuis ce port. Ce sera toujours mieux pour profiter de l’ambiance différente de ces îles au moins lors d’une nuit (si possible 2 ou 3). Cela permet d’intégrer des sites phares : Hvar, Korcula, le parc national de Mljet et le plus joli port de Brac. Depuis chaque point de chute, prévoyez de louer un vélo ou un scooter si vous vous limitez aux environs immédiats ou pourquoi pas un taxi ou un chauffeur Uber ou Bolt pour plus de praticité. Si vous comptez aller dans les principaux villages de l’île, le bus reste envisageable pour aller de Hvar à Stari grad et Jelsa par exemple, ou de Korcula vers Blato et Vela Luka.

Le prix du catamaran (entre 6 et 15€/ personne selon la destination) et le nombre de liaisons suffisant entre mai et septembre justifient de ne pas louer une voiture pendant l’ensemble du séjour et de se déplacer entre Split et Dubrovnik en catamaran avec la compagnie Krilo, ou avec Jadrolinija ou Tp line, en passant par les îles (Brac Milna, Hvar, Korcula, Mljet par exemple).

circuit ile en ile en dalmatie en catamaran avec krilo

Louer une voiture, un scooter, un vélo, prendre un taxi sur l’île reviendra souvent moins cher ou s’avèrera aussi pratique.

Vous privilégiez un circuit d’île en île en catamaran depuis Split jusqu’à Dubrovnik? Louez une voiture directement sur l’île pour une journée complète, ce qui vous évitera le coût du car ferry (à partir de 30-35€ pour les petites voitures) et celui de l’assurance pour prendre les ferries.

Un scooter débute à partir de 45-50€/ jour, une voiture à partir de 60€ / jour et vous ne paierez que quelques euros pour aller dans les environs immédiats de Hvar comme à la plage de Dubovica. Le vélo s’avère judicieux pour une balade agréable depuis Korcula jusqu’à la réserve naturelle de Kocje et Zrnovo ou vers Lumbarda à travers les vignes.

La compagnie Krilo fonctionne entre le 1er avril et 30 octobre pour la liaison incluant Hvar

liaison krilo split dubrovnik avril octobre par hvar korcula pomena mljet 2

Liaison depuis Split par Bol et Makarska, Korcula, Sobra (Mljet), Dubrovnik du 3 Juin au 25 Septembre

liaison krilo split dubrovnik 2022

TP Line à partir du 30 Mai jusqu’au 15 Octobre opère avec le catamaran HSC Arta

liaison catamaran tp line split brac hvar korcula pomena dubrovnik

Jadrolinija part de Dubrovnik pour rejoindre Split aller retour entre le 3 Juin au 29 Septembre

liaison jadrolinija dubrovnik korcula hvar bol split

De même, vous pourriez vous rendre de Zadar jusqu’en Istrie par la voie maritime à condition de ne pas avoir le mal de mer et de voyager en été. C’est une alternative au bus. La compagnie GV Line part de Zadar en catamaran rapide et vous mène jusqu’à Rijeka dans la région de Primorje Gorski koyat en passant par Silba, Rab et Krk

catamaran zadar rijeka liaison gv line

Depuis Zadar jusqu’à Losinj : liaison avec le catamaran 406 GV Line du 1er Juillet au 30 Août.

liaison gv line zadar susak

De là, prenez le catamaran route 9141 entre Mali Losinj et Pula.

Confier l’organisation de son voyage en Croatie pour éviter la prise de tête

Vous n’avez pas le temps, pas l’envie de préparer votre séjour ou vous êtes perdu pour trouver les bonnes solutions? Ines Vercoustre, travel planner planificatrice de séjour sur mesure en Croatie chez Bonjour Zagreb vous créera un itinéraire et cherchera toutes les liaisons adéquates pour vous…

Podcast : la location de voiture est-elle obligatoire pour visiter la Croatie ?

Quelles sont les alternatives à la voiture?

Le réseau de bus en Croatie est assez bien développé de jour comme de nuit pour permettre de relier les principales villes, et les villages les plus proches, ou les sites touristiques comme Plitvice ou Krka par exemple. Les grandes îles touristiques comme Krk, Cres, Pag, Dugi Otok, Hvar, Brac, Korcula, et même Mljet sont desservies par les bus locaux. Du moins, vous pourrez vous rendre depuis la capitale, ou la zone d’embarcadère jusqu’aux principaux sites stratégiques de l’île ou dans les gros villages.

Sur les îles, et dans les villes quand vous restez dans un périmètre de 30 à 50 km, un scooter peut être intéressant en voyage solo ou à 2. La location de scooter en Croatie en été coûte entre 40 et 60 € par jour selon le modèle, la puissance et la ville.

Le vélo électrique ou pas ou le VTT est également une option à envisager sur les îles disposant de pistes cyclables ou de sentiers relativement accessibles. Attention, ce n’est pas le cas de toutes les îles : Hvar, Brac, et même Vis malgré sa petite taille sont des îles assez sportives et exigeantes pour les cyclistes. Certains désormais optent aussi pour la trotinette.

Privilégiez le vélo sur l’île de Mljet ou à Solta, ou sur les petites îles comme Pasman, Ugljan dans l’archipel de Zadar. Comptez à partir de 10-15€ pour la location d’un VTT ou d’un vélo électrique par période de courte durée et autour de 20-25€ pour la journée.

Si vos besoins sont limités, vous auriez intérêt à privilégier les taxis (même si eux sont soumis à compteur donc aléatoires dans les coûts), les chauffeurs Uber, Bolt et équivalents, y compris les hébergeurs qui souvent dépannent en proposant de vous conduire pour une somme plus raisonnable que les taxis. La Croatie reste un pays de la débrouille où tout le monde a une solution à proposer ; soit personnellement ou par le biais d’un proche, d’un ami, d’un voisin. N’hésitez pas à demander aux hébergeurs avant d’arriver sur place, cela vous permettra de mieux vous organiser. Attention néanmoins à certains excès inévitables de l’été quand certains taxis facturent un aller retour Supertar – Bol à 250 € en août! A titre indicatif, cela peut coûter 100-150€ d’aller de Dubrovnik à Ston ; une destination souvent recherchée hors saison, car les bus ne permettent pas de faire l’aller retour dans la journée.

Podcast : Faut-il louer une voiture pour découvrir la région de Dubrovnik?

Et Le covoiturage et la location entre particuliers en Croatie?

Le covoiturage et la location entre particuliers en Croatie ne sont pas du tout développés. Le marché n’est pas préparé à ces solutions, alors que beaucoup d’acteurs vivent du tourisme saisonnier (déjà réduit à quelques mois) et que le rapport à la confiance ne permet pas d’imaginer un changement dans les pratiques dans les prochaines années. Il n’existe une plateforme blablacar Croatie, mais vous trouverez quelques groupes sur Facebook avec des offres de voitures partagées. Ne comptez pas trop sur elles à moins d’être très optimiste. C’est encore plus vrai hors saison.

5 commentaires sur “Est-il indispensable de louer une voiture en Croatie?”

  1. La voiture c’est la liberté certes, mais il faut savoir qu’il est très compliqué de trouver une place de stationnement (et à plus forte raison gratuite et en pleine saison) dans des villes comme Split, Makarska ou Dubrovnik…
    Si vous voulez vous garez sur les trottoirs comme le font les locaux, attention à bien laisser une distance nécessaire à la circulation des piétons, sous peine sinon de vous faire enlever la voiture…

  2. Bonjour Madame

    Tout d’abord je tenais à vous féliciter, votre site est super bien, riche, inspirant !

    En revanche après avoir lu pas mal de vos articles sur votre site, je me pose une grande question, que faire des bagages si on ne prend pas de voiture lors de nos visites/journée ?

    L’idée serait d’arrivé a split, visiter Trogir ( loger la bas au soir ) le lendemain partir pour une ile, laquelle cela reste encore a définir, nous pensions de base réserver une voiture pour notre séjour de 12jours mais en lisant vos conseils, nous sommes finalement perdu.

    Nous pensions faire Trogir / split

    Brac / hvar

    Korcula

    Ston

    Dubrovnik

    En 12 jours est ce réalisable selon vous avez-vous des conseils ? avec du recul on pense que ce n’est pas faisable

    Je précise que mme est enceinte de 3mois donc on ne pourra pas « courir « j’ai télécharger votre ebook également on va s’en inspirer pour les bonnes adresses

    Cordialement

    David

    1. Sandrine Monllor (Fuchinran)

      Bonjour David,
      si vous êtes perdus à cause de mes conseils, c’est que ce ne sont pas de très bons conseils, car ils sont censés vous aider à clarifier la problématique de votre séjour, plutôt que de vous perdre! 😉

      Concernant la location de voiture en Croatie, je la préconise toujours, mais compte tenu des évolutions de prix très élevés en 2022, beaucoup de voyageurs me sollicitent pour essayer de s’en passer. C’est pourquoi j’essaie d’apporter des pistes de réflexion pour que la voiture ne soit pas un blocage. L’avantage d’une voiture est d’accorder la liberté maximale pour visiter les environs comme les destinations plus éloignées, en prévoyant plusieurs destinations éventuellement dans une même journée, ce qui serait impossible en bus. En revanche, rien n’oblige de prendre la voiture à l’aéroport de Split. La navette peut vous amener dans la ville si c’est là que vous séjournez, et il en va de même pour Trogir. Vous pouvez donc faire cette économie, et l’économie aussi lors de votre journée de visite à Split, où la voiture sera inutile, puisqu’on peut aller à pied vers la colline Marjan, les plages comme Bacvice. Cela fait donc deux jours gagnés pour la location. En revanche, dans la perspective d’une visite plus poussée, vous pourriez grâce à la voiture visiter Kastela, Trogir, Salona, la forteresse de Klis, Omis… C’est donc à vous d’évaluer ce que vous souhaitez intégrer lors d’une journée de visites, et si vous préférez optimiser en découvrant plusieurs destinations ce qui est possible compte tenu de leur taille, ou si vous préférez prendre votre temps et vous limiter en un sens à Trogir par exemple.

      Il y a des consignes à la station de bus et à la gare de Split.

      Rien ne vous empêche de prendre un catamaran pour rejoindre les diverses îles envisagées surtout que la compagnie Krilo relie les villes et Milna à Brac. Cela signifie que vous y séjourniez et que vous demandiez à votre hébergeur de pouvoir conserver vos bagages même si ce n’est pas l’heure de prendre possession de la chambre. Dans d’autres cas, les consignes ne sont pas si nombreuses sur les îles et surtout rien ne les garantit depuis la période de covid qui a entraîné une baisse de cette pratique dans les cafés où l’on pouvait demander ce service. Sur les îles, il vous faut impérativement un moyen de transport pour être autonome, mais en terme de coût on est à 600 – 800 HRK minimum par jour, voire plus pour une petite voiture. En revanche, aller sur une île avec une voiture a aussi un coût, avec un billet autour de 15-20€ à 40€ selon la liaison et l’assurance pour emprunter les ferries. Cela signifie que les coûts s’équilibrent en réalité. Mais il sera plus facile d’aller de ville en ville en bateau et de louer localement, que de devoir combiner les liaisons en car ferry pour aller de Brac à Hvar, puis à Korcula, ce qui en été exige en prime d’arriver 1h30 avant le départ pour être assuré de monter à bord.

      Pour vous éclairer, je vous propose d’échanger sur Zoom sur un salon pour pouvoir discuter de vive voix et mieux cibler les possibilités.

  3. Bonjour,
    Nous sommes 4 sexagénaires Canadiens qui voulons visiter la Croatie de Zagreb à Dubrovnik du 1er au 17 octobre 2022. Nous nous demandons si nous devons louer une auto pour tout le trajet ou s’il est préférable de faire certaines visites en autobus. Comment faire pour se rendre sur les îles? Et bien d’autres questions… Nous espérons trouver nos réponses dans vos conseils et informations.

    merci à l’avance,
    Lise

    1. Sandrine Monllor (Fuchinran)

      Bonjour Lise,

      La première précaution à prendre concernant la location de voiture en Croatie est la vérification des garanties et assurances, dont vous aurez besoin que ce soit pour emprunter un ferry ou pour traverser les frontières de Bosnie ou du Montenegro éventuellement, si vous optiez pour une excursion aux bouches de Kotor. C’est d’ailleurs ce que je vous recommande avec une excursion à Mostar. En 16 jours, c’est tout à fait réaliste et vous devriez apprécier la variété des impressions.

      L’agence Adriagate sur la Croatie propose de bons prix et des garanties en général complètes.

      Hors saison, la voiture de location est beaucoup moins chère qu’en juillet et août et cela peut être plus économique que le bus, surtout à 4. Le problème du road trip est la tentation de louer tout le séjour, alors qu’il peut y avoir des jours où la voiture est inutile. Tout dépend de ce que vous envisagez de voir et de faire en affinant votre projet. Autour de Split par exemple on peut sans problème découvrir tous les environs en prenant le bus et comme c’est une région riche en visites, la voiture n’y serait pas impérative. Pourriez-vous envisager de faire plusieurs locations pour profiter de la voiture dans la région qui justifie de sortir des sentiers battus comme la zone de Zadar? et ensuite économiser en ne louant la voiture que pour aller de Split jusqu’à DubrovniK? A Dubrovnik, là encore la voiture n’est pas du tout nécessaire que ce soit pour visiter la ville ou aller sur le îles environnantes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

  1. Accueil
  2. /
  3. CROATIE
  4. /
  5. SE DEPLACER EN CROATIE : Quel est le meilleur moyen...
  6. /
  7. Est-il indispensable de louer une voiture en Croatie?