Le chat botté de rouge d’Ayano Imai : quand Perrault inspire Ayano Imai

Le chat botté de rouge d'Ayano Imai : quand Perrault inspire Ayano Imai 1Il était une fois un chat qui avait pour compagnon un pauvre cordonnier. Les temps étaient difficiles, les commandes se raréfiaient à mesure que les clients ne poussaient plus la porte de l’échoppe. Arriva ce qui devait arriver: l’ultime boîte de conserve fut ouverte et partagée, la faim et le dénuement extrême ne tarderaient pas à étreindre leur coeur, et le cordonnier devrait bientôt chercher un autre travail. Si ce dernier était résigné, il n’en était rien pour son chat qui, vaillamment, partit en quête de nouveaux clients, chaussé d’une splendide paire de bottes de cuir rouge, création de son maître. Il parvint un jour devant un château dont le propriétaire était un terrible, méchant et “horrifique” ogre!



Le chat botté de rouge d'Ayano Imai : quand Perrault inspire Ayano Imai 2
Comme beaucoup d’ogres, celui-ci était riche, faisait peur et avait un pouvoir magique! En effet, on chuchotait qu’il pouvait se transformer en toutes sortes d’animaux. Très vite une idée germa dans la tête, bien rusée, de notre ami le Chat Botté de rouge! Ni une ni deux, celui-ci se présenta chez l’ogre pour lui vanter non seulement ses immenses mérites de “transformer” mais encore ceux de son maître le cordonnier qui pouvait chausser dignement un grand seigneur tel que l’ogre! La vanité du personnage ne put résister aux louanges cauteleuses de notre félin botté de rouge: l’ogre commanda une belle paire de bottes rouge! Quelques jours plus tard, notre chat apporta le fruit du travail du cordonnier, à la grande joie de l’ogre qui se prit à penser qu’il aurait besoin autant de paire de bottes que de transformations animalières! Notre chat de rouge botté vint régulièrement au château apporter une paire de bottes, prendre les mesures d’un autre et lorsque vint le moment de payer son dû, l’ogre, malgré ses richesses, rechigna à ouvrir sa bourse! Un tantinet exaspéré, le chat décida d’en finir une bonne fois pour toute: il élabora un plan pour se débarrasser définitivement de l’ogre avare. Il demanda à son maître de fabriquer une paire de bottes très spéciales: très petites, minuscules même, dans un cuir extraordinairement souple et beau….il s’en pourléchait les babines d’avance! L’ogre disparut de la circulation, au grand soulagement de tous, le cordonnier et son chat investirent le château et y ouvrirent une belle échoppe dans la vitrine de laquelle trônait, parmi d’autres paires plus délirantes et belles les unes que les autres, une minuscule paire de bottes qui aurait chaussé comme un gant une petite souris!
Vous aurez reconnu le superbe conte de Perrault “Le chat botté” dans cette histoire de chat chaussé de bottes rouge.
Le texte est amusant, dans l’ambiance du conte originel, et les illustrations sont de très belle facture: les couleurs et les traits de crayon sont empreints de douceur, de poésie. Le chat, sans jeu de mot, est à croquer, les paires de bottes donnent envie de les mettre aux pieds, les attitudes et les mimiques du chat plus vraies que nature (notamment lors de l’ultime transformation de l’ogre, on jurerait que le chat louche, et au moment où le chat conclut l’infortune de l’ogre!).
“Le chat botté de rouge” est un album qui revisite agréablement et très joliment le conte de Perrault et on appréciera les jolies et douces illustrations, dans les tons roses et rouge, d’Ayano Imai.
Album traduit du japonais par Julie Duteil

L’avis de Typhania

 394 Visites au total,  2 aujourd'hui

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *