Festival de la chanson « Chaâbi » à Chlef

La demi-finale du Festival de la chanson « Chaâbi » dans sa 5ème  édition  s’est tenue au Musée de Chlef les 17 et 18 juillet 2010. Plusieurs candidats étaient en lice. Pour la première journée de cette demi-finale les candidats dont les noms suivent se sont relayés sur la scène de la salle climatisée du Musée de Chlef – Cité Arroudj – pour égayer l’assistance et l’imprégner de la mélodie « Chaâbi » et l’emmener vers les rivages de la musique durant les années soixante et soixante-dix …


 

Festival de la chanson « Chaâbi » à Chlef 1
Cherfaoui Abdelhamid d’Oran

Festival de la chanson « Chaâbi » à Chlef 2
Boudrane Zahrane El Mehdi de Mostaganem

Festival de la chanson « Chaâbi » à Chlef 3
Djamel Sahouadj de Chlef (El-Asnam)

Festival de la chanson « Chaâbi » à Chlef 4
Chaouch Tahir de Chlef (El-Asnam)

Festival de la chanson « Chaâbi » à Chlef 5
Moulay Nebbiche Taïeb de Mascara

Festival de la chanson « Chaâbi » à Chlef 6
Tarfaya Mustapha de Relizane

Tous les six ont fait une prestation très acceptable et ont pu faire goûter à l’assistance les différentes mélodies de la musique « Chaâbi ».

Festival de la chanson « Chaâbi » à Chlef 7L’animateur de la soirée qui n’est autre que le fameux Djalal Chendali, venu spécialement pour animer ces soirées du Festival de la Chanson « Chaâbi » à Chlef. Monsieur Djalal, à chaque reprise ne cessait de rappeler le règlement du concours dont le respect du temps imparti aux candidats, soit dix minutes pour chaque prestation. Il rappela aussi que les membres du jury dont les noms suivent : Le professeur Mohamed Hmaïdia de Mostaganem et Monsieur Djamel Megharia de Chlef donneraient deux points supplémentaires aux candidats qui arboreraient le costume de leur région. D’un autre côté, il fit part à l’assistance de plusieurs points du règlement, en l’occurrence, la mémorisation des paroles de la chanson ainsi que l’élocution de la « Qassida », sans oublier de remercier Monsieur le Wali de Chlef et le Directeur de la culture de Chlef pour leur précieux concours afin que puisse se tenir cette demi-finale du festival de la chanson « Chaâbi » à Chlef. Il n’omettra pas non plus de présenter Monsieur Abdelkader Bendamèche, chanteur et écrivain et en même temps Commissaire Général du Festival de la Chanson « Chaâbi » dans ses cinq éditions depuis l’année 2006.

Il demanda ensuite à l’assistance de rendre un hommage exceptionnel à un chantre du Chaâbi qui vient de nous quitter, il y a exactement 99 jours, le regretté Abdelkader Guessoum de Blida.  Il n’omettre pas non plus de rendre un grand hommage au cheikh Djelloul Moulfi, initiateur du Chaâbi dans la région de Chlef dans les années soixante et du groupe musical « El Afrah » d’El Asnam (Chlef)

Sur la photo, on remarque que Djalal a commencé par lui-même en arborant une tenue traditionnelle tout au long de la soirée.

Pour la deuxième journée consécutive, six autres candidats étaient prévus dans le programme qui s’est vu estropié par l’absence de deux d’entre eux. Il restait seulement quatre candidats  en lice dont une femme.

Ce fut ensuite au tour de Monsieur Abdelkader Bendamèche de déclamer quelques vers d’un poème du regretté Cheikh Boumediene Bensahla de Tlemcen qui a vécu au 18ème siècle de notre ère dont le titre est : « Sidi oua mene issal 3ala kahl el Aïn » « Maître et qui demande après celle aux yeux noirs ». La diction était parfaite et a permis à l’assistance de goûter pendant quelques minutes à la vraie poésie d’antan déclamée par un maître, chercheur en poésie ancestrale pour avoir écrit plusieurs recueils au sujet des poètes d’antan tels Abderrahmane El Medjdoub, Lakhdar Benkhlouf, Boumediene Bensahla, etc….

Ce fut ensuite au tour des deux derniers candidats pour présenter leur prestation dans la chanson « Chaâbi ». La gente féminine n’a pas été exclue et elle fut représentée par Mme Boudjella Sabria de Mostaganem.

Monsieur Yamouni Abderrahmane et Monsieur Bouguetifa Boutouchent étaient absents et n’ont pu assister à la demi-finale du Festival de la chanson Chaâbi qui s’est tenu les 17 et 18 Juillet 2010 à Chlef.

Pour clôturer la soirée, Monsieur Djalal Chendali nous présenta un professionnel de la chanson « Chaâbi », Cheikh Mostefa Belahcène de Relizane, de passage à Chlef qui a bien voulu nous gratifier de quelques chansons du regretté El Hadj M’hamed El Anka, parmi elles, celle que le public aime le plus « ya ouelfi Mériem ».

Tout au long des prestations, l’assistance n’a pas cessé ses applaudissements pour encourager les jeunes candidats de la chanson « Chaâbi ».

Sur la photo, nous remarquons Monsieur Houari Abdelkrim interviewant Monsieur Abdelkader Bendamèche, lors de la clôture de la demi-finale du Festival Culturel National de la chanson « Chaâbi », au musée de la Cité Arroudj à Chlef.

Nous nous sommes rapprochés de Monsieur Abdelkader Bendamèche, Commissaire Général du Festival Culturel National de la Chanson Chaâbi, qui nous donna ses impressions :

Il nous donna de prime abord la devise du festival et nous dit : « La connaissance et le savoir comme moteur du festival ». Il continua en ces termes : «  La principale mission de notre institution  est la découverte de talents nouveaux dans ce genre musical ancestral ainsi que la transmission et la propagation des connaissances poétiques et mélodiques qui disent toute l’importance de ce domaine quant à la mémoire collective  de notre nation plusieurs fois millénaire. Rappeler l’œuvre des « premiers de cordée » est une autre mission que nous menons depuis la première édition du festival, avec en prime, la publication  d’un ouvrage recueil de poèmes populaires, corrigé de toutes les œuvres interprétées par les candidats durant l’édition.

Mais la pierre angulaire de notre action demeure, sans conteste, la tenue d’un Master Class au profit des candidats qui reçoivent ainsi, durant toutes les étapes du festival, des enseignements et cours appropriés en matière de poésie et de musique « Chaâbi ».

L’organisation de cette première demi-finale à Chlef s’est concrétisée  grâce à l’accord donné par Monsieur le Wali de la Wilaya que je remercie vivement. Notre passage dans cette ville est une occasion pour rappeler aux jeunes interprètes du « Chaâbi », le souvenir de l’un  de leurs aînés Cheikh Moulfi Djelloul, décédé en 1972 à Chlef.

Cette étape se prolongera à Alger et à Sétif jusqu’au 26 Juillet 2010. Nous rappelons que la finale de cette 5ème édition aura lieu au Théâtre National « Mahieddine Bachtarzi »  à Alger, du 25 au 31 Août 2010 »

Propos recueillis par Mohamed Boudia – Ecrivain et journaliste, auprès de Monsieur Abdelkader Bendamèche, Commissaire Général du Festival Culturel National de la Chanson « Chaâbi ».

Mohamed Boudia – Ecrivain à Chlef –

 407 Visites au total,  1 aujourd'hui

1 réflexion sur “Festival de la chanson « Chaâbi » à Chlef”

  1. aziouz ould cherfi

    vraiment ce festival a prouver la décentralisation du chaabi et que ce genre de musique n’est pas uniquement Algérois puisqu’Oran cette foi a été représenté par un des ouled el bled Cheikhna CHERFAOUI Abdelhamid que je connais personnellement trés et j’ai assisté a plusieurs de ses soirées organisées à Oran .
    aussi ce festival nous rassure que le chaâbi est toujours écouté et aimé puisque plus des condidat sont des jeunes .
    bonne chance aux candidat ,et avant terminer je dois dire que quelque soit le candidat ou les candidats élus , c’est le Chaâbi qui gagnera et perpétrera

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *