88 vues

Le faon de Magda Szabo ; entre confession, haine et jalousie (Littérature hongroise)

0

le faon magda szaboLe faon de Magda Szabo, ou le roman d’Eszter, une femme qui est riche et connue, mais qui est dévorée par la jalousie et la haine qu’elle nourrit à l’égard d’une autre femme. Une femme du nom d’Angela, qu’elle a connue dans le village de son enfance et qui a épousé l’homme qu’Eszter aime et qui l’aime… Mais l’amertume d’Eszter, c’est aussi son regard sur l’enfance et sur tout ce qu’Angela symbolise et qu’Eszter n’a jamais connu. Un roman de Magda Szabo aux airs de monologue, où se mêlent confession, confidences et expiation…

Eszter est une comédienne riche et célèbre, mais immature, incapable de vivre une relation satisfaisante, qui a gâché sa vie à force d’envie et d’aigreur.

Depuis l’enfance, elle est rongée par la jalousie. Ses parents, qu’elle idolâtrait, étaient des aristocrates désargentés qui ne vivaient que l’un pour l’autre et lui accordaient une affection limitée. Son père, un avocat idéaliste à la santé chancelante, ne parvenait pas à les faire vivre, parce qu’il n’acceptait de défendre que les causes qu’il estimait justes. Sa mère, pianiste émérite, parvenait à gagner un peu d’argent en donnant aux enfants de bonne famille des leçons de musique, et s’épuisait par ailleurs à soigner son mari devenu gravement malade… Eszter, adolescente, détestait la musique que sa mère ne lui avait jamais apprise. Excellente élève, elle tirait quelques subsides des cours particuliers qu’elle donnait à ses camarades de classe, afin de payer les remèdes de son père. Vivant dans l’ombre de l’amour passionné que ses parents se portaient l’un à l’autre, elle jalousait secrètement l’une de ses condisciples, Angela, choyée par sa famille et appréciée de tous – une jeune fille jolie et gentille, mais peut-être pas une lumière.

Parvenue à l’âge adulte, Eszter  n’a pas oublié les blessures de sa jeunesse. Elle devient la maîtresse d’un homme marié, avec lequel elle entretient une relation ambivalente, voire toxique. Lorsqu’elle apprend avec consternation que la femme de son amant n’est autre qu’Angela, sa jalousie maladive se réveille…

Ce récit écrit à la première personne multiplie les digressions temporelles. Eszter, qui nous fait part de ses tourments, nous balade en permanence entre passé et présent,. Le lecteur comprend peu à peu comment l’envie, la haine et le désir de revanche peuvent devenir constitutifs d’une personnalité ; comment un être peut se construire autour de forces négatives, quand d’autres sont grandis par l’amour qu’ils apprennent à donner…

Acheter ce livre maintenant

Autres avis : Claire Julliard (Bibliobs), Marine Landrot (Télérama), Delphine Descaves (LMDA), Lapinoursinette, Livres et lectures

Traduit du hongrois par Suzanne Canard

Prix éditeur : 21 euros – Prix Fnac.com : 19.95 euros

Nombre de pages : 220 pages ISBN : 9782878582635



Partager

A propos de l'auteur

Découvrez le blog de lectures de Schlabaya SCRIPTURAL

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.