Konya et ses derviches tourneurs

konyaAu XIIème siècle de l’ère chrétienne, la capitale du sultanat seldjoukide s’établit à Konya, marquant alors la renaissance culturelle la plus importante de l’histoire de la région. Les réalisations architecturales des Seldjoukides embellissent la ville dès le XIIIème siècle.

Le grand poète mystique turc Mevlana, dont la philosophie s’appuie sur la tolérance et l’amour de Dieu, vécut et mourut à Konya. Selon lui, les arts tels que la poésie, la danse et la musique aident les fidèles à se rapprocher de Dieu. C’est notamment le cas de la danse dite “semâ” (danse giratoire). Après sa mort, son fils fonde l’ordre des derviches tourneurs et enracine la cérémonie du semâ dans la région. Mevlana repose avec son père, Bahaeddin Veled, dans le mausolée vert, (Yesil Türbe) devenu symbole de la cité.

Le splendide lac de Beysehir, au sud-ouest de Konya, est un petit paradis à découvrir. Les sérails de Kubad Abad (Seldjoukide) et de l’île de Kizkalesi méritent une visite. La mosquée Esrefoglu et son mausolée qui se trouvent dans la commune de Beysehir, représentent parfaitement l’architecture de bois dont les Seldjoukides étaient les spécialistes.


konya-carte

Cliquez sur la bannière pour découvrir Transanatolie
Cliquez sur la bannière pour découvrir Transanatolie
Vous apprécié IDEOZ? Partagez avec vos amis!
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *