110 vues

La Chine d’aujourd’hui et de demain ; impressions d’une Chine en plein bouleversements

0

Récit de voyage en Chine et impressions d’une Chine d’aujourd’hui et de demain, qui est en plein bouleversements … Car cette Chine qui s’est réveillée depuis une trentaine d’années fait de plus en plus peur… Mais qu’inspire la Chine lorsqu’on la découvre comme touriste?

« Quand la Chine s’éveillera , le monde tremblera » aurait dit Napoléon 1er depuis son exil à St Hélène…..Formule reprise en 1973 par Alain Peyrefitte pour le titre de son livre le plus connu Quand la Chine s’éveillera…Cette prophétie, basée sur la démographie exponentielle du pays, pourrait avoir une double interprétation, soit militaire pour Napoléon, soit économique pour Alain Peyrefitte…




 

 

Voyage en Chine : de Shanghai à Pekin

Qu’en est-il maintenant alors que la population chinoise atteint 1,3 milliards? Si Napoléon pensait effectivement à l’option militaire il s’est trompé et en se plongeant dans l’Histoire de la Chine on ne peut pas dire que c’était un peuple de guerrier cherchant à conquérir le monde militairement. Sur un plan économique, on constate que depuis le début des années 1980, la croissance en Chine s’envole littéralement et atteint maintenant plus de 10%, un chiffre qu’il faut certes relativiser car au départ la base de calcul était très basse, beaucoup plus basse en tout cas que dans les pays dit « développés »…. mais quand même c’est pas rien.

On peut donc affirmer que la Chine s’est enfin éveillée…..Fait-elle peur pour autant ? Je n’en ai pas le sentiment même si l’on constate presque tous les jours que l’on achète des produits « made in china ». A-t-on raison ou tort de ne pas craindre la Chine nouvelle? C’est pour me forger une opinion personnelle que j’ai décidé de faire en cette année 2007 ce voyage en Chine dont je vais vous donner mes impressions dans le présent avis.

Quartier Hutongs à Pekin
PEKIN Quartier Hutongs

Le Shanghai moderne

Shanghai chine

Agence spécialisée sur l’Asie : la Chine en voyage organisé


pekin hutongs

Je n’ai passé que 15 jours en Chine et je n’aurai pas la prétention de dire que je connais tout de ce pays. Toutefois en passant entre autres par Pékin, Xian, Chongqing, Wuhan, Nankin, Suzhou, Shanghai et avoir fait une croisière de deux jours sur le Yangzi j’ai pu observer la vie au quotidien. C’est cette expérience que je vais essayer de vous faire profiter.

Prudent, j’avais réservé un circuit en Chine avec une agence de voyage spécialiste de l’Asie qui, au vu des prestations offertes ne nous a pas déçu. Nous étions logés dans des hôtels très confortables et la nourriture locale fut toujours excellente. Nous étions un groupe de 21 et aucun n’a été malade c’est dire la qualité de notre nourriture et même les plus difficiles y trouvaient leur compte puisque les déjeuners et diners étaient servis sur des tables à plateau tournant et que l’on avait le choix entre une dizaine de plats apportés dés le début du repas. Nous avons également eu la possibilité de manger du canard laqué, de la fondue chinoise ainsi que tout un repas de raviolis chinois où nous furent servis une quinzaine de plats différents. Nous avons eu l’agréable surprise d’avoir une boisson gratuite à chaque repas, une bouteille d’eau ou un grand verre de bière, ce qui n’est pas fréquent il faut bien le reconnaître. Les Euros étant acceptés partout, il n’est absolument pas nécessaire de partir avec des Dollars.

La Cité interdite (Pekin)

pekin cite interdite

chine grande muraille

 

Voyager en Chine avec un guide en français


Pendant tout le circuit nous avons eu un guide-accompagnateur chinois parlant parfaitement le français prénommé Laurent. Surprenant, un guide chinois avec un prénom français allez-vous penser ! Eh bien non, en Chine, après l’obtention du diplôme de guide, il est de tradition de choisir un prénom correspondant à la langue étrangère apprise et ce prénom suivra le guide pendant toute sa carrière. Cela est fait pour faciliter les échanges entre le guide et les touristes car les prénoms chinois sont très difficiles à retenir…. Dans chaque ville (sauf Pékin où Laurent était également guide officiel de la ville), nous avions un guide local spécialiste de sa ville… Ce système était parfait d’un point de vue historique. En revanche, nous avions des rapports différents avec Laurent et les autres guides, tout simplement parce qu’ils n’avaient pas le même statut et sur ce plan nous avons eu beaucoup de chance d’être accompagnés par Laurent qui lui était chargé de nous parler de la vie en Chine et de son évolution récente. Il était guide indépendant et avait une grande liberté de parole d’autant que le chauffeur ne comprenait pas notre langue. Nous avons ainsi eu droit à des commentaires que je qualifierais de plutôt objectifs et il ne se gênait pas pour critiquer l’ancien régime communiste même s’il reconnaissait que ce n’est pas facile de diriger un pays de 1,3 milliards d’individus dont beaucoup sont illettrés. Les guides locaux n’avaient pas le même regard sur la société chinoise car eux étaient des fonctionnaires d’Etat donc soit imprégnés de la philosophie chinoise soit très prudents dans leurs paroles. Il faut, à leur décharge, dire que eux n’étaient jamais seuls pour nous parler puisque Laurent nous accompagnait et qu’ils ne se connaissaient pas du tout ou pas assez. D’ailleurs quand Laurent nous parlait librement c’était uniquement dans le bus lorsqu’il n’y avait personne d’autre que le groupe et le chauffeur. J’ai été un peu long dans ce paragraphe mais il résume ce qu’est encore la société chinoise de nos jours en matière de liberté d’expression….J’y reviendrai.

 

Impressions de Chine : un pays en plein bouleversements

 

Ceci dit comment ais-je trouvé la Chine ? En fait pas du tout comme je l’imaginais même si je savais que le pays était en plein bouleversements. Certes dans les campagnes les plus reculées, le mode de vie n’a pas beaucoup évolué mais pour ce qui est des villes, Pékin et Shanghai notamment on ne se croirait plus en Asie tant les constructions nouvelles ont remplacé les anciennes ( dans le bâtiment ça travaille jour et nuit), tant les voitures ont remplacé les vélos même si ceux-ci existent encore et qu’une large piste cyclable leur est réservée sur les grands axes.

Embouteillages et conduite sur les routes en Chine


A Pékin, les embouteillages sont peut-être encore plus importants qu’à Paris ce qui crée une pollution au-delà de l’imaginable. Quand on monte sur une colline comme celle qui fait face à la Cité Interdite, la visibilité est quasi-nulle et je n’exagère pas. Et la situation n’est pas prête de s’améliorer quand on sait que dans cette mégapole de plus de 16 millions d’habitants, il s’immatricule 1500 véhicules par mois et que le nombre de voitures est déjà de l’ordre de 3 millions…..

Chine riziere

 

J’ai été effaré de la manière de conduire des Chinois qui certes ont un permis de conduire mais ne respectent pas vraiment le Code de la Route hormis les feux tricolores. Pour le reste c’est une conduite à faire peur et en bout de chaîne le pauvre piéton n’a aucun droit et le cycliste guère plus et pourtant les accidents sont semble-t-il assez rares….Il n’est d’ailleurs pas recommandé aux étrangers de conduire en Chine car au moindre accident sérieux, c’est la prison dixit Laurent.

yang tse embarcation

Embarcadère sur le Yang Tsé

yang tse eboueur

Eboueur sur le Yang Tse

 

 Urbanisation en Chine et classes sociales


Même si l’urbanisation de la Chine se développe rapidement, le nombre de paysans est encore impressionnant de l’ordre de 900 millions et contrairement à ce que l’on pourrait imaginer le nombre de fonctionnaires est faible au regard de la population totale puisqu’il est de l’ordre de seulement 47 millions. Les petits boulots sont encore légion comme par exemple les balayeurs de rue et pas près de disparaître car le gouvernement chinois les maintient volontairement « pour que ceux qui n’ont pas d’instruction puissent exercer une activité et avoir un petit revenu ». Pas facile en effet de bouleverser une société encore très en retard en matière d’éducation ! Ce qui fait que l’évolution brutale de ces dernières années a créé une société à 2 vitesses, les très riches et il y en a si l’on se réfère aux voitures haut de gamme qui circulent et les pauvres qui sont encore en très grande majorité dans le pays d’autant plus qu’il n’y a pas de protection sociale, pas de retraite sauf pour les fonctionnaires, une classe privilégiée bénéficiant de nombreux avantages.

Pekin embouteillages

Embouteillages à Pekin

pekin pollution

Pollution à Pekin

Ce qui surprend, c’est aussi l’importance des villes dites provinciales. Comme en Chine tout est démesuré, « une petite ville » selon l’expression de Laurent compte quand même 6 à 8 millions d’habitants ! Et partout dans les villes on remarque cette tendance qu’ont maintenant les Chinois à vouloir vivre à l’occidentale, de copier notre société de consommation avec les avantages mais aussi les inconvénients qui s’y attachent. Le dépaysement que l’on peut avoir dans certains pays d’Asie comme le Cambodge ou le Viet-Nam que j’ai visité, nous ne le ressentons pas dans les villes chinoises sauf dans les secteurs non encore reconstruits et où l’on trouve toujours les petites boutiques sans aucun confort et aucune hygiène. Mais ces quartiers sont en voie de disparition et dans peu de temps ils seront à ranger au rayon des souvenirs.

Complexité du regard des Chinois sur les touristes occidentaux


On nous avait dit et on l’avait lu que les Chinois n’étaient pas spécialement propres, qu’ils crachaient sans cesse dans la rue ! Une vaste campagne a été faite par le gouvernement pour que cessent ces pratiques dans l’optique des JO et elle semble porter ses fruits. Certes il y a encore des gens qui crachent mais je dirais pas plus que chez nous….
On nous avait dit que les Chinois nous regardaient comme des bêtes curieuses. Cela aussi évolue avec le nombre de plus en plus important de touristes occidentaux en Chine. Certes ils nous surnomment toujours « les longs nez » mais cela ne va pas plus loin et leur accueil est correct. L’impact des JO faisait là aussi son effet car ils sont tellement importants aux yeux des Chinois que tout le monde fait des efforts pour modifier son comportement et donner une bonne image du pays. La réussite des JO vaudra une reconnaissance mondiale et cela les Chinois ne veulent les rater pour rien au monde.

En fait , il faudrait vivre plus longtemps en Chine pour cerner la personnalité extrêmement complexe des Chinois qui consiste en une recherche permanente d’un équilibre entre le yin et le yang. Facile à dire mais pas facile à comprendre au point que les industriels occidentaux auront toujours du mal à s’intégrer dans cette société qui leur échappera toujours en partie. Il y a en effet les règles écrites et les autres beaucoup plus importantes en fait….
En raison de la croissance, le niveau de vie des Chinois a progressé pour tous mais bien évidemment pas à la même vitesse ce qui commence à poser des problèmes. Même s’il n’y a pas de manifestations de rues (elles ne seraient pas tolérées et ce n’est pas encore dans la mentalité des Chinois habitués à vivre sous le joug d’un État tout puissant), il y a des mouvements de mécontentements parmi ceux qui profitent le moins de la croissance.

Croissance et propriété en Chine


Ainsi, par exemple , l’achat de maison ou d’appartement désormais possible selon une formule propre à la Chine : l’État reste toujours propriétaire mais les Chinois peuvent acheter le Droit d’utilisation pendant un maximum de 70 ans avec possibilité de revente après 5 années. En 2000 le coût du m2 au centre de Pékin était de 4 000 yuans (400€), maintenant il est de l’ordre de 30 000 yuans (3 000€) ce qui fait que seuls les riches peuvent acheter pour relouer . Comme la location d’un studio est d’environ 2 500 yuans/mois (250€), c’est un investissement très rentable et cela participe au mécontentement sous-jacent.

Quid des fonctionnaires dont j’ai évoqué le statut particulièrement favorable ? Notre guide nous a donné l’exemple de sa sœur qui gagne 4 000 yuans/ mois (400€) à qui l’État lui paie sa voiture, son assurance, son essence, son portable, etc…. ce qui lui permet de faire des économies au point de posséder 3 appartements qu’elle loue et offrir un mois de vacances en été aux Etats-Unis pour ses enfants de 10 et 6 ans afin qu’ils apprennent l’anglais.
De plus en plus de paysans tentent de rejoindre la ville espérant un meilleur revenu mais ce n’est pas évident car ces paysans n’ont pas d’instruction. Pour les dissuader, l’État a supprimé l’impôt sur les terrains cultivés et en parallèle augmenté le prix des produits agricoles. Ainsi début 2007, le porc et les œufs ont doublé de prix.

Liberté d’expression et censure en Chine


Je vais revenir sur la liberté d’expression dans les médias pour dire qu’elle est totalement absente. Tout est contrôlé par l’État, la télévision, la radio, les journaux…Un seul exemple très évocateur : en mai 2007, le portrait de Mao sur la place Tian’an Men a été lacéré mais les Chinois ne l’ont pas su …..La place a été neutralisée pendant une journée le temps de le remplacer par un autre identique et bien sur les médias n’en ont pas parlé…Pour nous c’est inconcevable mais en Chine chez les pauvres cela n’a aucune importance, ce qu’ils veulent c’est manger et comme leur situation s’est légèrement améliorée sur ce plan ils sont plutôt satisfait ……

enfant chinois

Il y aurait encore tant à dire que cet avis n’y suffirait pas….Avant de conclure je vais évoquer un sujet qui a beaucoup fait débat en occident dans les années qui ont suivi sa mise en application, je veux parler du planning familial décidé en 1978 qui était destiné à limiter la croissance démographique en autorisant un seul enfant par couple. Qu’en est-il réellement ? Les sanctions sont particulièrement dissuasives et sont de plusieurs ordres, d’abord financières (amende de 120 000 yuans pour la naissance d’un second enfant), ensuite professionnelles puisque les parents ne montrant pas le bon exemple peuvent faire une croix sur leur avancement, voire être licenciés. De plus si la famille ne peut régler l’amende, l’enfant n’aura pas de carte d’identité et l’école publique lui sera interdite…. Voilà la règle mais dans la réalité si elle est bien respectée en ville car très contrôlé ce n’est pas le cas dans les campagnes…C’est une mesure qui s’imposait mais elle est très mal perçue par la population…

fillette chinoisepetit garçon chinois
 mere et enfant chinois 

Pourquoi faut-il visiter la Chine sans a priori?…

Lors de ces 15 jours bien remplis j’ai eu l’occasion de me pencher sur le passé et l’Histoire de la Chine en visitant des sites remarquables notamment à Pékin et ses environs (Cité Interdite- Place Tian’an Men- Tombeau Ming et la voie sacrée- Palais d’Eté- Temple du Ciel- Grande Muraille…..), Xian et son armée de terre cuite, des Grottes Bouddhiques, visité le Barrage des Trois Gorges sur le Yangtzi, les villes de Nankin, de Shanghai, etc….Tout cela fera l’objet d’avis spécifiques et donc ce que j ‘ai essayé de retranscrire dans cet avis général c’est la manière dont j’ai ressenti l’évolution de la Chine. Y suis-je parvenu ? Ce sera à vous de me le dire dans vos commentaires.

Toujours est-il que la Chine doit se visiter sans à priori. C’est un pays qui mérite qu’on s’y intéresse pour son passé bien sûr très riche mais aussi et peut-être surtout pour son présent et son avenir car j’en suis persuadé le notre en dépendra largement…..La Chine s’est éveillée et n’est pas près de se rendormir. Tout évolue très (trop?) vite dans ce pays et la vérité du jour n’est pas obligatoirement celle du lendemain…Ceux qui y vivent seraient mieux à même d’en parler que moi et je sollicite leur indulgence si je n’ai pas retranscrit exactement ce que eux vivent au quotidien……
Merci pour votre lecture.

devis voyage en chine



Partager

A propos de l'auteur

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Besoin d'aide pour préparer un séjour ?

Remplissez le formulaire ci-dessous avec le plus de détails possible pour que nous puissions vous répondre dans les plus brefs délais.


Nous partageons nos expériences et conseils gratuits avec vous! Exprimez vos besoins!