Le marché gay de l’imprimé en décroissance

Le marché gay de l'imprimé en décroissance 1Un spécialiste du marketing mondial indique que les médias gays et lesbiens doivent s’adapter si elle veut survivre à la récession et l’évolution des attitudes sociales dans le marché gay et lesbien.


Ian Johnson, fondateur et PDG de l’agence spécialiste du marketing LGBT Out Now Global, a fait ces remarques en commentant la nouvelle comme quoi que l’un des principaux magazines gays de l’Espagne, Zero, fermera bientôt ses portes après la publication de son prochain numéro en décembre.

Cette fermeture représente une tendance mondiale du réalignement des activités d’édition et de l’impression. Le plus ancien journal gay américain, le Washington Blade, vit exactement la même situation.

« Ce n’est pas un phénomène particulier aux médias gays et lesbiens », a déclaré Monsieur Johnson. « De nombreux produits imprimés sur le marché des médias généralistes voient leur chiffre d’affaires baisser, dût aux effets de la récession et la migration des lecteurs vers les médias en ligne. Mais il est frappant de voir que le marché gay de l’imprimé se sort mieux que le marché généraliste ».

Un peu plus tôt dans le mois de novembre, Monsieur Johnson avait mentionné, lors de la conférence mondiale de l’industrie du voyage au WTM World de Londres, que le marché du voyage gay et lesbien fonctionnait bien, car les agents étaient à l’écoute des critiques des consommateurs. De nombreuses mesures ont été mises en place afin de faire rouler le marché du tourisme LGBT à travers le monde.

Il faudra s’attendre à d’autres crises au niveau de la publication dans les prochains mois à l’échelle mondiale.

 166 Visites au total,  1 aujourd'hui

1 réflexion sur “Le marché gay de l’imprimé en décroissance”

  1. Je pense aussi que ce problème est loin d’être propre à ce secteur … Aujourd’hui, seul la presse féminine et people semble tirer son épingle du jeu et grâce à une tendance depuis deux ou trois ans, les magazines de décos et de cuisine qui dans le fond sont un prolongement de la presse féminine…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *