Quels sont les événements culturels et artistiques et les expositions à ne pas manquer en Allemagne en 2018? Voici un petit tour d’horizons des expositions que nous vous recommandons!

Musée des icônes à Francfort : Exposition Les Princesses de Hesse dans l’histoire russe

Une exposition qui intéressera particulièrement les amis de Louis II de Bavière, lié à la famille de Hesse et qui noua des liens d’amitié avec plusieurs de ses membres, dont l’impératrice Maria Alexandrovna.

Amour, splendeur et chute: les princesses de Hesse dans l’histoire russe

Le tsar russe Pierre Ier poursuivit l’objectif d’ouvrir la Russie à l’Occident et de l’établir en tant que puissance européenne. Pour ce faire, il introduisit les coutumes européennes à la cour des tsars. Il fut le premier à organiser les noces de son fils, le prince héritier, avec  d’une princesse allemande, et ses successeurs lui emboîtèrent le pas, donnant  à la Russie pas moins de six impératrices allemandes.

Quatre princesses de Hesse – la grande-duchesse Natalia Alexeyevna, l’impératrice Maria Alexandrovna, la grande-duchesse Elizaveta Fyodorovna et l’impératrice Alexandra Fyodorovna – sont entrées dans l’histoire de Russie.

Ces princesses provenaient des dynasties protestantes allemandes. Cela se comprend par le fait que seuls les protestants étaient prêts à changer de religion et à devenir orthodoxes russes. Sans conversion, un mariage russe n’aurait  pas été possible. La conversion porta ses fruits puisque l’impératrice Alexandra Feodorovna et la grande-duchesse Elizaveta Fyodorovna ont été toutes deux canonisées par l’Église orthodoxe russe.

Elles ne furent  pas seulement les épouses  bien-aimées de leurs maris, elles furent aussi leurs collaboratrices et leurs amies.

La Grande-Duchesse Maria Alexandrovna vers 1845, par Ivan Makarov.
Musée des Beaux-Arts de Machatschkala

Marija Alexandrowna

Pour mettre en lumière la vie des princesses dans la Russie tsariste, l’exposition présente des portraits et des bustes, des tableaux illustrant la vie à la cour et toute une série d’objets leur ayant appartenu, dont des costumes, des  éventails, des menus, des bijoux et des icônes pour la prière privée.

Menu 1896 à la cour de russie

Du 20 décembre 2017 au 25 Février 2018

Source: texte de présentation du Musée des Icônes de Francfort. Traduction française Luc Roger

au Musée des Icônes de Francfort

Adresse

Ikonenmuseum Frankfurt

Brückenstraße 3 – 7

60594 Frankfurt

21 / 100 SEO Score




Author

Luc Le Belge est expatrié à Munich, en Bavière et vous fait découvrir la belle ville de Munich aux multiples attraits et à l’actualité culturelle très dense, mais aussi la société bavaroise, qui est si particulière en Allemagne…Un Belge à Munich : le blog

Write A Comment

Pin It