55 vues

Le pic du diable de Deon Meyer (Littérature africaine)

0

Voyage en Afrique du Sud pour apprécier ce grand roman policier de Deon Meyer qui mène trois intrigues bien différentes et distinctes qui finissent par se conjuguer pour illustrer la violence qui procède à la mort de l’Afrique du Sud de l ‘apartheid et à la naissance dans la douleur d’une nouvelle société multiethnique.

Vaste entreprise à laquelle nous convie Meyer, reconstruire un puzzle en trois dimensions avec les pièces mélangées de trois histoires bien peu banales et bien compliquées qu’il va falloir  démêler et remettre en ordre pour qu’apparaisse enfin cette aventure policière :

–          L’histoire de Thobela, un mercenaire noir formé en Allemagne de l’Est et en URSS au bon temps de la guerre froide et de l’apartheid, qui assiste, lors d’un braquage d’une station-service où il prenait de l’essence, à la mort du fils de sa femme qu’il a adopté après la mort prématurée de celle-ci. Les assassins ayant faussé compagnie à la justice, il se met en chasse et, par la même occasion, à la poursuite de tous ceux qui ont pu nuire aux enfants sans être suffisamment punis, notamment les pédophiles.

–          L’histoire de Christine, une jolie blondinette dont le père devenu mystique a bridé les envies d’émancipation et les appétits charnels et qui s’est prostituée pour élever la petite fille qu’elle a eue au hasard d’une aventure sans suite, qui raconte son parcours à un ecclésiastique comme une dernière confession avant de passer à une autre vie.

–          L’histoire de Benny, flic de talent mais ivrogne invétéré qui n’a été conservé par son administration qu’au titre de la discrimination positive mais que sa femme a mis à la porte après avoir été tabassée une fois de trop.

Ainsi, apparait peu à peu une vaste fresque de l’Afrique du Sud d’après l’apartheid où se mêlent le meurtre sous toutes ses formes ou presque, la prostitution, le trafic de drogue, la pédophilie, la corruption, la violence au quotidien, l’insécurité chronique, l’alcoolisme, la vengeance primaire, le reclassement des combattants de la liberté et des mercenaires, … les soubresauts d’une société qui se meurt et les convulsions d’une nation qui essaie de naître. Trop de choses peut-être pour un seul pays, trop de choses certainement pour une seule intrigue qui étreint mal à vouloir trop embrasser. Cette grande aventure qui pourrait être un peu celle d’une société multiethnique qui émerge en Afrique du Sud, est un peu longue pour une seule lecture, l’intrigue et les personnages prennent beaucoup de temps pour se mettre en place et le lecteur tend un peu à se lasser des digressions et autres considérations qui ne sont souvent que des truismes largement véhiculés ailleurs. Toutefois, le processus narratif utilisé qui fait alterner des paragraphes ou des chapitres courts, passant sans transition d’une intrigue à l’autre, donne un certain rythme au récit mais pas suffisamment pour faire oublier les longueurs dans la première moitié du livre.

Mais ce roman reprend aussi l’éternelle dissertation sur la faute, la culpabilité, le châtiment, voire l’auto punition, et le pardon. Quant à la rédemption, peut-elle être envisagée dans un tel contexte où les institutions sont encore bien fragiles devant toutes ces violences qu’il faut pardonner, toutes ces injustices qu’il faut réparer, toutes frustrations qu’il faut oublier, …,  tout ce qui a été et qui ne devrait plus être ? Et, ce roman peut-être un peu gros, certainement un peu bavard, témoigne de la naissance d’une nouvelle société dans une véritable douleur où la justice des hommes n’est peut-être encore que celle qu’on prend en charge soi-même. Mais, quand la vengeance devient justice la partie n’est pas encore forcément gagnée.



Partager

A propos de l'auteur

Retraité depuis juin 2007, je suis un dirigeant sportif très impliqué mais surtout un passionné des littératures du monde. "La littérature pour passion, le sport pour engagement" De formation historienne, maîtrise, que je n'ai jamais utilisée dans mon job que j'ai exercé pendant plus de 33 ans dans une institution qui se préoccupe de l'économie et de la vie des entreprises.

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Besoin d'aide pour préparer un séjour ?

Remplissez le formulaire ci-dessous avec le plus de détails possible pour que nous puissions vous répondre dans les plus brefs délais.


Nous partageons nos expériences et conseils gratuits avec vous! Exprimez vos besoins!