ARTS, MUSEES & EXPOS

Fragonard et le plaisir de toucher

Par Jean Yves Alt, le Avr 11, 2013

Elégance du rouge, traces de jaune essuyées sur la toile, lignes étalées avec les doigts… magie des pinceaux de Fragonard qui figurent l’immobilité…


… immobilité que je devine peinte rapidement.

Les plis du cuir des bottes semblent avoir été peints de haut en bas avec un mouvement de la brosse inscrivant des « zigzags » comme pour signifier la pesanteur du cuir qui tomberait s’il n’avait pas un minimum de rigidité.

Remarquable acte de peinture qui conserve son germe et donne envie de toucher.

Fragonard et le plaisir de toucher 1

Jean-Honoré Fragonard – Cavalier vêtu à l’espagnole assis près d’une fontaine dit aussi Portrait de l’abbé de Saint-Non (détail) – 1769 ( ?)

Voir l’article original

 303 Visites au total,  2 aujourd'hui

Jean Yves Alt

Ces articles ont été publiés à l'origine sur le blog: "Culture & questions qui font débats"

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.