94 vues

In the air : l’art de dégraisser en douceur

0

Sur le sujet tristement brûlant des licenciements massifs, Jason Reitman signe une comédie en demi-teinte où la solitude guette aussi ceux qui se croient du bon côté.

Le crépuscule du play-boy (Georges Clooney)Le crépuscule du play-boy (Georges Clooney)

L’art de « dégraisser » en douceur

Ryan Bingham, préposé par diverses entreprises au renvoi de leurs employés devenus surnuméraires, s’exécute de bonne grâce. Son job lui vaut une vie sans autres contraintes, faite de vols en classe affaires, de cartes « privilège », d’incessants changements de paysages et d’aventures propres à chasser toute tentation de mauvaise conscience ou de pantoufler. Son savoir-faire épargnant aux grandes compagnies des procès en cas de suicides ou de refus, il est aussi payé pour former à la langue de bois ces « terminateurs de contrats », nouveaux types de requins que la crise a fait naître.

Parmi eux, la jeune Natalie (Anna Kendrik), atypique promotrice de méthodes susceptibles de gêner l’idylle de Ryan avec une autre habituée des aéroports. Pas plus d’état d’âme chez l’un que chez l’autre : il s’agit de réussir un maximum d’éjections sans douleur – pour la compta des boîtes -; de prévoir les réactions; d’opposer au désespoir ou à la colère des promesses pré-calibrées de « nouvelle chance », « nouveau départ » qu’offrirait « l’opportunité »…  Spectacle d’autant plus amer que c’est d’abord aux chargés de famille sur le retour, moins rentables, que la « chance » est offerte.

Clooney, homme-enfant

Le désenchantement qui finit, on s’en doute, par guetter Ryan réveillé de sa dolce vita donne à cette comédie légère une gravité perceptible après coup. Le charme en revient essentiellement à Clooney, digne héritier de Gary Grant par une sorte de détachement, dénué d’affectation, qui fait des deux séducteurs, en dépit de leur apparent désir de se conformer au modèle courant, d’invétérés décalés, encore pleins de leur enfance.



Partager

A propos de l'auteur

De nos cailloux frottés/Il sort des étincelles/La lumière en peut naître/Et nos grands érudits/Ne nous ont éclairés/Qu'en étant contredits / Voltaire ______________________________________________ A découvrir le site CONTRE-DITS : http://www.contre-dits.com

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Besoin d'aide pour préparer un séjour ?

Remplissez le formulaire ci-dessous avec le plus de détails possible pour que nous puissions vous répondre dans les plus brefs délais.


Nous partageons nos expériences et conseils gratuits avec vous! Exprimez vos besoins!