128 vues

Le refuge de François Ozon : ni surprise ni passion

0

Mousse (Isabelle Carré) et Louis (Melvil Poupaud), forment un jeune couple d’héroïnomanes. Un jour, c’est l’overdose. Louis meurt mais Mousse survit. A l’hôpital, on lui apprend qu’elle est enceinte. Mousse décide de garder l’enfant contre la volonté des parents de Louis…

Les films de François Ozon se suivent et se ressemblent. Le Refuge concentre pas mal de thématiques déjà abordées dans ses précédents films. L’horizon de la mort (La Petite mort, Le Temps qui reste, déjà avec Melvil Poupaud) ; la disparition (Sous le sable), la maternité (Ricky), l’homosexualité (Sitcom, Goutes d’eau.. etc.), la retraite dans un lieu à l’écart de la ville (Regarde la merSwimming pool), sont autant de thématiques parmi d’autres encore qui traversent ce nouveau long-métrage autant que l’oeuvre entière du cinéaste.

httpv://www.youtube.com/watch?v=9MwnlzA3ifI

La cohérence de son travail n’est donc pas à remettre en question. Le Refuge n’est cependant pas, et loin de là, une réussite. On a l’impression d’un film assez vain et convenu, dans laquelle la notion de perversité, qui jaillit régulièrement à un moment ou un autre dans la plupart de ses films, ne surgit cette fois jamais. Elle n’est à la rigueur qu’esquivée à travers cette rencontre sans conséquence entre le personnage joué par Isabelle Carré et celui fétichiste des femmes enceintes.

Le Refuge est un film a peu près autant difficile à appréhender que l’héroïne elle-même. Isabelle Carré incarne un personnage qui ne lutte jamais, exprime peu, voire pas du tout, d’émotion. Pour autant, Ozon ne surprend pas et passionne encore moins. A se répéter sans cesse, on voit exactement ou il veut en venir. La révélation de l’homosexualité du frère n’étonne pas, l’union finale, certes  très symbolique, est ridicule et également attendue.  L’inspiration peut consister à se renouveler et Ozon gagnerait sans doute à y travailler enfin. Il a trop de talent pour que l’on se satisfasse de film autant anecdotique…

Benoît Thevenin

Filmographie sélective de François Ozon :

1994 : Action vérité (c.m)
1995 : La Petite Mort (c.m)
1996 : Une robe d’été (c.m)
1997 : Regarde la mer (c.m)
1998 : X2000 (c.m)
1998 : Sitcom
1998 : Les Amants criminels
1999 : Gouttes d’eau sur pierres brûlantes
2000 : Sous le sable
2001 : Huit Femmes
2003 : Swimming Pool
2004 : 5×2
2005 : Le Temps qui reste
2006 : Angel
2009 : Ricky
2010 : Le Refuge


Le Refuge – Note pour ce film :
Réalisé par François Ozon
Avec Isabelle Carré, Louis-Ronan Choisy, Pierre Louis-Calixte, Melvil Poupaud, Claire Vernet, Jean-Pierre Andreani, Marie Rivière, Jérôme Kircher, Nicolas Moreau, Emile Berling, …
Année de production : 2009
Sortie française le 27 janvier 2010



Partager

A propos de l'auteur

Laterna Magica "Le cinéma substitue à nos regards un monde qui s'accorde à nos désirs" ______________________________________________________________________________________________________________________ Le blog cinéma de Lanterna Magica ___________________________________________________________________

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Besoin d'aide pour préparer un séjour ?

Remplissez le formulaire ci-dessous avec le plus de détails possible pour que nous puissions vous répondre dans les plus brefs délais.


Nous partageons nos expériences et conseils gratuits avec vous! Exprimez vos besoins!