6 536 vues

Guide de voyage : Shanghai et ses alentours

0

 

Lors d’un voyage en Chine, vous vous arrêterez à coup sûr à Shanghai, la vitrine moderne du pays. Avec la promenade du Bund, les musées de la Place du Peuple, les gratte-ciels de Pudong et les petites rues encore tranquilles de la Concession Française, Shanghai aura tout pour vous séduire. Mais la région de Shanghai recèle bien d’autres sites à découvrir comme Suzhou, Hangzhou et les Montagnes Jaunes, pour ne citer que les plus connus… Vous pourrez les parcourir facilement en train et en bus.shanghai

Visiter Shanghai, la vitrine moderne de la Chine

 

Que faut-il voir à Shanghai en trois jours?

L’essentiel de Shanghai se visite en trois jours :

1ère journée : ballade le long du Bund, shopping rue de Nankin et découverte du quartier des gratte-ciels de Pudong.

shanghai tourLongue promenade le long du fleuve Huangpu (qui peut se faire de jour comme de nuit), le Bund accueille actuellement l’Exposition Universelle de Shanghai (qui peut donc valoir un jour supplémentaire de visite). La ballade vous permettra de découvrir le traffic sur le fleuve ainsi que les prestigieux bâtiments qui longent l’avenue. Avec un peu d’imagination, vous vous croirez dans les années 20 et 30, au temps des concessions étrangères, des pousse-pousse et des fumeries d’opium, au temps de la gloire de Shanghai… Située de l’autre côté du fleuve, vous pourrez admirer la ligne des gratte-ciels de Pudong, la carte postale de la ville.

Revenez au temps actuel, en faisant du lèche-vitrines le long de la rue de Nankin avant de prendre le métro pour Pudong, le quartier des affaires de Shanghai. Marchez entre les gratte-ciels (en levant la tête mais en évitant les torticolis) jusqu’au fleuve Huangpu, d’où vous apercevez le Bund. Si vous avez le temps, partez à la découverte des centres commerciaux géants du quartier, comme le Super Mall… le tout étant de ne pas se perdre au milieu des escalators géants et des centaines de boutiques…

Météo Shanghai

2ème journée : la vieille ville de Shanghai et l’ancienne concession française.

La vieille ville de Shanghai n’apparaît plus aussi vieille que ça… mais la ballade au jardin Yu et à la maison de thé Huxinting et son pont en zig-zag valent tout de même le détour. Par contre, les ruelles vivantes et pleines de petits commerces qui entouraient la vieille ville il y a encore cinq ans deviennent de plus en plus rares… Elles sont rasées pour construire des tours d’appartements.

L’ancienne concession française montre divers aspects très contrastés : les beaux magasins de Huaihai Lu incitent au shopping ; le petit quartier préservé de Xintiandi (autour de la maison où s’est tenu le 1er congrès du parti communiste) offre restaurants et bars branchés aux expatriés et aux touristes ; et si vous vous perdez dans les rues alentour vous retrouverez l’ambiance des lilong de Shanghai, ces ruelles de maisons typiques le long d’allées arborées… La visite des parcs du quartier permet aussi de découvrir une autre facette de la vie des Shanghaiens : cours de tai-chi ou de calligraphie à même le sol, enfants qui voguent sur de petits bateaux sur les lacs, personnes âgées qui papotent sur les bancs…

3ème journée : la place du Peuple et ses musées, shopping à Nanjing Lu

Tout autour de la place du Peuple, la place centrale de Shanghai, se trouvent de nombreux musées dont le musée de Shanghai et ses galeries de peintures, de bronzes et de céramiques. Il reste peu de vestiges de la Chine ancienne, alors profitez-en ! Puis faites du shopping à Nanjing Lu…

Si vous avez encore le temps de visiter Shanghai…

Et si vous aimez l’art contemporain, rendez-vous à l’ancien complexe industriel investi par les artistes à Moganshan Lu (le mieux est de s’y faire amener en taxi, car la station de métro la plus proche est assez éloignée). Vous trouverez là-bas des plans du site qui vous permettront de vous repérer entre les différents bâtiments et étages, tous convertis en ateliers d’artistes. Possibilité de se restaurer, bien qu’un peu cher. Par contre, dans le même quartier, je vous déconseille le temple du Bouddha de Jade, vraiment sans intérêt à côté de tous les beaux temples que l’on peut visiter en Chine !

Mes adresses à Shanghai

  • Le Phoenix Hotel (the.phoenix.shanghai@gmail.com) : petit hôtel tendance auberge de jeunesse dans une rue remplie de restaurants, à cinq minutes à pied de la place du Peuple. Pas du grand luxe, mais le confort nécessaire (salle de bains, TV, bouilloire) pour environ 230 yuans la double. Fait également resto au rez-de-chaussée et petit bar tout en haut en terrasse. Possibilité de réserver avion, train, bus par l’intermédiaire de la réception.
  • Deux restos à Xintiandi : le Ye Shanghai et le South Beauty pour manger de la cuisine chinoise fine et bien présentée dans un joli cadre (juste éviter le vin qui plombe vraiment l’addition).
  • Resto Bao Lu, 271 Fumin Lu ( dans la concession française) : resto chinois typique et pas cher avec salles énormes, plein de tables et de serveurs, ainsi qu’une liste de plats impressionnante ! Essayez les crevettes sautées au curry, un délice !

Suzhou et les villages alentours

Pingjiang Lu

A 1 heure à peine en train de la gare centrale de Shanghai, Suzhou est une grande ville, très connue pour ses jardins et ses canaux. Elle est souvent appelée « la Venise Chinoise ». Son centre est agréable, typique des villes chinoises avec ses magasins et ses restaurants autour du Temple des Mystères. En se promenant le long du canal de Pingjiang Lu, une petite zone préservée au centre de la ville, vous ressentirez toute l’atmosphère du lieu… tant qu’il n’est pas envahi par les boutiques à touristes ! Pour le moment, vous pouvez faire une halte à une des maisons de thé près du canal et dégustez pour déjeuner un thé vert accompagné de raviolis et de petits pains fourrés, baguenauder dans les galeries d’art et acheter des fruits dans de petites épiceries typiques…

La visite de Suzhou en elle-même nécessite au moins deux jours voire trois si vous voulez prendre votre temps et visiter pas mal de jardins.

Mes sites préférés :

Jardin du maître des filets

Jardin du maître des filets

–         Le jardin du maître des filets : maison disposée autour d’un plan d’eau où se reflète le pavillon de la Brise et de Lune et ses lampions rouges. A travers les fenêtres des bâtiments, vous pouvez admirer des tableaux de verdure, aussi beaux que des peintures…

–         Le jardin du couple retraité : moins connu, ce jardin est plus calme et permet de traverser le vieux quartier de Suzhou. Belles fenêtres ouvragées et pavillon pour regarder la lune…

–         Le jardin de l’humble administrateur : grand jardin, souvent plein de touristes, mais remarquable par son long corridor couvert.

–         Le jardin de la Porte Pan et sa très belle pagode.

–         Le musée de Suzhou : belle architecture de M. Pei, architecte de la pyramide du Louvre. Œuvres très bien présentées.

–         Musée de la Soie : pour tout découvrir sur la soie et sa culture…

Mes adresses et conseils à Suzhou :

–         Le Mingtown Youth Hotel (sur la rue préservée de Pingjiang Lu, mingtown@foxmail.com): hôtel-auberge de jeunesse-restaurant dans une vieille maison restaurée de Suzhou. Grande cour jardin où l’on peut manger. Préférer tout de même les chambres twin aux doubles, car bien que très mignonnes, les doubles sont difficiles à aérer et donc humides. Le prix est aux environs de 180 yuans. Il est préférable de réserver, car c’est pour l’instant un des seuls hôtels dans cette partie de Suzhou (hormis un hôtel très chic autour de 1000 yuans la chambre).

–         S’il n’y a pas de place, vous pouvez aussi essayer le Suzhou Joya Youth Hostel, dans une ruelle perpendiculaire à Pingjiang Lu. C’est un petit hôtel, également situé dans une vieille demeure. Entrée sympathique mais je n’y ai pas dormi.

–         Essayer les gâteaux à la rose (en vente dans les pâtisseries près du temple des mystères), spécialités de Suzhou.

De Suzhou, vous pouvez également visiter (en excursion d’une journée pour chaque village), les villages de Tongli et de Zhouzuang. Ce sont de petites villes restaurées que l’on appelle « les Venises chinoises » à cause de leurs nombreux canaux et de leurs ponts, qui rappellent Venise. Tongli et Zhouzuang sont parmi les plus connues, mais de nouvelles villes sont apparemment ouvertes à la visite chaque année. Pour y aller, il faut prendre un bus à la gare des bus de Suzhou. Un droit d’entrée (qui augmente souvent) est demandé à l’entrée de chaque village et permet de visiter tous les sites. A noter au village de Tongli, un musée du sexe ( à la chinoise ! ).

Hangzhou et Wuzhen

Coucher de soleil sur le lac de l’Ouest

Située à 2 heures 30 en train de Shanghai, 2 heures de bus de Suzhou ou des Montagnes Jaunes, Hangzhou est un haut lieu touristique pour les chinois. La ville, moderne et étendue, s’étend autour d’un grand lac, le lac de l’Ouest, aux eaux se confondant souvent avec la brume… Les abords du lac et les collines alentours sont préservés de toute industrialisation galopante. En effet, les alentours de Hangzhou sont très connus pour leur production de thé vert, notamment dans le village de Longjing.

Visiter Hangzhou : il faut prévoir au moins deux jours de visite.

Un jour pour faire le tour du lac, s’arrêter à une maison de thé qui le borde, se ballader le long des digues et monter à la Colline Solitaire où a élu domicile une académie de graveurs de sceaux.

Un deuxième jour peut être consacré à la visite du musée du thé ainsi qu’à une ballade au village de Longjing où vous pourrez vous promener dans les champs de théier et déguster du thé chez l’habitant. Pour cette petite excursion, le mieux est d’emprunter un taxi.

Champs de théiers à Longjing

Par contre, je n’ai pas visité le temple Lingyin, qui se trouve sur une des collines bordant le lac… j’avais une overdose de temples !

Wuzhen et ses canaux

Si vous avez encore une journée, vous pouvez également faire une excursion en bus jusqu’à Wuzhen, un village lacustre proche de Hangzhou. Pour y aller, il faut se rendre à la gare des bus de l’Est de Hangzhou (25 yuans en taxi du centre). Le trajet pour Wuzhen dure environ 1 heure et 15 minutes pour 26 yuans par personne. A l’arrivée à la petite gare des bus de Wuzhen (qui se trouve à l’extérieur de la ville), ne pas prendre un pousse-pousse pour se rendre à la vieille ville : il y a des mini-bus touristiques qui vous y amènent pour 1 yuan ! Ils sont blancs et garés en face de l’entrée de la gare.

En fait, il y a deux parties de la vieille ville de Wuzhen ouvertes à la visite : la partie ouest et la partie est. On paye un droit d’entrée (assez élevé, 120 yuans environ) pour chaque partie, mais il existe également un billet-combiné à 200 yuans.

La visite d’une seule partie a personnellement suffi à me satisfaire (celle de la plus grande des deux parties, celle de l’ouest, Wuzhen Xizha en chinois ). Après avoir acquitté votre droit d’entrée, on vous amène au vieux village en barge puis vous pouvez visiter les ruelles à pied ou choisir de faire un tour en bateau dans les canaux (paiement en sus). Visite très agréable, le seul bémol étant que le village a été vidé de ses habitants pour devenir un spot touristique. Au bout du village, on peut voir une portion du canal qui relie Hangzhou à Suzhou. Pour se restaurer, pas de problème, s’il ne s’agit des prix… plus que touristiques !

Mes adresses et conseils à Hangzhou :

–         Le Mingtown Youth Hostel au bord du lac de Hangzhou, pas très loin de l’école des Beaux-Arts et d’un grand temple : environ 200 yuans la double avec salle de bains, très propre, joli déco. Restaurant intérieur et extérieur. Le vrai plus de cet hôtel est qu’il se trouve près du lac !

–         Tai-chi : le matin, tôt (avant huit heures), vous pouvez aller admirer les chinois faire leur tai-chi autour du lac, notamment près du temple juste à côté du Mingtown Youth Hotel.

–         Coucher de soleil sur le lac (par temps clair, bien sur !)

–         Le vieux quartier de Hangzhou ne vaut pas tellement le déplacement. C’est plus une zone de magasins touristiques qu’autre chose ! Seuls intérêts : la pharmacie traditionnelle chinoise qui s’y trouve, avec tous ses patients qui boivent des tisanes et son petit musée de la pharmacopée ainsi qu’une petite ballade à la colline Wu où des dizaines voire des centaines de personnes âgées occupent leur journée à taper le carton et à boire du thé !

 

Les Huangshan et les villages du Wannan

Huangshan dans la brume

Huangshan dans la brume

Si vous avez déjà regardé un livre de peintures chinoises, vous connaissez forcément les Huangshan (Montagnes Jaunes) ! En effet, les peintres chinois s’inspirent souvent de ces montagnes dans leurs œuvres. Une des villes permettant d’accéder à ces montagnes est Tunxi, qui se trouve à 5h30 de bus de Shanghai (gare des bus du Sud de Shanghai, quelques départs par jour, dont un vers 8 heures le matin). En plus de l’ascension de ces magnifiques montagnes (sur un ou deux jours), vous pouvez également visiter les beaux villages de Hongcun et Xidi sur une journée.

Tunxi :

C’est une des portes d’entrée des Huangshan. C’est une petite ville moderne, avec un centre historique rénové où se trouvent hôtel et restaurants (il y en d’autres dans la ville moderne). La gare des bus se trouve à l’extérieur de la ville, il faut prendre un taxi pour se rendre au centre. Après un trajet (de Shanghai ou de Hangzhou) qui prend souvent la matinée, vous pouvez consacrer votre après-midi à visiter la vieille rue de Tunxi (Lao Jie) ainsi que la fabrique d’encre Hukaiwen (demander aux passants de vous l’indiquer en montrant le nom sur votre guide, car elle n’est pas facile à trouver).

 

Mes adresses et conseils :

–         Le Old Street Youth Hostel (environ 140 yuans la double avec salle de bains) se trouve dans la vieille rue de Tunxi, dans une maison rénovée, tout près d’une sorte de place. Des étages, belle vue sur les toits gris de la rue.

–         Restaurants : face à l’auberge de jeunesse, se trouvent deux restaurants. Celui qui donne directement sur la place est le plus chic, l’autre sur la rue est génial ! Pas de menu en anglais mais présentation des plats en plastique sur un long comptoir. Les serveuses vous donnent un petit carnet sur lequel vous devez noter les numéros des plats et boissons choisis… le tour est joué ! Pas cher et très bon ! Impossible de vous donner les noms des restos, tout est en chinois !

–         Aller aux Montagnes jaunes : les montagnes se trouvent à environ 70 km de Tunxi, près d’un village appelé Tangkou (je ne vous conseille pas d’y séjourner, ce n’est que quelques rues en béton très laides). Tôt le matin, nous avons pris un mini-bus proposé par l’hôtel pour nous amener jusqu’à Tangkou (le bus fait le tour de tous les hôtels pour récupérer les touristes individuels). Le trajet dure un peu plus d’une heure.

Huangshan (montagnes jaunes) :

Petit guide de la visite : Une fois arrivé à Tangkou avec le bus venant de Tunxi, il faut en prendre un autre pour aller jusqu’à l’entrée Est des montagnes (Yungu Station). Il vous faudra alors vous acquitter d’un droit d’entrée aux montagnes (200 yuans par personne en 2009).

Attention, il y a plusieurs entrées aux Huangshan ! Vous pouvez également emprunter l’entrée ouest et monter le chemin de l’Ouest, mais il est beaucoup plus long que celui de l’Est. Mieux vaut le prendre pour le retour.

Chemin de l’Est : Deux choix s’offrent ensuite à vous à partir de l’entrée est : faire la montée du chemin de l’Est à pied (minimum 4 heures pour les sportifs) ou emprunter le téléphérique (80 yuans) qui vous monte là-haut en une vingtaine de minutes (vue époustouflante).

Une fois en haut des montagnes, vous pouvez randonner entre les différents points de vue des Huangshan : Pic où l’on commence à croire, Mer du Nord (Beihai), Pic du singe qui regarde la Mer, Pic du Lion, Pic du Nuage Pourpre…

Dormir en haut ou redescendre : après avoir découvert le haut des Huangshan (cela prend déjà plusieurs heures), il vous faudra décider si vous passez la nuit en haut pour pouvoir admirer le lever du soleil le lendemain matin (auquel cas, il y a différents hôtels et campings possibles, à réserver à l’avance à Tunxi) ou si vous redescendez par le chemin de l’Ouest.

J’ai opté pour la seconde option : redescendre dans l’après-midi et revenir dormir à Tunxi (le restaurant était vraiment trop bon !). Dans ce cas, dirigez-vous vers le Rocher Volant puis le Pic de la Brillance. Attention, la descente n’est pas vraiment une descente mais plutôt une succession de montées et de descentes ! Dur, dur pour les mollets et le souffle ! Mais enfin, la vue en vaut la chandelle : spectaculaires escaliers après la grotte de la Tortue, légère remontée jusqu’au pic du Lotus pour enfin redescendre jusqu’au Mercy Light Temple. Plus que le bus à trouver avant de se doucher !

Hongcun et Xidi :

Bassin de la lune, Hongcun

Ces deux villages aux ruelles blanches et aux toits gris sont facilement visitables sur une journée à partir de Tunxi. Hongcun entoure un petit lac appelé le bassin de la lune et est entouré d’eau. De nombreux étudiants en art viennent y séjourner pour peindre et dessiner. L’entrée de Xidi est signalée par une sorte d’arche appelée « paifang », en l’honneur d’un mandarin célèbre de la région. Les deux villages recèlent de nombreuses maisons anciennes, avec de magnifiques décorations.

Petits conseils de visites :

–         De Tunxi, il faut prendre un bus pour se rendre à ces deux villages. Le bus se prend de la gare de Tunxi, extérieure au centre de la ville. Attention, il y a des bus locaux, qui s’arrêtent à tous les villages et mettent des heures (alors qu’il n’y a que 10 km !) et des bus touristiques au même prix qui font une boucle entre Tunxi, Hongcun et Xidi. La difficulté est d’obtenir les horaires ! Mais avec un peu de persévérance, on y arrive, au moins une fois sur deux !

–         Pour chaque village, un droit d’entrée est dû, qui permet la visite de toutes les maisons.

–         Hôtels et restaurants disponibles dans les villages, mais je n’ai pas essayé.

En résumé, programme de visites à Shanghai et dans ses alentours :

–         Jours 1 à 3 (ou Jours 1 à 4): Shanghai

–         Jour 4 : le matin, bus jusqu’aux Huangshan (ville d’entrée Tunxi) à partir de la gare du Sud de Shanghai (5h30 environ) – Visite de la vieille rue de Tunxi et de sa fabrique d’encre l’après-midi.

–         Jour 5 (ou Jours 5 et 6 si on dort dans la montagne) : montée aux Huangshan

–         Jour 6 : visite des villages de Hongcun et de Xidi à partir de Tunxi

–         Jour 7 : le matin, bus pour Hangzhou (environ 2 heures) – Promenade au bord du lac de l’Ouest

–         Jour 8 : visite des villages du thé (Longjing notamment autour de Hangzhou)

–         Jour 9 : excursion à Wuzhen à partir de Hangzhou

–         Jour 10 : le matin, bus pour Suzhou (environ 2 heures) – Début des visites des jardins de Suzhou

–         Jour 11 (ou Jours 11 et 12, si vous avez le temps) : Visite de Suzhou

–         Jour 12 : excursion à Tongli à partir de Suzhou

–         Jour 13 : Retour à Shanghai ou continuation du voyage

D’autres villes non loin de Hangzhou et de Suzhou ont également l’air intéressant, comme Nankin ou Shaoxing par exemple. Peut-être aurez-vous le temps et la curiosité de les visiter ? Sinon bien d’autres merveilles vous attendent dans les autres régions de Chine…



Partager

A propos de l'auteur

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Besoin d'aide pour préparer un séjour ?

Remplissez le formulaire ci-dessous avec le plus de détails possible pour que nous puissions vous répondre dans les plus brefs délais.


Nous partageons nos expériences et conseils gratuits avec vous! Exprimez vos besoins!