126 vues

Tourner la page a Hay-on-Wye

2

Hay-on-Wye, Y Gelli en Gallois, est communément appelé Booktown par ceux qui l’aiment, et en reviennent les bras charges, le sourire aux lèvres et le regard dans le vague. A l’origine, il ne s’agit que d’un village perdu dans la campagne du Pays de Galle. Dans les années 60, Richard Booth, diplômé d’Oxford et amoureux des mots, décide d’y ouvrir sa librairie. Il rachète le château, s’y installe. L’espace nécessaire a stocker les livres coute moins cher dans un village qu’en centre ville, il table sur la population plus âgée des campagnes, sur une situation idéale a mi-chemin entre Liverpool/Birmingham, et sur la route vers l’Irlande. Pari gagne, c’est un succès. Le village compte a présent 38 librairies et se vante de proposer plus d’un million d’ouvrages.

Certaines librairies sont spécialisées, comme … Addyman books, pour les polars, ou je trouverai la suite des aventures du PI Marlowe qui utilise des expressions argotiques délicieuses du style “Check if this bird has any iron”, “Thanks lady. You’re English muffin yourself”, “Shake your business and pour it, I need information and I haven’t got all night”… Sur le sol de l’échoppe, une forme de tracée a la craie. Nous aimons également Rose’s books, illustrations pour enfants des années 1950 a nos jours ou l’on retrouve des classiques. D’autres portent plus sur le cinéma, le jardin.

Allées étroites, armoires remplies a ras-bord et pliant sous le poids des ouvrages, et même dans les rues, les cours des étagères pour tenter d’autant plus les passants. Vous entrez, vous prenez un ouvrage, vous sentez son histoire dans les pages déjà tournées cent fois, vous respirez ce parfum particulier qu’ont les livres qui sont passes de maison en maison. Vous vous asseyez par terre, vous vous plongez dans l’histoire, entoures de tours de tomes divers. Vous vous sentez dans “le cimetière des livres oublies” de Carlos Ruiz Zafon. Dédales d’allées qui s’enfoncent toujours plus loin dans le magasin, une légère angoisse de bien choisir les œuvres a ramener, de ne pouvoir le emmener toutes. Cette atmosphère un peu feutrée, un peu tamisée, un peu poussiéreuse aussi. L’impression que la, quelque part se trouve LE livre qui comme the Shadow of the wind ” vous attend depuis des années, peut-être même avant votre naissance”. Vous aussi libérez des livres “de la prison de leurs étagères”. Ces échoppes hors du temps vous rappelle aussi la bibliothèque des moines, véritable labyrinthe, dans “Au nom de la rose”. Elles sont toutes a vous, vous aimeriez y revenir de nuit chandelle a la main, pour une atmosphère encore plus mystérieuse. Vous passez d’autres ombres fascinées comme vous. Vous vous arrachez au bonheur des mots avec un volume choisi avec amour serre contre vous.

C’est un village… suspendu entre les époques. Petites maisons, un étage, pas plus, pierre grise du Pays de Galle, des girouettes en forme de poisson (on pêche beaucoup dans la région). Aucune marque en vue, tous les magasins sont indépendants. L’un affiche fièrement “Not one book in sight!”. De petites boutiques d’art ravissent les yeux, cafés et delis fleurissent au détour d’une rue. C’est l’endroit ideal pour chiner, flâner – peu de circulation, le parking est a l’extérieur de la ville. Les pierres ont pris la patine des années et des intempéries. Vous habiteriez bien la, loin de tout…



Partager

A propos de l'auteur

Voyageuse gourmande, en pause sous un parapluie a Londres... Retrouvez-moi aussi sur www.mathieuetcoralie.com pour des ballades a la "Alice au pays des merveilles"...

2 commentaires

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Besoin d'aide pour préparer un séjour ?

Remplissez le formulaire ci-dessous avec le plus de détails possible pour que nous puissions vous répondre dans les plus brefs délais.


Nous partageons nos expériences et conseils gratuits avec vous! Exprimez vos besoins!