13 181 vues

Langues parlées au Montenegro

0


En vacances au Montenegro et vous vous demandez quelles sont les langues les plus couramment parlées en dehors de la langue officielle? Réponse.

La langue parlée est le monténégrin, une langue slave qui s’écrit en cyrillique. Si sur la côte, la double traduction des panneaux est une évidence, elle l’est beaucoup moins sur les routes locales et dans le Montenegro intérieur.

Alphabet cyrillique

Alphabet original du montenegrin

Conseil : Munissez vous éventuellement d’une carte ou d’un GPS et d’une grille avec l’alphabet cyrillique.

Ce qu’en dit Wikipedia :

Le monténégrin (en alphabet cyrillique црногорски jeзик, en alphabet latin crnogorski jezik) est une langue slave méridionale du groupe occidental de ces langues, parlée par les Monténégrins. Du point de vue de la sociolinguistique, c’est une langue Ausbau, c’est-à-dire une langue à part ayant son propre standard. Celui-ci a pour base le dialecte chtokavien de l’entité linguistique appelée « langue serbo-croate » à l’époque de l’ancienne Yougoslavie. Du point de vue de la linguistique comparée, c’est l’une des variantes standards d’une seule et même langue, les autres, basées sur le même dialecte chtokavien étant le serbe, le croate et le bosnien[1].

Les Monténégrins utilisent deux parlers du dialecte chtokavien :

  • le parler de l’Herzégovine orientale, le même que celui de cette partie de la Bosnie-Herzégovine, parlé à l’ouest et au nord-ouest du Monténégro. C’est le même également que celui qu’on utilise à Dubrovnik (en Croatie) et celui de la Serbie occidentale.
  • le parler de Zeta-Sandjak du sud, employé dans le reste du Monténégro

Du point de vue de l’évolution du son ĕ du slave commun, noté par la lettre ѣ (« yat »), au Monténégro la prononciation est (i)jékavienne, comme en Croatie, en Bosnie-Herzégovine et dans certaines parties de la Serbie.

Quelles sont les langues étrangères les plus courantes?

Les langues étrangères les plus communes sont l’Italien, en premier lieu, en raison des liens historiques dus à l’occupation vénitienne, et la présence importante d’Italiens sur la côte. Vous pourrez trouver assez facilement des interlocuteurs parlant anglais, voire allemand. En revanche, le français est très rare que ce soit dans les hôtels ou les traductions.




Partager

A propos de l'auteur

Voyageuse dès le berceau, je nourris un amour viscéral pour les pays d'Europe centrale et orientale, avec une prédilection pour les Balkans (notamment l'Ex-Yougoslavie...). Dans ces terres, qui m'ont enseigné beaucoup de leçons, au fil de quinze ans de découvertes, de rencontres et de hasards… je me retrouve parfois… tant elles sont insoumises, contrastées, passionnelles et contradictoires. J’essaie de me montrer curieuse de tout, de mettre de côté mes idées reçues, de découvrir les pays depuis les sites incontournables jusqu’aux plus inattendus, insolites ou traditionnels quitte à me perdre pour mieux me laisser surprendre. Je privilégie les rencontres, repas et hébergements chez les habitants, pour explorer les traditions, les cultures, l’histoire et les plaisirs culinaires typiques. J'essaie de faire d'Ideoz un espace éclectique et tourné vers les échanges et la rencontre avec les différences. Historienne, anthropologue et ethnologue de formation.   Me contacter par mail? En savoir plus sur moi et sur le projet IDEOZ Voyage...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.