62 vues

Infrarouge de Nancy Huston (Littérature canadienne)

0

infrarouge nancy huston

Avec Infrarouge, Nancy Huston, écrivain canadien, livre un roman à la fois sensuel, sensible et passionnant. Une balade dans l’Italie contemporaine, au coeur des splendeurs toscanes de la Renaissance…

Artiste et reporter-photographe, Rena Greenblatt rejoint à Florence son père Simon et sa belle-mère Ingrid pour une semaine de promenades parmi les splendeurs de la Renaissance. Mais l’idylle n’est pas au rendez-vous. Naguère scientifique brillant, Simon est désormais un homme fatigué à l’élocution hésitante, et sa femme – solide nature batave – semble peu réceptive aux chefs-d’oeuvre toscans. Le couple parental traîne la patte. Et Rena, toute au regret de Paris et de son jeune amant Aziz, s’impatiente. Alors lui viennent quantité de souvenirs, fantasmes et pensées secrètes qu’elle ne petit partager qu’avec Subra, son “amie spéciale”, son double, son invisible confidente. Seule Subra sait à quels infrarouges réagit Rena : désir et déchirements de la maternité, beauté et liberté du sexe, émotion devant les corps masculins débarrassés de leurs oripeaux machistes, et que Rena adore photographier dans l’abandon de la jouissance…

Des chapitres vifs et brefs mêlent présent et passé, révoltes en banlieue parisienne (on est en octobre 2005) et insurrection intime, retours du refoulé – l’enfance émerveillée et endolorie, l’adolescence saccagée – et mirages de la clairvoyance. Ainsi, infrarouge raconte deux voyages : celui, désopilant, de vacances ratées, et celui, plus sombre et passionné, qui explore les liens et les conflits familiaux, les codes féminin et masculin, les archétypes trompeurs et les vérités inavouées.

Mon Dieu que Nancy Huston écrit bien ! Á chaque fois que j’ouvre un livre de cette écrivain, je suis étonné par la fluidité de son écriture, par l’originalité du récit et par l’érudition de l’auteure. INFRAROUGE ne déroge pas à cette règle. Ce livre, très sensuel, est tout empli d’émotions et d’humour parfois caustique. C’est à la fois une balade dans l’Italie contemporaine et dans les souvenirs et considérations de la narratrice. On peut s’amuser des vacances ratées de Rena et, en même temps assister, effaré, à l’enfance et l’adolescence pour le moins tourmentées de celle-ci. Et encore une fois, l’immense culture de Nancy Huston, ses connaissances sur les différents sujets abordés sont assez bluffantes et éclatent tout au long des pages de ce magnifique roman.
Rena est un personnage très attachant. Elle est libre, lucide et assume parfaitement sa passion pour les hommes, ses maris, ses amants et décrit souvent crument sa vie sexuelle intense pour ne pas dire débridée. Parallèlement la photographie, qui est aussi son métier, ne quitte jamais ses pensées et joue un rôle immense dans sa vie.
Entre la description des relations malsaines qu’elle entretenait dans son enfance avec son frère et le compte rendu de l’étrange adolescence qu’elle a vécu entre une mère peu aimante et un père singulier et particulièrement fantasque, les réminiscences du passé surgissent et prennent un sens et un éclairage nouveau à la faveur de ce séjour florentin en compagnie de son père et de la nouvelle femme de celui-ci. Rena, toujours en attente de séduction, narre des relations complexes et souvent décevantes qu’elle entretien avec le couple vieillissant.

Ce roman est une merveille d’intelligence et de sensibilité. Il est à la fois passionnant et enrichissant. Je ne peux que vous le conseiller chaleureusement.

 



Partager

A propos de l'auteur

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Besoin d'aide pour préparer un séjour ?

Remplissez le formulaire ci-dessous avec le plus de détails possible pour que nous puissions vous répondre dans les plus brefs délais.


Nous partageons nos expériences et conseils gratuits avec vous! Exprimez vos besoins!