1 702 vues

L’Amérique du Sud en camping-car : les préparatifs, le véhicule

4

Il y a des années que nous en rêvons de ce voyage : l’Amérique du Sud au Nord, de la Patagonie à l’Alaska. Des années que nous lisons les carnets de voyages de ceux qui ont fait ce périple avant nous, des années qu’à l’arrière plan de nos courts voyages de trois ou quatre semaines se niche le désir du “CDI” comme dit Gil “congés à durée indéterminée”.


Le Véhicule

Notre bon vieux Zébulon, sur les rives de la Moldova en Roumanie.

Et sur la piste qui mène à la dune de Merzouga au Maroc.

La première chose à faire était de déclarer notre bon vieux Zébulon senior à la retraite. Nous ne pouvions décidément pas envisager, malgré ses bons et loyaux services, de lui imposer un aussi long périple. Il fallait donc choisir un modèle plus compact, plus récent, moins gourmand en consommation de tout ordre : carburant, gaz, électricité, et offrant plus de possibilités de stockage de matériel divers pour un long voyage. Bien entendu nous sommes conscients que le point faible d’un véhicule neuf ou d’occasion récente est l’abondance d’électronique, mais nous avons décidé qu’il valait mieux opter  pour une mécanique neuve, donc bourrée d’électronique, plutôt que pour une mécanique fatiguée. L’avenir nous dira si nous avons fait le bon choix. Nos autres critères étaient que nous voulions obligatoirement un profilé plutôt qu’un intégral à cause de la galère pour retrouver un pare-brise d’intégral en cas de bris du pare-brise mais comme nous voulions aussi un fourgon ou un van, plutôt qu’un grand camping-car, le problème ne se posait plus à ce niveau là. Autre critère, une grande soute, un bon stockage d’eau propre et “grises”, une bonne autonomie électrique donc avec panneaux solaire. Nous voulions aussi l’avoir suffisamment tôt pour pouvoir le tester avant de partir, repérer les twists et autres mal façons éventuelles.

Notre choix était loin d’être arrêté sur un modèle lorsque, visitant la foire expo de TPL  Narbonne à l’automne 2007, l’occasion à fait le larron. Le vendeur nous reprenait le vieux Zébulon à un prix tout à fait correct et il nous offrait pour l’achat d’un véhicule neuf, les panneaux solaires, les volets accordéon et l’auvent extérieur, c’est à dire des options que nous aurions rajoutées de toute façon.
Comme nous étions venus en voiture nous lui avons proposé de revenir le week-end suivant chez TPL Narbonne, pour qu’ils voient le camion en reprise, avant que les uns et les autres s’engagent définitivement, mais, non, non, il était pressé de nous faire signer, c’était le dernier jour de la foire expo et il voulait sans doute terminer en beauté. Date de livraison prévue pour le nouveau Zébulon ? En fin d’année 2007 juste avant notre traditionnel périple de quelques jours au Maroc. Parfait !
En fait Zébulon junior ne nous sera livré que fin mai 2008 et le matin de la livraison, voila que TPL Narbonne se met à faire des histoires. Oui, c’est un vieil Hymer de 1989, oui, il a un nombre considérable de kilomètres au compteur, c’est d’ailleurs précisé sur le bon de commande à la rubrique reprise. Non nous ne savions pas que nous devions lui faire faire un contrôle technique récent, puisque la date pour le contrôle technique normal n’était pas échue. Mais étant donné le retard de 6 mois pour la livraison, ils auraient eu mille fois le temps de voir le camion si ça les intéressait et de nous informer pour le contrôle technique ! Et puis, certes Zébulon senior n’est pas tout jeune, mais il est parfaitement entretenu, les factures d’entretien que nous avons apportées en témoignent et l’intérieur est propre, j’avais même lavé les rideaux intérieurs ! Bref, ils se débrouillent pour nous soulager en supplément du prix du contrôle technique et nous font la démo de prise en main avec une mauvaise grâce évidente, puis, au moment de partir, nous remettent la serviette de documents et le double des clefs d’un autre camping car, Burstner certes, mais d’un autre modèle ce dont nous ne nous apercevrons que le week-end suivant lors de notre première sortie d’essais. Le lundi je leur téléphone pour les informer et je leur propose même , Gil devant se rendre à Perpignan pour son boulot, de passer chez eux faire l’échange, mais, non, non, ils préfèrent que je leur envoie les documents par la poste, ils nous renverront les notre par retour de courrier. En fait, j’ai dû leur téléphoner trois fois et ce n’est que plus de trois semaine plus tard que nous recevrons par courrier les bon documents ! Pour le double des clefs, ce n’est qu’en Ukraine que nous nous rendrons compte que ce n’était toujours pas le bon !!

Vous l’aurez compris, TPL Narbonne n’est pas une bonne adresse pour faire l’achat d’un véhicule d’un prix aussi conséquent qu’un camping-car neuf.

Mais bon, Zébulon junior s’avère être un bon véhicule, sympa à l’extérieur :


Bien agencé à l’intérieur :
Les lits jumeaux permettant à chacun de se reposer correctement nous séduisent particulièrement, d’autant que ça fait un grand espace “repos” séparé du reste de la cellule par un rideau, bien confortable.

Ainsi que la grande soute de toute la largeur du camion sous les lits, que Gil à aménagée en lui ajoutant un double plancher pour stocker en dessous, deux roues de secours et de l’outillage. Et rajouté sur le double plancher deux meubles à tiroirs en plastique de chez Casto en ménageant un emplacement pour ranger au fond deux malles cantine dans lesquelles je mettrais du linge de lit, couvertures, couettes, draps de rechange et nos vêtements d’hiver ou d’été selon la saison.

Bien sur, l’aménagement intérieur de la cellule est plus “léger” que celui du vieux Zébulon, ce n’est pas un Hymer et il est récent ! Et bien sur il est plus petit, mais on y vit bien. Grâce au sun-roof et aux nombreuses fenêtres, la cellule est très claire, ce qui donne une impression d’espace. Et de nuit, les éclairages, bien étudiés, rendent l’atmosphère très conviviale.
Sur route  il n’y a pas de comparaison possible ! Même en Ukraine où nous avons trouvé tous types de routes, le niveau de confort de conduite est bien supérieur et pour le moment nous ne regrettons rien.
Gil à prévu de faire faire d’autre aménagements comme, une plaque de protection sous le châssis, faire ajouter une suspension hydraulique et réaliser une cloison entre la cellule et la cabine pour éviter les problèmes de vols lors des transports en bateau. Je joindrais des photos de ces aménagements cet automne lorsque nous les ferons réaliser.

Équipement obligatoire pour le véhicule en Amérique du sud :

2 triangle ; 2 gilets réfléchissants ; extincteur avec manomètre ; barre de traction ; sangles pour le dépannage ; trousse de premiers secours ( différente de la pharmacie individuelle )
un autocollant 90 placé en haut et à gauche à l’arrière du camping car ainsi que deux bandes réfléchissantes, placées horizontalement, en haut du véhicule de part et d’autre du toujours à l’arrière.

Attention : Pour bien commencer le voyage en Argentine et éviter un P.V sitôt sortis du port penser à rouler en codes.

Le transport en cargo Ro-Ro

Pour nous, ce long voyage en cargo, environ 28 jours, fait partie intégrante du voyage et nous y tenons particulièrement. Aussi, en rentrant d’Ukraine, mi septembre, j’ai dit à Gil que j’allais me renseigner et réserver pour un départ en septembre ou octobre 2009, ce qui l’a bien fait rigoler. “Et bien plus d’un an à l’avance ! Ils vont penser que tu ne tiens pas à rater le coche !”
Et bien détrompes-toi mon petit Gil, plus de places, ni pour septembre, ni pour octobre, ni pour novembre, et une seule début décembre sur laquelle nous sommes en concurrence avec un autre couple de voyageurs qui n’a pas encore confirmé ! Je me précipite donc pour réserver !
C’est qu’il n’y a que 8 cabines  passager sur les cargos de la compagnie Grimaldi, la seule compagnie de transports maritimes Europe/Amérique du Sud, acceptant des passagers avec leur véhicule, il faut donc pré-réserver 18 à 24 mois à l’avance pour obtenir une place à une date déterminée.

Les prix 2009, aller simple, sachant qu’on ne peut embarquer que dans un port européen et débarquer à Buenos Aires uniquement.

Prix par personnes pension compléte taxes portuaires incluses, les cabines sont toutes pour deux personnes avec salle de bains privée :
– En cabine extérieure double (2×2 lits superposés ) : € 1539 ( sur 1 seul navire , le Républica Argentina )
– En cabine extérieure, 2 lits bas : € 1971
– En suite double extérieure dite “Armateur” avec coin salon, chambre avec grand lit  et baignoire dans la salle de bains : € 2538

Prix pour le transport de notre camping car ( long ; 6,60 M; large : 2,18 M; haut : 2,85 M ) le prix étant fonction des dimensions du véhicule :  € 2100

Nous voyagerons donc en cabine extérieure deux lits bas, sur le Grande Buenos-Aires. Embarquement prévu pour nous à Bilbao car c’est plus pratique depuis Montpellier, le 16 décembre 2009 aux dernières nouvelles, au lieu du 10 décembre comme prévu initialement.

Le seul transitaire pour la France de Grimaldi est : [email protected]

Bien entendu on peut préférer faire voyager le camping car en Ro-Ro tout seul et se rendre en Argentine en avion. Catalina peut s’en occuper pour Grimaldi et dans ce cas là, il existe aussi d’autres transitaires mais je n’ai pas gardé leurs coordonnées comme nous n’étions pas intéressés.



Partager

A propos de l'auteur

À propos de moi : De nous plutôt ! Donc, Gil, c'est lui, Catherine et bien,c'est elle, et Zébulon, c'est le camping car. Ensemble, ils partagent la passion du voyage et maintenant que Gil et Catherine sont à la retraite, Zébulon ne va pas chômer.Les carnets nomades de CatherineGil, c’est le récit en photos et bavardages de nos voyages,en Roumanie, Bulgarie Slovaquie, Ouzbékistan, Ukraine & Crimée, Maroc. Et notre voyage de 12 mois en Amérique du Sud. __________________________________________________________________________________________Un commentaire fait plaisir! Merci pour vos lectures et vos messages.Le blog de CatherineGil ________________________________________________________________________________________

4 commentaires

  1. Bonsoir, Trés heureux de parcourir vos aventures et bien sur notre reve et de partir sur l’Amérique du Sud , par contre est ce indiscret de savoir quel type de camping car avez vous acheté .Merci pour votre info et bonne continuation dans vos périples.Jean

  2. Le voyage en auto-car en Patagonie est idéal. On a beaucoup de distance à parcourir, tant de beautés à connaître. Et les campings partout sont confortables.
    Une bonne option pour ceux qui aiment faire du camping.
    A plus
    Elisa, Argentine

  3. Ravie si vous pouvez tirer quelques idées de nos expériences bien que l’Afrique soit bien plus difficile ” à voyager ” comme disent nos cousins Québécois que l’Amérique du Sud.

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.